Le Royaume de Jakar

Assassin, Ombre, Artisan, Sage...Qui choisirez-vous pour mener à bien votre mission ? Sauvez le Royaume ou mettez le à feu et à sang !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 22
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    Mar 17 Jan - 21:49



    Attention. Certains passages peuvent choqués les plus jeunes.

    Lola poussa un cri. Déchirant. Il venait de lui saisir le poignet et l’attira à lui. Elle sentait son corps brûlant contre le sien. Elle ne comprenait pas ce qu’il se passait, mais cela ne lui plaisait pas. Elle avait toujours désirée Eghir, mais pas celui qui se dressait devant elle, à l’instant. Non. Celui-là, elle le détestait. Plus que tout.
    Il la plaqua sur la table assez violemment, et la jeune fille gémit. Pourquoi s’en prenait-il à elle, comme ça ? Et surtout, comment se faisait-il qu’il ait changé du jour au lendemain ?! Ce n’était pas normal !
    Lola posa son regard sur lui, et fut dégoûtée par le sourire cruel qu’il ornait. Elle allait ouvrir la bouche pour appeler de l’aide, mais il s’approcha de son visage et l’embrassa passionnément. Elle essayait de se libérer, mais il était trop fort pour elle.
    Puis il alla plus loin. Trop loin. L’homme glissa sa main sous sa chemise, et caressa avec force sa poitrine. Si elle avait été consentante, rien ne lui aurait fait plus plaisir. Elle aurait même pu jouir, apprécier ce moment avec délectation…Elle aurait tout fait pour le rendre heureux à son tour. Mais pas là. L’homme en face d’elle n’était pas celui qu’elle avait aimé. C’était un monstre. Et chaque caresse qu’il lui faisait lui brûlait le corps. Lui faisait mal. Elle aurait voulu pleurer, hurler, mais aucun son n’arrivait à sortir.
    La jeune fille regarde le gouverneur d’un air désespéré, apeuré et dégoûté. Il arrêta de parcourir sa main sur ses fesses, et en l’espace d’un instant, ses yeux changèrent ; aussi doux, aussi affectueux qu’autrefois. Il desserra son étreinte. Elle pourrait enfin partir. Et elle ne se le fit pas prier deux fois.
    Lola sortit en courant du bâtiment, affolée, et se dirigea vers le premier banc qui se dressait devant elle.
    Mais elle ne savait ce qu’elle devait faire. La jeune fille passait son temps à se lever, s‘asseoir, pour se relever à nouveau et se rasseoir.

    -Il faut que je me calme. Il faut que je me calme. Absolument.

    La demoiselle passa ses mains sur son visage, et sentit des larmes qui coulaient abondamment. Non seulement elle avait failli être violée, mais elle avait été trahie par celui qu’elle avait aimé dès le premier regard. D’une pierre deux coups, comme on dit…
    Elle se rassit. Pour de bon. Elle baissa la tête sur ses jambes, pour que ses cheveux encadrent sa figure. Ainsi, personne ne verrait qu’elle pleurait. Mais bon. Juste vêtue d’une chemise, il était certain qu’elle allait attirer l’attention. Chemise qui, par ailleurs, était à moitié déboutonnée…

    -Pitié…murmura-t-elle et elle refit les boutons.

    Lola pencha la tête en arrière, et ferma les yeux. C’était probablement la pire expérience de sa vie. Elle devrait partir rapidement de Zakar. Pour ne plus jamais, jamais revenir. Et elle espérait au plus profond de son être qu’elle ne rencontre plus jamais non plus le gouverneur Maedren. Oh ça, non.
    Une main se posa sur son épaule. La jeune artisane poussa un hurlement, déchirant. Elle pensait qu’il était revenu…Qu’il allait recommencé…

    -Non ! Non ! Lâche-moi !

    Elle ouvrit les yeux. Soaric la regardait. Il semblait inquiet. Lola était soulagée : ce n’était pas lui.
    Mais sa présence lui avait remonté les larmes aux yeux. Elle se jeta dans ses bras, littéralement. Et elle pleura doucement sur son épaule.
    Si elle avait su…Elle aurait empêché Eghir de se transformer.
    Si elle avait su.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Soaric
Maître Archer, loyal
Maître Archer, loyal
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 24
Localisation : La ou est celle que j'aime....

MessageSujet: Re: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    Mar 17 Jan - 22:53

Toujours sur son banc, Soaric finit par rouvrir les yeux. Surtout lorsqu'il vit une fine silhouette sortir en trombe du Palais et se diriger vers le banc en face du sien.
Elle ne l'avait pas vu tant elle était bouleversée. Elle s'asseyait, se relevait...Jusqu'à ce qu'elle prononce des phrases qu'il ne comprit pas avec le bruit de la foule. Mais elle avait parlé.
Finalement elle se rassit pour de bon et reboutonna la chemise. Sa chemise. Que s'était-il passé ? Soaric n'osait même pas imaginer...
Il traversa la rue à grands pas et s'assit discrètement à côté de Lola qui sanglotait, tête baissée. D'un geste affectueux, il mit sa main sur son épaule. Il ne savait pas quoi faire d'autre. Un Archer frustre n'avait rien à faire avec une Artisane comme Lola. Mais il ne pouvait pas non plus la laisser dans cet état.


Au contact, elle hurla, et cria :

-Non ! Non ! Lâche-moi !

Il retira vivement sa main. Qu'avait-il fait ? Puis, elle le reconnut. Elle croyait que c'était quelqu'un d'autre... Aussitôt, elle se remit à pleurer et se jeta sur ses épaules. Soaric ne savait pas comment agir. Il suivit son instint et posa ses mains sur sa nuque et le haut du dos, pour la réconforter. Il ne savait pas ce qu'il s'était passé, mais quelque chose d'assez grave pour la mettre dans cet état. Lola était quelqu'un de fort.

Ils ne pouvaient pas rester ici. Pas aussi près du Palais. Pas au milieu des badauts qui commençaient à regarder le drôle de couple qu'ils formaient. Il se releva, l'entraînant avec elle gentiment, du moins il pensait avoir des gestes doux puisqu'il ne l'avait jamais fait, en murmurant :

-Venez. On ne peut pas rester ici.

Elle ne protesta pas. Il pensa qu'elle n'en avait plus la force. Il la guida à travers la foule vers l'auberge ou il séjournait. Si Maedren le voyait, il était sur de passer un mauvais quart d'heure. Et cette fois, il fût certain que le Gouverneur ne le voudrait plus à son service. Ils arrivèrent à l'auberge, elle avait pratiquement plus de larmes. En revanche, la nouvelle chemise de Soaric était trempée.

Ils montèrent l'escalier, le regard de l'aubergiste et des clients les suivant sur tout le trajet. A la fin, il la portait presque. Il donna un coup dans la porte une fois la poignée actionnée pour que celle-ci s'ouvre, s'approcha du lit et la coucha délicatement. Elle sanglotait encore un peu. Bien sur, le simple lit de paille devait être très inconfortable par rapport à ce qu'elle avait connu avec le Gouverneur, mais c'était tout ce qu'il pouvait lui offrir pour le moment. Il alla s'installer dans fauteuil, à côté du lit.

Il regarda sa respiration se calmer lentement. Qu'allait-il faire ? Il ne savait pas pour l'avenir, mais pour le présent, il était sur d'une chose.

Il devait protéger cette jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 22
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    Mer 18 Jan - 17:25

    -Venez. On ne peut pas rester ici.

    Lola ne dit rien. Il n’y avait rien à répondre. Il avait raison ! Il ne fallait en aucun cas rester ici, sinon, peut-être que le gouverneur de Zakar reviendrait et…
    Soaric la conduisit jusqu’à une auberge, en zigzagant à travers la foule. La jeune fille était morte de peur à chaque fois qu’elle le perdait de vue mais rapidement, il se retournait et l’attendait. Arrivés dans l’auberge, donc, les deux jeunes gens montèrent les escaliers menant aux chambres, mais Lola n’avait presque plus de force. Elle allait s’écrouler dans les escaliers. D’un moment à l’autre. Oh, elle était capable de dormir là, si elle le voulait. Elle allait…mais l’archer la soutenait. Chaque fois qu’il la sentait glisser, il l’aidait à se maintenir debout.
    Ils arrivèrent devant une porte, et Soaric l’ouvrit, installant ensuite l’artisane sur le lit. Bon, il était en paille. Pas très luxueux, mais il ferait l’affaire.
    Lola sécha les dernières larmes de ses joues, et resta un moment à regarder le plafond, pensive. Aucun des deux ne parlaient. Mais ce silence n’était pas dérangeant.
    Puis la jeune fille se redressa, et regarda en direction de l’archer. Il la regardait aussi. Pendant longtemps, ils s’observèrent ainsi, laissant le silence continuer. Puis elle le brisa :

    -Merci de m’avoir conduite ici..Heu..

    Lola prit un bout de sa nouvelle chemise dans ses doigts et chipote avec. Elle réfléchissait à un moyen de dire ce qui venait de se passer. Mais bon. C’était assez délicat.
    Elle avait un peu l’impression…de l’avoir trahi.
    Alors qu’elle n’était pas consentante.
    Alors qu’elle n’était même pas avec lui…

    -Hum. Quand…Quand tu es..parti ben…

    Elle soupira. Ca ne servait à rien de tourner autour du pot. Elle se lança donc, tête baissée mais plus sure d’elle :

    -Dès que tu es parti, le Gouverneur s’est jeté sur moi…Il…Il m’a plaqué sur une table et je ne pouvais plus bouger. Il m’a…il m’a caressée et…et a failli me violer. Mais il s’est arrêté un moment et j’ai pu m’enfuir. Je ne me suis jamais sentie aussi mal.

    Les joues couvertes de honte, et serrant les dents pour ne pas pleurer à nouveau, elle releva la tête et le regarda :

    -Oh, et puis, rien à voir mais...tu peux me tutoyer, tu sais.

    Lola trouva la force de lui sourire. Elle la puisait dans le regard du jeune homme. Si pénétrant…si rassurant.
    Un regard qu’elle aurait bien aimé voir de plus près….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Soaric
Maître Archer, loyal
Maître Archer, loyal
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 24
Localisation : La ou est celle que j'aime....

MessageSujet: Re: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    Mer 18 Jan - 23:13

Soaric observait toujours Lola. Elle était couchée et semblait...ailleurs. Elle réfléchissait, sans doute. Finalement, elle dit :

-Merci de m’avoir conduite ici..Heu..

Soaric ne dit rien. Elle semblait vouloir dire quelque chose. Et il savait ce taire dans ce genre de situation. Même s'il ne parlait pas plus dans d'autres situations.

Elle commença à jouer avec la chemise tant elle était nerveuse.

-Hum. Quand…Quand tu es..parti ben…

Il la laissa réfléchir. Elle lança tout d'un coup :

-Dès que tu es parti, le Gouverneur s’est jeté sur moi…Il…Il m’a plaqué sur une table et je ne pouvais plus bouger. Il m’a…il m’a caressée et…et a failli me violer. Mais il s’est arrêté un moment et j’ai pu m’enfuir. Je ne me suis jamais sentie aussi mal.

A ces mots Soaric serra le manche de son couteau à s'en blanchir les phalanges. Pourquoi était-il en colère ? Cette femme ne lui appartenait pas. Elle n'appartenait à personne. Mais il désapprouvait ce genre d'attitude. Lyme l'avait remis sur un chemin plus droit, faisant quelques peu disparaître le Soaric qui avait tué et brûlé ses parents. Il n'allait pas gâcher tout ce travail. Lola continua brusquement :

-Oh, et puis, rien à voir mais...tu peux me tutoyer, tu sais.

La tutoyer ? Elle changeait vite de sujet. Soaric répondit :

-Je...sui navré de ce qui vous...t'es arrivé.

Il baissa les yeux. Il ne voulait pas lui montrer sa honte. Oui, il avait honte. Ne réussir qu'à dire "je suis navré" à une femme qui avait dûe être traumatisée ! C'était tout lui sa. Il rajouta, avec une voix un peu plus sure :

-Je lui ferai payer cet affront.

Comment il l'ignorait. Mais il le ferait. Il eut une soudaine envie de rejoindre Lola, de s'asseoir près d'elle, de la cajoler, de la réconforter avec des gestes bien plus efficaces que des mots. Mais il s'en abstient. Il ne réussirait qu'à l'effrayer un peu plus. Mais il devait bouger. Aussi se leva-t-il, alla à la fenêtre, observa les rues à l'extérieur et retourna s'asseoir.

Ce n'était pas une fille pour lui. Il était bien trop bizarre. Il demanda :

-Veux-tu que je t'apporte quelque chose de spécial ?

Elle en avait peut-être marre de porter sa chemise. Peut-être lui demanderait-elle de venir la rejoindre. Soaric ferma et rouvrit les yeux. Non. Il n'était pas fait pour les femmes. Et elles le lui faisaient comprendre. Mais, au contraire, il sentait que c'était différent avec Lola, sans pouvoir l'expliquer.

Il se convainquit qu'elle n'était pas pour lui, qu'elle méritait mieux, mais au fond de son coeur, un espoir subsistait.


[voilà ! à ton tour !! dis le si il y a un souci !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 22
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    Jeu 19 Jan - 20:41

    -Je...sui navré de ce qui vous...t'es arrivé.

    Au moins, il la tutoyait. C’était déjà un bon départ. Il arrêterait enfin ce vouvoiement stupide qui donnait à Lola l’impression d’être vieille de soixante ans au moins. Oui, vraiment, c’était une bonne chose !
    Puis il se tut, baissant les yeux. La jeune fille se demandait ce qui pouvait bien se passer dans sa tête pour qu’il se sente aussi honteux tout d’un coup, mais elle ne releva rien. Elle se fit par contre plus attentive lorsqu’il rajouta à son intention :

    -Je lui ferai payer cet affront.

    L’artisane sourit. C’était tout à fait…tellement…si…adorable ! Chou ! Mignon ! Elle avait envie de se lever du lit et de le rejoindre pour lui faire un gros gros câlin pour le remercier.
    Mais elle se retint. Elle ne voulait pas qu’il croit qu’elle était amoureuse de lui.
    Ce qu’elle était.
    Peut-être.
    Enfin, elle préférait ne rien faire qui pourrait le ou la gêner. Pour le moment.
    L’archer se leva et jeta un œil à la fenêtre, semblant observer quelque-chose. Pour sa part, Lola attendit qu’il enchaîne la conversation. Elle n’allait pas faire tout le boulot !
    Il finit enfin par dire :

    -Veux-tu que je t'apporte quelque chose de spécial ?

    La demoiselle se leva et rejoignit Soaric à la fenêtre. Elle était tout contre lui. Sa main, le long de son corps, touchait l’une de ses cuisses. Elle se sentit frissonner. Et elle se convainc pendant un court instant que c’était parce-qu’il faisait froid. Bien sur. Quoi d’autre ?
    Elle déglutit avant de répondre, pour se remettre les idées en place :

    -Heu…Je voudrais bien de nouveaux habits, si tu veux bien…

    Elle sourit. Frôla sa main. Rougit. Tourna son visage vers lui. Rougit de plus belle. S’imagina en train de l’embrasser…Ses lèvres contre les siennes…Ses mains posées sur sa taille, et les siennes autour de sa nuque…Devint carrément pivoine.
    En fait, à la fin, elle était tellement rouge qu’elle cacha son visage entre ses mains. Après quelques instants, elle reprit la parole :

    -On pourra se promener ensemble, après. On se racontera mutuellement notre vie, et tu verras que je ne suis pas méchante. On pourra même s’embra…

    Lola rougit encore une fois. Elle allait gaffer, bon sang ! Il fallait qu’elle se rattrape. Et vite. Elle enchaîna

    -S’em…Sens-tu cette bonne odeur ?


    La jeune fille fit alors dos au paysage que lui offrait la vue de la fenêtre, et posa ses fesses sur le rebord de la fenêtre. Elle croisa ses bras sur sa poitrine, et détailla pour la centième fois le visage du garçon.
    Elle ne se lassait vraiment pas de voir ses traits fins lui donnant un air…irrésistible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Soaric
Maître Archer, loyal
Maître Archer, loyal
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 24
Localisation : La ou est celle que j'aime....

MessageSujet: Re: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    Jeu 19 Jan - 21:01

Sans s'en rendre compte, il était de nouveau posté à la fenêtre. Il avait tellement envie d'agir…il se sentait inutile. Lola le rejoint lentement. Elle était très près. Son cœur commença à battre de plus en plus vite. La main de la jeune fille était pratiquement sur sa cuisse.

-Heu…Je voudrais bien de nouveaux habits, si tu veux bien…

Elle toucha sa main. Il tressaillit. Mais il était heureux. Elle ne le rejetait pas…Elle ne lui laissa même pas le temps de chercher des habits qu'elle continua :

-On pourra se promener ensemble, après. On se racontera mutuellement notre vie, et tu verras que je ne suis pas méchante. On pourra même s’embra…

Elle coupa la phrase. Qu'allait-elle dire ? Était-ce le fruit de son imagination ou avait-elle voulu dire "embrasser" ? Il l'observa en coin. Elle était rouge comme une tomate, ce qui confirma son impression. Non, ce n'était pas le fruit de son imagination. Apparemment, elle ressentait la même chose que lui. Oserait-il…?
Elle continua :


-S’em…Sens-tu cette bonne odeur ?

Elle avait tenté de se rattraper. Soaric sourit. Elle s'installa sur le rebord de fenêtre et croisa les mains sur sa poitrine. Soaric alla vers l'armoire, dénicha quelques uns de ses habits qui avaient à peu près la taille de l'Artisane et revint vers elle.

-Voilà. J'espère qu'ils t'iront.

Puis, ils se regardèrent. Dans les yeux. Lola le fixait sans ciller. Le cœur de Soaric n'avait jamais battu aussi vite. Il s'étonnait même que la jeune femme ne l'entende pas.
Il s'approcha. Ce n'était plus lui aux commandes, mais son cœur. Il avait pris le relais. Lui montrait le chemin. D'un geste timide, il effleura la joue de Lola. Il déglutit. Jamais une femme ne s'était laissée approchée par lui. Jamais. Et là, elle ne semblait attendre qu'une chose : qu'il agisse.


Il approcha son visage du sien et, délicatement, posa ses lèvres sur les siennes. Elle répondit au baisé. Il lâcha les vêtements. Mis ses mains autour de sa nuque si douce et jeune…Il ferma les yeux, comme son cœur le lui disait. Elle aussi les avait fermés.

Lorsqu'ils se séparèrent enfin, Soaric la regarda d'un air contrit. Il n'avait jamais pensé agir ainsi…Et si elle ne voulait plus le voir ? Même si elle avait répondu au baisé ? Il la regarda, un peu mal à l'aise. Puis il ramassa les vêtements.
Se raclant la gorge, il dit :


-Je…enfin…voilà.

Il ne savait pas quoi dire d'autre. Il lui tourna le dos. Pour qu'elle puisse se vêtir convenablement. Si ensuite elle voulait partir sans jamais se retourner, il comprendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 22
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    Jeu 19 Jan - 21:56

    Soaric alla chercher des vêtements dans l’armoire. La jeune Lola était hypnotisée par tous ses gestes. Si elle écoutait son cœur, elle se serait jetée dessus depuis longtemps, déjà. Mais bon. Elle n’oserait pas. Jamais !
    Il revient vers elle, des habits en main, et lui disant :

    -Voilà. J'espère qu'ils t'iront.

    Leurs regards se croisèrent. En fait, à cet instant précis, la demoiselle le dévorait du regard, d’une passion non dissimulée. Elle aurait tellement voulu…qu’il…
    Il s’approcha d’elle.
    Son cœur s’accéléra.
    D’un geste timide mais néanmoins adorable, il lui caressa la joue. Le cœur de la jeune fille n’avait jamais autant battu. Elle ne faisait aucun geste. Elle était paralysée par une sorte de peur, qui lui ordonnait de ne pas bouger.
    Mais elle voulait plus. Qu’il l’embrasse. Par pitié ! Il n’agissait pas, et l’attente lui faisait presque mal. Puis il approcha d’avantage son visage. Et leur lèvre se touchèrent. Le baiser de Soaric reflétait naturellement sa personnalité : timide. Un baiser doux, romantique, comme Lola les aimait dans ses rêves. Mais en revanche, le sien était plus passionné, montrant l’envie de la demoiselle d’être avec le garçon, toute sa vie.
    Lorsqu’elle ouvrit les yeux, il la regardait, l’air un peu penaud. Il ramassa ensuite les habits qu’il avait du avoir lâchés et lui tourna le dos.
    Elle enfila vite les affaires puis s’approcha de lui, par derrière, et entoura ses bras de sa taille. Elle déposa un baiser dans son cou et murmura :

    -Merci…


    Il ne risquait pas de comprendre. Elle-même ne comprenait pas trop elle avait dit ça. Sans doute pour le remercier d’être là, avec elle. De lui faire oublier le mauvais moment passé. De se venger pour elle. Le remercier d’exister, simplement.
    Ils restèrent un moment comme ça, enlacés, puis furent dérangés par la porte qui s’ouvrait en claquant.
    Ils regardèrent les intrus, et virent ensemble que ce n’était autre que la garde du gouverneur Maedren.

    -Oh mince alors…lâcha Lola.

    Elle se tourna vers Soaric, qui regardait les gardes, sans une once d’inquiétude dans le regard. Ca la rassurait. Au moins, elle était sure d’une chose.
    Avec lui, elle serait en sécurité.

    [Hs: désolée, c'est court ^^"]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Soaric
Maître Archer, loyal
Maître Archer, loyal
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 24
Localisation : La ou est celle que j'aime....

MessageSujet: Re: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    Jeu 19 Jan - 22:29

Il lui tournait toujours encore le dos. Il l'entendit se rhabiller tranquillement. Il était encore nerveux. Mais pas une nervosité négative. Au contraire. Ce qu'il avait fait semblait l'avoir libéré d'un poids. Il avait osé. Et elle ne l'avait pas rejeté. Du moins, pas immédiatement. Si elle partait, il aurait compris. Si elle faisait autre chose…

Il tressaillit lorsqu'il la sentit l'enlacer de ses petits bras et lui déposer un baiser dans le cou. Il sourit. Ils étaient bien. Tous les deux, seuls au monde, oubliant un instant ce qui les avait réunis ici et permit de s'unir. Enfin. C'est comme si elle complétait une partie de sa vie. Comme s'il avait fallu qu'elle vienne pour qu'il se sente enfin…normal.
Elle murmura :


-Merci….

Il ne comprit pas spécialement pourquoi elle disait cela. Mais il la remercia intérieurement. Elle venait de lui offrir quelque chose qu'elle-même ne voyait pas. Le bonheur. Il mettait un mot sur ce nouveau sentiment maintenant. Sentiment qu'il n'avait jamais pu éprouver, même en compagnie de Lyme. Celui-ci lui avait apporté de la paix, mais pas du bonheur, même s'il était heureux lorsqu'il se promenait en forêt. D'ailleurs, il lui vint une idée. Il allait la soumettre à Lola, toujours collée à lui, lorsque la porte s'ouvrit sur les Gardes du Gouverneur. Lola lâche un :

-Oh, mince alors….

Il les observa. Ils étaient 4, à moins que d'autres soient dissimulés à l'extérieur de la pièce. Ils arboraient tous une armure brillante. Chacun avait une épée. Pas pratique pour se battre dans une pièce si étroite. Le premier entra et dit d'un ton autoritaire :

-Soaric Laent, je vous arrête pour outrage au Gouverneur !

Là, il fronça les sourcils. Le Gouverneur cherchait une excuse bidon pour pouvoir se venger ? Juste parce que celle qu'il aimait était tombée amoureuse d'un autre ? Ridicule. Le Gouverneur était tombé bien bas. Tout comme l'estime que Soaric avait pour lui. Il poussa Lola dans un coin de la pièce. Jamais il ne se laisserait attraper. Et s'il échouait ? Qu'adviendrait-il d'elle ? Les Gardes la ramèneraient-ils de force chez Maedren ? Pour qu'elle vive un enfer permanent ? Ou deviendrait-elle une esclave ? Il sortit son couteau. Les questions devraient être réglées plus tard. Pour le moment, il avait un combat à mener. Les 4 hommes comprirent bien vite qu'il ne coopèrerait pas et se mirent en position, coupant toute retraite, épées dégainées. Soaric aimait cela. Le combat dans un lieu restreint. Il était agile. Eux semblaient lourds à côté.

Le premier passa à l'attaque. L'Archer l'évita souplement, frappant dans le même geste la nuque du soldat, juste là ou il n'y avait pas de protection. Un coup assez fort pour que le craquement de l'os s'entende à des kilomètres à la ronde. Le Garde s'affaissa. S'il ne mourrait pas, il serait paralysé à vie.
Les autres hésitèrent en comprenant qu'il n'était pas sans défense, mais se ruèrent tout de même sur lui. Ensemble.

Ils pensaient qu'unir leurs forces leur fournirai la victoire. Souriant, Soaric commença à les détromper. Il évita un nouveau coup, frappa du pied un genou qui craqua, trancha la gorge d'un autre, para…Deux étaient tombés, deux se battaient toujours, mais moins confiants. Soaric était au moins sur d'une chose : il n'y avait pas de soldats cachés dans le couloir, sinon ils seraient venus en renfort depuis longtemps. Se permettant un coup d'œil de côté, Soaric vit Lola, le fixant intensément, comme si elle voulait lui transmettre ses propres forces. Il sourit à son adresse. Mais ses deux secondes permirent à l'un des deux restants de lui entailler le bras. Une simple égratignure, mais qui fît croître la colère de l'Archer.


Ses forces furent comme démultipliées. Jamais il ne s'était battu aussi vigoureusement. Était-ce l'amour ? Peut-être. Il ne s'y connaissait pas assez pour s'avancer sur ce terrain. D'un revers de lame, il trancha la carotide de celui qui avait osé faire couler son sang et de l'autre main frappa sur la poitrine du dernier qui eut le souffle coupé. L'autre n'était pas tout à fait tombé que Soaric achevait le dernier. Les quatre hommes étaient morts. Le silence retomba soudain, après le vacarme du combat. Nettoyant et rangeant son arme, Soaric se précipita vers Lola. Il fallait fuir. A toute vitesse.

-Lola, on ne peut pas rester. Viens avec moi. Je…je…à moins que tu ne le veuilles pas.

Une part de lui-même était sure qu'elle viendrait. Elle lui avait prouvé ses sentiments et lui aussi. Mais elle avait peut-être peur. Et elle avait le droit d'avoir peur. C'était compréhensible. Si le Gouverneur mettait tous ses hommes à sa recherche, elle ne serait jamais en sûreté. Et ce qu'il désirait plus que tout, c'était la protéger.

Il la laissa réfléchir et alla vers les cadavres. Il prit un deuxième couteau, un peu plus long que le sien. Il n'y avait rien d'autre. Puis, il fît rapidement sa besace. Un maigre sac de toile, toujours prêt au cas où il aurait à fuir. Dedans il y avait des vêtements en boule, de la nourriture et de l'eau. Ainsi que quelques cordes pour construire arc ou flèches.
Il posa le sac à ses pieds lorsqu'il revint vers Lola. Il la regarda, plongeant son regard dans le sien, si pur, si innocent…Il se perdait dans ce regard. Il attendit sa réponse en se noyant dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 22
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    Jeu 19 Jan - 22:57

    Le combat se passa très vite.
    Ils se battaient, au sang. A la mort. Lola ferma les yeux. Se boucha les oreilles, pour ne plus entendre les os craquer…Elle avait horreur de voir les personnes mourir, ou blessées. Instant de médecine, sans doute.
    Mais elle n’en voulait pas à Soaric. S’il n’avait pas agit comme ça, ils auraient été morts, tous les deux. Ou bien lui mort et elle esclave. Bref, pas des situations agréables….Lola ouvrit les yeux lorsqu’elle n’entendit plus de bruits de combat.
    Et, au moment où elle vit les pauvres hommes à terre, elle blêmit. Tant de sang…Ce qui l’inquiéta en fait le plus, c’était celui qui coulait du bras du jeune archer. Elle aurait voulu le soigner, mais il la devança en demandant :

    -Lola, on ne peut pas rester. Viens avec moi. Je…je…à moins que tu ne le veuilles pas.

    Soaric, avant qu’elle n’ait pu répondre, s’abaissa vers les cadavres et entreprit de les fouiller. La jeune artisane attendit patiemment qu’il veuille bien reporter son attention sur elle pour lui répondre :

    -Ne pas vouloir ? T’es tombé sur la tête, mon vieux. Bien sur que je veux. Je te suivrais n’importe où…

    Elle s’approcha tandis qu’elle disait ces paroles, et, une fois le dernier mot prononcé dans un murmure, elle lui déposa un baiser rapide sur les lèvres. Pour qu’il la désire. Cruelle ? Presque !
    Lola sortit alors de la pièce, rapidement suivit par Soaric. Ils descendirent en même temps et ignorèrent les regards posés sur eux, et surtout celui insistant de l’aubergiste.
    Lorsqu’ils furent dehors, la demoiselle prit la main de l’archer dans la sienne.

    -Bon, et bien, on va où ?

    L’artisane sourit de toutes ses dents. Elle était sur un petit nuage. Jamais elle n’avait été plus heureuse. Elle pouvait vraiment aller n’importe où dans le monde.
    Du moment qu’il était là.
    Du moment qu’ils étaient ensembles.
    Tout lui conviendrait. Elle espérait juste que jamais Maedren ne mette la main sur eux. On pouvait toujours rêver, après tout…



    suite du rp: http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org/t136-fuite-eperduesuite-rp-lola#1935
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Aide-moi...je t'en prie.[pv Soaric]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jakar :: Villes :: Zakar-
Sauter vers: