Le Royaume de Jakar

Assassin, Ombre, Artisan, Sage...Qui choisirez-vous pour mener à bien votre mission ? Sauvez le Royaume ou mettez le à feu et à sang !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Mer 24 Aoû - 22:44

Süraby leva les yeux, apercevant la rivière Nassaï entre les oreilles de Palmire. Cela faisait un moment qu’elle chevauchait vers Fungaï, ville la plus proche de son village natal. Quitter sa forêt lui faisait le plus grand bien, à elle et aussi à sa jument. Les grandes étendues d’herbes parsemées de fleurs, avec un arbre de temps en temps lui donnait une reposante impression de vide. Le vent balayait la plaine ce jour là, et elle sentait avec délice les gouttelettes d’eau pure rafraichir son visage. Elles prirent le galop et entrèrent dans l’eau...
Elles arrivèrent bientôt au rempart de la cité, séchées par le soleil et le vent. L’impression d’être écrasée par la hauteur des murs pris Süraby au ventre, elle pénétra dans la ville. A l’intérieur, l’activité était à son comble, des vendeurs de fruits, légumes, tissus, armes, poissons (qui avaient une fâcheuse tendance à crier trop fort) et autres bouchers ... Après avoir laissée Pam aux bons soins d’un aubergiste à l’air avenant et un peu bedonnant, la jeune chasseuse entama sa visite, appréciant l’architecture des bâtiments et dévorant des yeux les étalages des marchands. Le marché offrait couleur et variété, c’était un délice visuel. Süraby soupesa la bourse solidement attachée à son ceinturon : elle n’était pas légère, mais son contenue avait été économisé dans un but précis : acheter un arc de qualité, le meilleur possible. C’était le premier qu’elle s’offrait.
Habituée à zigzaguer rapidement en forêt, elle se mouvait avec souplesse et efficacité parmi les passants, se mettant en quête d’un vendeur d’armes spécialisé dans la chasse.
Cinq minute plus tard, à l’angle d’une ruelle, elle aperçue une petite boutique ancienne. Au dessus de la porte apparaissait l’enseigne « Ergan, fabricant d’armes » peint sur une planche de bois bancale en lettre d’or écaillées. Attirée par l’aspect secret du bâtiment, la jeune femme entra sans hésitation dans la boutique. Une délicieuse odeur de bois la submergea, puis le silence à l’instant où la porte se referma.
La boutique était certes ancienne mais le bois était solide et pas une trace de poussière ne trainait sur les meubles. Modestement éclairée, la pièce était fraiche et Süraby se sentit tout de suite dans on élément. Les armes étaient triées par rayons : lances, poignards, épée, gourdins, massue (la jeune chasseuse déglutit en observant cette dernière catégorie).
Elle s’avança avec précaution vers le rayon surmonté de la pancarte ‘arcs’. La perplexité devant tant de bois différents du se lire sur son visage car une voix souffla dans on dos :


- Le bois d’acajou fait le plus souple et le plus solide des arcs, dommage que ce soit également le plus cher...

Elle se retourna, une jeune femme qu’elle estima à peu prés de son âge se tenait face à elle. Elle était comme elle d’assez ‘petite constitution’, et ses cheveux aussi bouclés et épais que les siens. Mais la ressemblance s’arrêtait là. Tandis que ceux de la chasseuse était d’un châtain banal et qu'elle possédait des yeux bruns, la jeune femme possédait des cheveux d’un blond brillant magnifique et des yeux couleur océan peu courant. Eblouie sur le coup, Süraby repris contenance :

- Tu t’y connais en bois ? Si tu accepte, ton aide ne serait pas de trop...


Dernière édition par Süraby le Jeu 25 Aoû - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Jeu 25 Aoû - 11:23

La jeune femme ne s’en formalisa pourtant pas et se dirigea vers l’échoppe du vieil Ergan, comme ils l’appelaient.
Il s’agissait d’un homme, proche la cinquantaine, veuf qui tenait la plus vielle boutique de la ville. Il y avait dedans diverses armes, allant du canif de poche au marteau de guerre. Tout le monde connaissait cette boutique, même s’ils n’y avaient jamais rien acheté. Metkild poussa la porte d’entrée et fut accueillie par une odeur de bois. Elle n’était venue que très rarement ici dans la boutique. Elle connaissait mieux la cour et l’arrière boutique, où sa mère venait chercher son bois, car Ergan la fournissait, lui gardant toujours lesplus belles pièces.
Elle sourit à cette pensée.
Si quelqu’un pouvait la renseigner sur sa mère, où était-elle, comment allait-elle, c’était bien Ergan.

Elle s’enfonça un peu plus dans la boutique qui était très profonde. Son regard fut soudain attiré par une masse de boucles brunes. Metkild s’approcha et jeta un coup d’œil à la vitrine. Des arcs. Elle n’aimait pas les armes mais elle savait que certaines étaient nécessaires, pour permettre la survie. Ses parents lui avaient enseigné, il y a longtemps les différentes propriétés des bois.
Elle décida d’en faire part à la demoiselle qui semblait ne pas savoir où en donner de la tête.


-Le bois d’acajou fait le plus souple et le plus solide des arcs, dommage que ce soit également le plus cher...


Son interlocutrice se reprit puis lui proposa :
- Tu t’y connais en bois ? Si tu acceptes, ton aide ne serait pas de trop...

Le tutoiement était venu naturellement.

-De ce dont je me souviens, un arc renferme l’âme de son propriétaire. Il faut qu’il te convienne parfaitement. Il vaut mieux qu’il soit fait sur mesure, pour toi, par toi. Mais comme travailler l’acajou demande un grand savoir faire, il est rare que ce soit le propriétaire qui est sculpté son arc. Mais tout d’bord, laisses moi me présenter. Freysick. Metkild Freysick. Mon père, Oleg, était un grand chasseur et ma mère, Eillen, est ébéniste.
Elle sourit à la jeune fille qui lui faisait face, attendant la réponse à sa question muette. Qui est-elle ?




[je me permet de rappeler que tous les apprentis ont la même tunique brune, donc reconnaitre la classe de l’apprenti au premier coup d’œil est vraiment très fort .. !! ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Jeu 25 Aoû - 17:37

Süraby commençait à apprécier la jeune femme, comment avait elle dit ? Metkild. L’apprentie chasseuse aimait bien ce nom imprononçable... elle imagina tout de suite ce que ce devait être en classe quand les professeurs tentaient de faire l’appel. Restant tout de même impassible, Süraby fut heureuse de constater que Metkild en savait bien plus long sur le bois qu’elle. Une chance d’avoir une mère ébéniste, mais le passé employé pour parler de son père poussa la jeune fille à ne pas continuer sur ce sujet.
L’arc contient l’âme de son propriétaire ? Cela devait vouloir dire que le propriétaire en question était mort, du moins Süraby l’espéra très fort, car se retrouvée démunie de son âme pour qu'elle se retrouve dans un bout de bois, aussi cher et précieux soit -il, ne l'attirait pas du tout .
Toute fois l’idée de créer de ses main son arme l’enchantait au plus haut point, elle adorait se servir de ses mains et cela rendrait l’arme unique à ses yeux, plus précieuse que n’importe qu’elle autre armes en bois d’acajou... Oui, elle aimait bien sculpter bien qu'elle ne s'y soit essayée qu'à de rares occasions. Constatant que Metkild c’était présentée et pas elle, elle pris la parole à son tour :


- Je m’appelle Süraby Ilseirenn, mon nom sert peu ... et vraiment tu tombe bien heureusement que tu es ici, entre le boulot, le cyprès, le chêne... d’ailleur pourrais tu me renseigner sur le prix du chêne ? Ça m’a l’air moins souple que l’acajou mais aussi solide... Je pourrais en demander une pièce à MrErgan. Sinon, toi, que fait tu chez un marchand d’armes ?

Sur ce elle s’avança lentement vers le fond de la boutique, partie sombre de la pièce. Süraby songea que l’échoppe qui paraissait rabougrie et miteuse de l’extérieur était assez spacieuse et très bien entretenue : elle se plaisait vraiment dans cet endroit et comptait y revenir chaque fois qu’elle serai en besoin. De plus le marché battait son plein souvent en ville, et malgré sont penchant pour le calme et la le grand air, Süraby était fascinée par les rue en ébullition. D’ailleurs, selon la réponse de Metkild, et l’argent qui lui resterait, elle pourrait toujours lui proposer une balade parmi les étalages...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Jeu 25 Aoû - 22:43

La fille répondit :

- Je m’appelle Süraby Ilseirenn, mon nom sert peu ... et vraiment tu tombes bien heureusement que tu es ici, entre le boulot, le cyprès, le chêne... d’ailleurs pourrais tu me renseigner sur le prix du chêne ? Ça m’a l’air moins souple que l’acajou mais aussi solide... Je pourrais en demander une pièce à MrErgan. Sinon, toi, que fait tu chez un marchand d’armes ?
Metkild prononça plusieurs fois le nom dans sa tête tentant de le mémoriser, sans l'écorcher. Elle avait longtemps travaillé sa mémoire, notamment la reconnaissance faciale, elle était capable de reconnaitre pratiquement toutes les personnes dont elle possédait le nom, qu'ils fut un de ses client, un professeur de l'école des aspirants, ou bien un cousin de voisin. La suite des question mit la jeune fille mal à l'aise. Se souvenait-elle de tout ces bois ? Il ne fallait pas non plus qu'elle les confonde, ce serait la panade.
Elle répondit de son mieux à la curiosité de Süraby.


- Ce que je fais ici ? et bien ... Elle chercha ses mots quelques instants, et embrassa la pièce d'un regard. Je suis surtout venue voir Ergan. Pour prendre des nouvelles, de ma mère. Il sait tout sur tout ! c'est impressionnant ! une vrai commère ! Avec un poigne d’ours ! Et ..
. Elle allait pour sur-enchérir lorsqu'elle senti une présence dans son dos. Elle se retourna et vit le vieil Ergan, la regardant, d'un air indéchiffrable. Elle ne put retenir une grimace d'appréhension.

- Euh...
Fut tout ce qu'elle put balbutier dans un premier temps. Comme toujours, se tenir devant lui, l’apeurait. Elle savait cette peur irrationnelle, mais elle n'y pouvait rien, elle la ressentait.
Comme souvent elle tentait de sauver la situation en parlant.

- La demoiselle derrière moi, prénommée du doux nom de Süraby, était en quête d'un arc. Moi, généreuse comme pas deux, je m'approche afin de l'aider en lui prodiguant mes conseils, qui valent ce qu'ils valent. Mais pour plus de précision, je lui ai dit elle devrait s'adresser à vous, car vous êtes un puits de sagesse !
Metkild lui décrocha un grand sourire, plein d'innocence. Ou de malice.


Ergan fit un pas vers elle et elle rentra la tête dans les épaules. Mais contre toute attente, il lui ébouriffa affectueusement les cheveux.


- On reparlera de tout ça plus tard mademoiselle.


Metkild grogna et tenta temps bien que mal de re-discipliner sa chevelure blonde.
Le gérant de la boutique d’arme s’adressa alors à Suraby, après l’avoir étudiée du regard.


-Suis-moi jeune fille. J’ai derrière différents trucs qui pourraient te convenir, sauf si t’as eu le coup de foudre pour une de ces armes en vitrines.


Il fit s’enfonça encore plus dans la boutique, et passa derrière un rideau de perles. Metkild fit un clin d’œil à Süraby et suivit Ergan.

-C’est derrière que c’est le plus impressionnant !

Lorsqu’elle traversa le rideau de perle selle se senti, comme toutes les fois précédentes, transportée en un autre lieu. Ici, on sentait le bois partout. Le sol était jonché de copeau. Une lumière tamisée rendait l’ambiance de la pièce encore plus magique. Des caisses étaient entreposées contre un mur, et, sous la lucarne était posées des arbres, de toutes tailles, toutes espèces. On aurait dit une forêt d’intérieur, sans les animaux qui y habitent habituellement.

Le propriétaire s’approcha de Süraby et commença à lui parler technique.

Metkild fut bien vite perdue et en profita pour aller caresser les écorces des troncs. Elle sourit. Ses pensées revinrent inévitablement vers sa mère. Comment allait-elle réagir en la revoyant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Ven 26 Aoû - 16:55

Alors la situation s’expliquait, Metkild connaissais personnellement Ergan qui apparemment connaissait lui-même sa mère... Süraby ne pu s’empêcher de pouffer lorsque l’homme immense et ventru arriva derrière la jeune fille. Il l’impressionnait visiblement et la jeune chasseuse sourit en écoutant le flot intarissable de paroles qui suivirent le ‘heu’ de Metkild lorsque celle-ci ce rendit compte de qui se tenait derrière elle. Ah eux deux ils faisaient un sacré numéro... mais Süraby était d’accord avec la jeune fille, Ergan ressemblait plus à un grizzli qu’à un homme.
Tandis que Metkild recoiffait tant bien que mal sa tignasse, le vendeur se tourna vers Süraby et s’adressa à elle après l’avoir observé des pieds à la tête. Apparemment il aurait des pièces qui conviendraient mieux à la chasseuse en arrière boutique... Metkild lui envoya un clin d’œil
:

-C’est derrière que c’est le plus impressionnant !

L’arrière boutique servait en fait de fabrique, entrepôt, serre, et le tout était magnifique. Une forêt miniature se tenait sur le côté, des outils, des pièces de bois sculptées inachevées. Süraby envia l’artisan : il disposait de tout un monde créer par lui-même sur son lieu de travail... artisan est un métier paisible.
En véritable passionné Ergan se lança dans ses explications et Süraby eu le temps de voir Metkild s’éloigner, l’air songeur, avant d’être emportée vers le bois brut par le grand ours :

- Si tu veux le bois parfait, c’est l’acajou, mais je te conseil d’attendre encore un peu pour se bois, il te faut affiner ta technique de tire pour l’utiliser selon moi le cèdre ou le chêne te conviendrais mieux, ils sont moins souples, mais tout aussi solide mais il y a aussi...

Finalement elle opta pour le boulot, car c’était un bois assez solide, souple, plutôt léger et qui restait à un prix correct. En sortant de cette échoppe elle ne pourrait plus prétendre ne rien y connaître en matière de bois... Ergan pris les mesures nécessaires sur Süraby, la plaçant dans toute sortes de pauses des plus inimaginables. La jeune chasseuse envoya un regard de détresse à Metkild tandis qu’elle sentait poindre une crampe dans sont bras gauche tendu devant elle depuis trois bonnes minutes et sa jambe droite commençait à fourmiller douloureusement.
Enfin satisfait, Ergan entama la découpe du bois, laissant Süraby tout endolorie s’approcher de Metkild avec à peu prés autant d’allure qu’une grand-mère :


- Si tu veux bien, quand il m’aura donné le bois, nous pourrions aller faire un tour, à moins que tu ais d’autre projet ? Dans tout les cas je pourrai venir avec toi ?

Attendant sa réponse, Süraby entama une séance d’étirements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Sam 27 Aoû - 11:44

Metkild sortit de sa rêverie et regarda Süraby. Cette dernière était entrain de poser pour Ergan. Ce dernier était lancé et prenait toute les mesures afin de confectionner l'arc de sa cliente. Metkild observa son manège, et les différentes positions qu'il lui faisait prendre, cachant du mieux qu'elle pouvait son hilarité. Mais Süraby semblait posséder une grande souplesse et force car aucune de ces positions ne lui posait de difficulté. Elle était aussi d'une grande patience car ces pauses duraient depuis longtemps, et elle ne semblait pas fatiguée, ou agacée. Metkild la regarda, avec une lueur d’admiration dans les yeux. Quelle que soit la voie qu'ait choisie cette fille elle savait qu'elle réussirait.
Elle répondit avec une grimace d'impuissance au regard de détresse de Süraby, et ce fut peut-être ce qui décida le vieil Ergan de relâcher la demoiselle. Il la remercia d'un regard, comme toujours il faisait souvent une économie de mots, puis partis travailler le bois.
Süraby s'approcha de Metkild et lui proposa :


- Si tu veux bien, quand il m’aura donné le bois, nous pourrions aller faire un tour, à moins que tu ais d’autre projet ? Dans tout les cas je pourrai venir avec toi ?

Metkild était étonnée par cette proposition. Elles se connaissaient à peine ! Mais l'idée lui plaisait, elle appréciait cette jeune fille. Elle se sentait assez proche d'elle, mais elle en ignorait le pourquoi. Elle lui répondit alors que son interlocutrice s'étirait, afin de délier ses muscles endoloris.

- Avec plaisir ! Si tu veux on peux flâner au marcher ! Il y a plein de toujours trucs ! Avec des amis, on faisait un concours, en une heure, il fallait trouver la trouvaille la plus ahurissante qu'il soit. Et parfois on ramenait des trucs inimaginables ! Elle sourit à ce souvenir. Sinon après je rentrerais chez moi... Et je serais ravie que tu m'accompagnes ! C'est à plus d'une heures d'ici donc on aura le temps de discuter en chemin.

Elle sourit à Süraby. Une amitié était en train de se nouer entre elles.
Elle s’assit sur un tabouret un peu bancal et en désigna un autre à Süraby.


- Tu es apprentie quoi si ce n'est pas indiscret ? Et d'où viens-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Dim 28 Aoû - 13:21

Süraby aimait bien l’idée de marcher tranquillement dans les rues en faisant connaissance avec Metkild. De un car elle avait les jambes en compote, mais aussi parce qu’elle n’avait pas souvent l’occasion de sortir de chez elle, donc elle n’avait pas vraiment d’amis digne de se nom.
S’asseyant sur le tabouret que Metkild lui montrait, elle répondit à ses questions.


- Je suis apprentie chasseuse, je viens d’un village avoisinant une parcelle de la forêt du passage. Nous sommes une famille de chasseur, alors la tradition se perpétue depuis les ancêtres des ancêtres de mes ancêtres...

A ce moment, Ergan arriva avec la pièce de bois. Même à l’état brut Süraby apprécia le toucher du bois. L’arc, une fois sculpté, poncé et ciré, sera magnifique. Elle remercia Ergan une lueur d’extase dans les yeux. Elle se leva et les deux jeunes filles sortirent ensemble de l’échoppe.
Elles traversèrent la boutique en sens inverse et ouvrirent la porte.
La vague de bruit, de lumière et d’odeurs épicées les frappèrent de plein fouet, les laissant sourdes et aveuglées après le calme et la pénombre de l’échoppe. Süraby laissa échapper un « ouf » éloquent et s’étira une nouvelle fois.
Peu à peu habituée à l’ambiance chaotique du marché, elles marchaient maintenant entre les différent étalages. Süraby s’arrêtait à chaque chose insolite qu’elle trouvait. Elle interpella Metkild lorsqu’elle tomba sur une sorte de figurine représentant un iguane ailé... déplumé. Le tout recouvert d’une substance qu’elle n’aurait touché pour rien au monde :


- C’est quoi cette chose ? Un croisement lézard/chauve souris ?

Elles levèrent la tête. Un homme à l’air sévère et un peu dérangé les observait avec un air bizarre, pour ne pas dire un peu effrayant....
Süraby jugea alors plus sage de conserver une certaine distance de sécurité l’étalage. Elle se tourna vers Metkild et, curieuse, relança la conversation :


- Et toi, à quelle classe appartiens-tu ? Quel âge as-tu ? D’où est ce que tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Dim 28 Aoû - 14:37

Metkild apprit que sa nouvelle amie allait devenir chasseuse et qu'elle venait d'un petit village près de la forêt du passage. Elle se demanda pourquoi était-elle venue jusqu'ici, puisque ce ne semblait pas être dans leur tradition de partir aussi loin. Peut-être que chacun devait effectuer un voyage à travers le royaume afin de s'ouvrir au monde et de murir.
Elle n'eut pas le temps de s'en ouvrir à Süraby qu'Ergan était de retour. Avec le bois. Sûraby le regardait avec un plaisir non dissimulé. Metkild devait reconnaitre qu'il s'agissait d'une très belle pièce. Le bois était tendre et ses nervures s'élançaient à la surface, tel des flammes. Elles sortirent toutes les deux. La vie se rappela à elles brutalement. Les sons les odeurs, les couleurs, tout était éblouissant. Après quelques secondes d'adaptation elles s'élancèrent dans la foule.
Elles flânèrent, regardant ce qui se vendait. Süraby était comme un enfant, s'émerveillant de tout, s'arrêtant sans cesse pour observer; toute étonnée. Metkild souriait. Elle se sentait bien, elle oubliait les jours passés. Elle se mit à regarder les étales avec plus d'attention lorsque la jeune chasseuse lui montra un ... truc


- C’est quoi cette chose ? Un croisement lézard/chauve souris ?

Metkil n'en avait pas la moindre idée. Elle se demandait en quoi c'était fait. On aurait dit du bois recouvert de ... gelée. Mais visqueux avec des grumeaux dedans.
Elles se détournèrent avec un air dégouté qui n'avait pas échappé au vendeur.


- Et toi, à quelle classe appartiens-tu ? Quel âge as-tu ? D’où est ce que tu viens ?

Metkild se tut, ne sachant que répondre.

- Je voulais être tisserande. Mais le jour de la sélection il semble que la dernière personne qui soit restée debout soit un assassin.
Metkild ne put retenir une larme qui roula sur sa joue.
Mais je ne peux pas alors disons que je ... fait un break, histoire d'y réfléchir. C'est ma vie que je vais jouer, et j'ai pas envie de la gacher. Sinon j'ai 18 ans et je viens de d'un petit village près d'ici. Tu le verra si tu le souhaite !

Elle flânèrent encore un peu, riant de ce qu'elles voyaient, puis une terrasse bien propre attira leur attention.

- Ca te dit de boire un coup ? Personnellement cette traversée m'a épuisée. Tant de monde agglutiné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Jeu 1 Sep - 18:19

- Je voulais être tisserande. Mais le jour de la sélection il semble que la dernière personne qui soit restée debout soit un assassin.
Metkild ne put retenir une larme qui roula sur sa joue.
Mais je ne peux pas alors disons que je ... fais un break, histoire d'y réfléchir. C'est ma vie que je vais jouer, et j'ai pas envie de la gâcher. Sinon j'ai 18 ans et je viens de d'un petit village près d'ici. Tu le verra si tu le souhaite !


Et elle le verrait avec joie. Elles avaient le même âge, avaient donc toutes deux passé leurs sélections respectives. Seulement la détresse de l’apprentie assassine imprévue n’était pas passée inaperçue à Süraby, bien qu’elle-même n’avait jamais songé à ce qu’elle aurait fait si elle n’avait pas été chasseuse, ce à quoi elle s’était toujours attendue, une évidence.
En attendant Metkild avait l’air de faire un mélange de panique et de désespoir assez déstabilisant, et le simple fait de prononcer le mot « assassin » semblait lui provoquer le l’urticaire. Pourtant, le peu que Süraby avait entendu au sujet de la classe des assassins était assez élogieux, tout ceux qui y sont entrés en étaient plus qu’honorés... Cependant Metkild semblait refuser avec hargne et obstination d’être des leurs... Il était vrai que, d’un point de vu général, être un assassin au sens technique du terme n’avais rien de très motivant... La jeune chasseuse ne répondit donc rien, s’abandonnant à ses réflexions.
Un petit vent frai s’était levé et le soleil montant était voilé de nuage. Un peu plus tard dans la journée, Metkild et Süraby s’installèrent à la terrasse d’une auberge. A force de naviguer dans le courant de passants, elles étaient quelques peu fatiguées et une boisson fraîche leur fit le plus grand bien. Terminant son troisième verre d’un trait, Süraby repartit à l’attaque :


- Pourquoi devenir un assassin te dérange t-il à ce point ?

Elle réfléchie un instant, observa la réaction de sa nouvelle amie, et ajouta avec prudence :

- Heu, ça te dérange si je t’appelle Ekie ?

[je savais pas si ça le ferait si je mettais 'finit sa limonade d'un trait' alors j'ai éviter^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Jeu 1 Sep - 23:24

Elles s’assirent à une table et commandèrent des boissons. Metkild en prit une pétillante et colorée dont elle ne connaissait pas le nom, mais un autre client avait prit la même chose et ça lui avait paru délicieux ! Une fois servies et leurs boissons bien entamées, elles papotèrent beaucoup, principalement de ce qu'elles avaient vu le jour même, ce qui était source d'anecdotes.
Puis vint une question de Süraby qui déstabilisa Metkild.


- Pourquoi devenir un assassin te dérange t-il à ce point ?

Metkild haussa les sourcils et regarda le fond de son verre.

- Heu, ça te dérange si je t’appelle Ekie ?

Metkild releva alors la tête et regarda sa nouvelle amie avec un regard surpris.

-Non pas du tout ! Ekie c'est... sympa ! Elle sourit à Süraby. C'était la première fois que quelqu'un l'appelait comme ça et elle trouvait ce surnom
original.


- Pourquoi je ne veux pas devenir assassin ? parce que ...
*Là est tout le nœud du problème...*j'ai peur d'eux. De leur actes. Sont-ils comme il se disent, justicier ? ou ne profitent-ils pas plutôt de la situation ?

Elle se tut. Elle était incapable de mettre des mots sur ses pensées. Elle avait besoin d'aide pour ordonner le tout.

- Et toi, que penses-tu d'eux ?



[c'est pas très long mais ta réponse m'importe ! ^^' quitte à faire plusieurs petits posts rapides...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Ven 2 Sep - 7:17

- Pourquoi je ne veux pas devenir assassin ? parce que ... j'ai peur d'eux. De leur actes. Sont-ils comme il se disent, justicier ? ou ne profitent-ils pas plutôt de la situation ?
...
- Et toi, que penses-tu d'eux ?


Elle réfléchie un instant... Les assassins profiteraient ? Ce serais piètrement lâche de leur part, mais la proposition de Metkild était loin d'être stupide...

- Je n'en sais pas assez pour me faire une opinion sur eux... mais je sais qu'un seul homme ne fait pas la classe, et vice versa. Je m'explique. Si avant ses 18 ans le future assassin avais déjà un mauvais fond, bien caché mais il est là, c''est pas en devenant assassin qu'il va disparaître. Assassin ou pas, le mauvais fond aurait fini par sortir un jour ou l'autre si personne ne le fait partir et ça marche avec toutes les classes.

Süraby Observa Metkild pour voir si elle suivait.

- Mais, ces personnes ne sont pas les plus courantes, la plupart des gens qui entrent dans une classe essaye de faire leur devoir, d'exploiter leur capacitées pour le bien être de tout le monde. Mais dans la vie ya toujours ceux qui profitent et ceux qui ramasse les morceaux...


[oui, normal^^ après on va où tu veux...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Ven 2 Sep - 17:26

Metkild attendit la réponse de son amie.

- Je n'en sais pas assez pour me faire une opinion sur eux... mais je sais qu'un seul homme ne fait pas la classe, et vice versa. Je m'explique. Si avant ses 18 ans le future assassin avais déjà un mauvais fond, bien caché mais il est là, c''est pas en devenant assassin qu'il va disparaître. Assassin ou pas, le mauvais fond aurait fini par sortir un jour ou l'autre si personne ne le fait partir et ça marche avec toutes les classes.

Elle fit une courte pause et reprit, après avoir vérifié que Metkild la suivait bien.

- Mais, ces personnes ne sont pas les plus courantes, la plupart des gens qui entrent dans une classe essaye de faire leur devoir, d'exploiter leurs capacités pour le bien être de tout le monde. Mais dans la vie ya toujours ceux qui profitent et ceux qui ramasse les morceaux...

Elles se turent. Mektild réfléchissait à ce qu'elle venait d'apprendre. Elle finit la boisson et posa une question elle aussi sur la classe de Süraby.

- Qu'est-ce que tu ressens lorsque tu tues un animal ?

Elle se doutait qu'elle avait mal posé sa question, mais elle voulait savoir. S'en moquait-elle ? Était-elle attristée ? Mais elle doutait de cette réponse, sinon elle ne serait pas chasseuse. Remerciait-elle sa proie ? Lui faisait-elle une prière lorsqu'elle coupait le dernier fils qui rattachait l'âme de la bête à son corps. Si ce n'était pas le cas, elle tenterait de la convaincre de le
faire.
Elle se prépara à partir. Direction la porte de la citée, puis elles trouveraient certainement des chariots qui accepteraient de les prendre et de les avancer, sinon... elles marcheraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Sam 3 Sep - 14:27

- Qu'est-ce que tu ressens lorsque tu tues un animal ?

Süraby fut d’abord prise au dépourvu, puis sourit. Elle aurait pu être piquée, elle ne le fut pas. Elle accordait une importance non négligeable aux mots mais certaines personnes était assez maladroits avec. La jeune chasseuse ne pensait pas que se soit le cas de Metkild. Son amie c’était seulement axprimée en fonction de son ressentit. Mais elle connaissait des gens qui blasphémaient contre la classe des chasseurs, et elle en était navrée car la plupart de ces mêmes personnes étaient les premières à apprécier un bon steak de sanglier dans leur assiette.

- Je ne tue pas les animaux, je chasse. Et si sa t’inquiète, un chasseur sait tuer sa victime sur le coup, reconnaître une femelle d’un mâle adulte où même d’un vieil animal. Je n’éprouve pas de remord. Je ressens ce qu’une meute de loup ressent lorsqu’elle à attrapée son gibier qui la nourrira un moment.

Elle ajouta avec malice :

- Je ne fait pas une collection d’oreilles de lièvre, de pattes d’ours, je chasse uniquement le sanglier, je pense que les chasseurs sont trop proche des animaux pour ne pas avoir un petit pincement au cœur devant un animal mort. J’ai moi-même ma jument dans une auberge à l’entrée de la ville, et mes deus chiens chez moi...

Elle était partie dans son flot de paroles, elle continua sur la lancée :

- Je ne veux pas paraître curieuse, mais qu’est ce qui te fais douter sur les assassins ?

Süraby commanda une dernière limonade, décidément très assoiffée par la chaleur, et guettant avec une impatience mal dissimulée la réponse de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Sam 3 Sep - 15:22

La chasseuse lui répondit après un petit temps de réflexion.

- Je ne tue pas les animaux, je chasse. Et si sa t’inquiète, un chasseur sait tuer sa victime sur le coup, reconnaître une femelle d’un mâle adulte où même d’un vieil animal. Je n’éprouve pas de remord. Je ressens ce qu’une meute de loup ressent lorsqu’elle à attrapée son gibier qui la nourrira un moment.

Elle sourit à Metkild puis reprit, comme incapable de rester sérieuse bien longtemps.

- Je ne fais pas une collection d’oreilles de lièvre, de pattes d’ours, je chasse uniquement le sanglier, je pense que les chasseurs sont trop proche des animaux pour ne pas avoir un petit pincement au cœur devant un animal mort. J’ai moi-même ma jument dans une auberge à l’entrée de la ville, et mes deux chiens chez moi...


Metkild se sentait rassurée, elle en ignorait la raison mais, elle se sentait mieux. La chasseuse continua sur sa lancée :

- Je ne veux pas paraître curieuse, mais qu’est ce qui te fait douter des assassins ?

Metkild ne s’attendait pas à cette question, et surtout posée aussi directement.
Elle regarda Süraby boire sa nouvelle limonade puis se plongea dans ses souvenirs.


-C’est il y a près de 6 ans, j’avais encore mes 2 parents. J’étais une enfant. J’avais passé la journée à joué avec des amis et je suis rentrée à la nuit tombée. Dans la pénombre e la cour j’ai vu … un assassin avec mon père. Sauf qu’il était mort. Il … Sa voix se noua. Elle lutta contre les larmes. Reparler de cette soirée lui faisait mal. La blessure de voir son père mort, tout le sang et entrailles par terre, et surtout, son regard vide, n’avais jamais vraiment cicatrisée. Lorsque je suis arrivée, l’Assassin à pris la fuite.

Elle regarda Süraby, droit dans les yeux.

- Qui d’autre avait pu tuer mon père ?L’assassin était seul, et il a fuit ! Mon père était un chasseur honorable, il était bon et généreux, et défendait la justice.

Elle attendit la réaction de Süraby. Elle ne savait pas ce qu’elle attendait de son amie, mais elle seule pouvait l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Dim 4 Sep - 14:56

Süraby ne scilla pas sous le regard de Metkild.

- Personne. Ce geste est inexplicable. Sois on lui a ordonné, soit on l'a payé, soit il avait décidé de tuer ton père.

La detresse de Metkild, ces yeux bleus refoulant tant bien que mal les larmes, avait pousser Süraby à répondre directement, sans passer par quatres chemins. Même presque durement, son ton c'était fait cassant. Aucun enfant ne devrait être témoin d'une telle scène. Süraby s'adoucit, se détendit presque et redevens curieuse, déviant un peu le sujet de la conversation:

- Jamais tu n'as enquêter ? Je veux dire : jamais tu n'as chercher à savoir ?

Parfois les gens préférés essayer d'oublier plutôt que de remuer le couteau dans la plaie béante. Süraby ne jugerais pas, elle ne savais pas du tout ce qu'elle aurait fait si elle avait était dans la situation de Metkild. Elle avait du mal à se plonger dans une situation autre que la sienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Dim 4 Sep - 19:53

- Personne. Ce geste est inexplicable. Sois on lui a ordonné, soit on l'a payé, soit il avait décidé de tuer ton père.

La voix de Süraby était dure, mais réaliste. Elle tirait les conclusions qui s’imposaient. Cependant elle continua, avec une voix quelque peu plus …tendre

- Jamais tu n'as enquêté ? Je veux dire : jamais tu n'as cherché à savoir ?

Metkild la regarda étonnée.

- Enquêter ? Mais … Qui enquêterait sur des Assassins ? Qui douterait de l’un deux ? Tous sont persuadé que je divague, que c’est impossible que ce soit l’un deux qui ait commis ce crime.

Elle baissa les yeux, incapable de supporter le regard de la chasseuse.

- Mais toi, tu es courageuse, tu aurais su réagir, tu aurais vengé ton père… mais moi, tout ce que j’ai pu faire c’est… m’évanouir. Puis pleurer. J’ai cru devenir folle de douleur. Mais la rage ne fait pas réellement parti de moi et j’ai du prendre mes responsabilités car ma mère a elle aussi subit un choc. J’étais à la tête de la famille, il était de mon devoir de nous faire vivre. Le reste, le meurtre de mon père, passait après. Je n’ai jamais eu le temps ni le courage de … m’occuper de cette histoire afin de l’éclaircir.

Elle changea de sujet de conversation, remarquant soudain que le ciel s’obscurcissait à vue d'œil. La nuit tombait et un orage devait se préparer.

- Il va falloir partir. Mais la route n’est pas des plus sûre la nuit afin d’atteindre mon village. Sinon on peut trouver une auberge, ou demander à des gens de la Cité de nous héberger… Que préfères-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Jeu 8 Sep - 14:32

Süraby passa sur le ‘courageuse’ non sans une grimace. Il était vrai qu’elle aurait dû y penser plus tôt. Enquêter sur les assassins vénérés de tous n’était pas la meilleure façon d’être prise pour une personne saine d’esprit.

- Je ne sais pas si ça peut te rassurer ou te réconforter, mais moi je pense pas que tu ais rêvé...

Mais Effectivement, Metkild avait raison. Le ciel s’obscurcissait, et il devenait impossible que les deux jeunes filles rentrent dans la nuit et sous la pluie. Süraby faillit répondre que l’auberge à la terrasse de laquelle elles étaient assises conviendrait parfaitement, mais elle se rappela soudain Palmire, non loin de l’entrée de la ville, et l’aubergiste accueillant qui l’avait recueillit... Il faudra marcher un peu sous la pluie mais de toute façon il faudra bien qu’elle récupère sa jument et quand il leur faudra repartir le lendemain elle seront proche des remparts...

- Il y a l’auberge de...

Süraby lança un regard désolé à Metkild.

...je ne me rappelle plus le nom mais c’est la où j’ai laissée Palmire, on doit mettre environ dix minutes pour y être... Elle ne m’avait pas l’air trop mal fréquentée, les prix sont correct... Et puis, on y sera au sec !

Les deux amies se levèrent puis s’engagèrent dans la grande rue dont l’activité commençait déjà à se tarir. Les commerçants vendaient leur dernier produit, rangeaient leurs étalages, fermaient leur boutique, les passants se faisaient rares... Bientôt les rues devinrent sombres et totalement vides, un silence de plomb s’installa. Non éclairée par des lanternes, contrairement à la principale, la ruelle dans laquelle se trouvait Metkild et Süraby en devint un peu effrayante. Venant d’une ruelle parallèle, des ombres se dessinèrent sur le mur de pierre se tenant sur leur gauche. Süraby tenta de marbrer le silence, jetant un coup d’œil à Metkild qui n’avais pas l’air plus tranquille qu’elle :

- Heu, et cela fait combien de temps que tu es ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Jeu 8 Sep - 15:16

Süraby opta pour l'option auberge. Elle connaissait, du moins de vue, une qui lui semblait correcte, où elle avait laissé son cheval. Metkild n'avait jamais monté un cheval et avait toujours eu un petit peu peur de ces grandes bêtes.

Elles sortirent de table, réglant leur consommation et Metkild remarqua qu'elle n'avait plus un sous ...
Elles partirent, d'un pas assez pressé. L'air était humide et Metkild présentait une pluie d'orage. Elle espérait qu'elles auraient le temps d'arriver à l'auberge avant le début, sinon ... Elle stoppa ses pensées. Elle ne voulait pas faire de plans catastrophe avant l'heure. Pour le moment les derniers commerçants remballaient leurs échoppes et les rues se vidaient.
Süraby quitta l'artère principale et s'engagea dans une ruelle sombre, privé de lumière. Metkild frissonna et jeta un coup d'œil aux environs. Elle ne vit personne mais remarqua l'air pas très rassuré de son amie. Celle-ci lui demanda, afin de détendre l'atmosphère.


- Heu, et cela fait combien de temps que tu es ici ?

Metkild lui sourit et répondit

- Je suis arrivé ce matin. Par charrette. Disons que c'est un bon moyen de voyager, moins fatiguant que de marcher. Et toi ? T'es arrivée quand ? Tu sais quand tu compte reprendre ton chemin et où aller ?

En parlant Metkild laissait ses doutes et peurs de côtés, car si elle se mettait à douter de son amie et de sa capacité à retrouver son chemin, elle savait qu'elle partirait en courant et hurlant, et la fin ne serait pas joyeuse. Elle marchait les yeux baissés sur ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Mer 21 Sep - 17:46

- Aujourd’hui et je compte repartir... je sais pas trop quand... mais je venais en prioritée pour mon nouvel arc...

Elle adressa un sourire qui se voulu détendu à Metkild. Vu l’expression de cette dernière, le sourire ne du pas être très convaincant... Süraby songea à son vieil arc, enveloppé soigneusement dans un drap à plusieurs miles d’ici, elle avait entrainé Metkild dans avec elle et elle n’aurait même pas de quoi les défendre en cas de besoin...Si il y avait besoin. Tandis que Metkild se fascinait pour ses pieds, elles continuèrent de marcher le long de la rue ténébreuse, sans d’autre son que celui de leur pas, et quelques bruissements par ci par là. Apparemment dans cette partie de la cité, les rues regorgeaient de vermine, car on pouvait apercevoir brièvement, de temps à autres, une pair d’œil vitreux dans un coin un peu plus noir que les autres... ou un couinement et une chouette ou un hibou s’envolent avec sa proie inerte entre les serres. Süraby s’étonna de la présence des rapaces nocturnes en ville, phénomène très peu courant et étonnant. Peut-être des ombres résidaient-ils par ici. Elle s’arracha à ces pensés sinistres.

Un brusque claquement de volet les fit sursauter, et lever la tête par la même occasion. La jeune chasseuse nota que le type d’architecture lui était complètement méconnu, mais elle ne fit pas part de cette information à Metkild. C’était la bonne rue, elle en était sure, elle n’avait seulement pas du prêter grande attention à ces habitations sur le chemin de l’allé. L’air était maintenant glacial, elles grelotaient toutes les deux, leur souffle chaud devenait buée au contact de l’air froid, qui raidissait leur membres. Refusant obstinément de s’être perdue aussi bêtement, Süraby continua, son amie sur les talons. Cette fois ci elle commençait à avoir réellement peur. Et elle était fatiguée. Des bruits retentirent soudain sur les pavés derrière elles. S’arrêtant net, Süraby jeta un coup d’œil à Metkild. Un nœud lui serra le ventre. Elles se retournèrent...



[à toi et ton imagination débordante x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Mer 21 Sep - 19:22

- Aujourd’hui et je compte repartir... je sais pas trop quand... mais je venais en priorité pour mon nouvel arc...

La voix de Süraby raisonna dans l’obscurité. Metkild serra les dents pour vaincre sa peur. Elle espérait de tout cœur ne pas faire de mauvaise rencontre, sinon elle risquait fort de perdre son peu de courage et partir en hurlant.

Le silence se fit au fur et à mesure plus dense. Le bruit de leur pas raisonnait sur les pavés et Metkild se surprit à marcher sur la pointe des pieds, afin d’être plus silencieuse.
Le silence était partout et son sursaut en fut d’autant plus important lorsqu’elle entendit un bruit derrière elle.
Elle jeta un coup d’œil angoissé à son amie et guide puis se retourna lentement. Le cœur battant la chamade.

Le temps sembla se figer. Ses yeux arrivèrent lentement vers la source du bruit, tapi dans la pénombre…

La seule lumière éclairant la scène était la lune, et les nuages choisirent ce moment pour faire leur apparition et masquer la seule source de lumière.
Le bruit se rapprocha.
Metkild agrippa le bras de Süraby et se mordit le joues, pour ne las hurler. Sans se rendre compte elle faisait des petits pas en arrière. Lorsque la lune réapparue, la chose était à quelques pas seulement d’eux.

Metkild ouvrit la bouche pour hurler mais aucun son n’en sorti tellement la surprise (et la peur) était grande.

Devant elles se tenais une paire d’yeux. Noirs, mais brillant d’intelligence. La dentition de son propriétaire était impressionnante. La hauteur de la tête était plus haute Que Metkild et celle-ci du lever la tête pour continuer de soutenir son regard. Mais le pire pour elle était qu’il n’y avait pas de mains. Metkild était paralysée et incapable de faire le moindre geste. Ce fut Süraby qui réagit et alla à lui.

Elle flatta l’encolure de son cheval tandis que Metkild restait immobile, terrifiée et incapable de se reprendre. Cette dernière se demandait si elle n’allait pas éclater en sanglot…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Lun 14 Mai - 19:55

Cataclop cataclop... Le claquement des sabots sur les dalles firent disparaître toute peur alors que la tête de Palmire émargeait de l’obscurité. Encore l’estomac retourné, Süraby alla vers sa jument et lui flatta l’encolure.

- Bon sang tu nous as fichu une de ses trouilles !!!

Faussement en colère elle sentait ses jambes tremblantes se ramollirent sans vraiment savoir si la réelle cause était le vieil Ergan où la bouffée de terreur qui l’envahissait la seconde précédente. Elle se mit à rire de sa bêtise et se détendit enfin complètement, comprenant qu’elle ne risquait rien, entièrement soulagée.

Evidemment la jument au caractère de feu s’ennuyait toute seule et avait décidé de partir à l’aventure dans la ville. La chasseuse se promit de passer jeter un coup d’œil au verrou du box des écuries à l’auberge car son instinct lui disait qu’il avait passé un sale quart d’heure. Elle se calma enfin et retrouva sa tranquillité. Tout aller rentrer dans l’ordre, elles allaient pouvoir arriver à l’auberge grâce à sa jument et se poser en savourant un bon repas chaud au coin du feu.

Elle se tourna vers Metkild et perdit son sourire devant le visage déconfit de son amie. On aurait dit qu’elle venait de voir un fantôme. Encore pâle et chancelante, elle paraissait au bord de la crise de nerf. Elle s’avança vers elle pour la soutenir dans son équilibre précoce.

- Oulà, reste avec nous Ekie ! Désolée de t’avoir embarquée dans cette situation... Mais maintenant on va pouvoir rentrer sans problème, en plus si je me trompe pas il y a du gâteau au chocolat ce soir !!

Non elle n’était pas un estomac sur pattes mais elle faisait toujours attention aux menus des auberges dans lesquelles elle séjournait et après tout qui n’aimait pas le gâteau ? Si cette pensée heureuse pouvait aider Metkild à reprendre ses esprits rapidement.

- On va prendre notre temps...

L’orage éclata et une pluie digne du déluge s’abattu sur la ville. Décidément même le ciel était contre elles se soir là.

- ... ou peut être pas !!

Elles se mirent à courir, suivant la jument qui savait parfaitement où elle allait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Jeu 17 Mai - 23:11

Suraby se tourna vars son amie, qui était toujours pétrifiée, son coeur refusant de ralentir ses battements.

- Oulà, reste avec nous Ekie ! Désolée de t’avoir embarquée dans cette situation... Mais maintenant on va pouvoir rentrer sans problème, en plus si je me trompe pas il y a du gâteau au chocolat ce soir !!

La voix de l'apprentie résonnait à ses oreilles sans vraiment grande signification, ce fut le mot "gateau au chocolat" qui la sorti un peu de sa torpeur.


- On va prendre notre temps...

Et la pluie. Celle-ci tombait fort, et était gelée. L'apprenti Assassin qui faisait l'école buissonnière senti l'eau glacé atteindre ses os et celà la réveilla. Elle n'avait plus qu'ne envie, être au chaud et au sec.


- ... ou peut être pas !!

Ce fut le top départ à leur course effrénée. les jeunes femmes suivaient le .. cheval, courant dans les rues désertes et peu éclairés. Elles quittèrent les ruelles boueuses pour les pavés, glissant sur eux, comme sur de la glace et laissant des traces de bouts derrière elles. les traces disparurent rapidement, sous l'averse, se faisant emporter par l'eau qui ruisselait le long des pierres.
Metkild courait. Elle sentait l'eau ruisseler sur son visage, et, les yeux froncés, elle faisait de sonmieux pour éviter les flaques, et espéra arriver rapidement à l'auberge. A peine avait-elle formulé sa pensée que la fameuse auberge appare. De la lumière sortait des fenêtre, et un léger bruit s'échappait de la porte, prouvant la vie qu'elle contenait. La demoiselle se précipita vers la porte, l'ouvrit rapidement et entra.
la première chose qu'elle senti fut la vague de chaluer. Puis l'odeur. l'odeur du feu de bois, de la viande rôtie et des herbes. Ensuite de fut le brouhaha, qui se calma un peu avec son arrivée. Suraby était juste derrière elle, toute aussi trempée.

Un homme bedonnant s'approcha d'elles.


- Bonjour demoiselles. Entrez donc vous réchauffer ! Ne restez pas là dans vos habits trempés, vous allez attraper la mort !

Il leur fit signe de les suivre et les emmena dans l'arrière cuisine. Il leur montra le feu qui flambait là. il était plus petit que celui de la salle principale, mais suffisant pour deux jeunes femmes.


- Je vais vous chercher des vêtements propres, le temps que vous fassiez seicher les votres. Et je vous conceil de rester ici, vous serez plus au calme.


Il n'attendit pas que les deux visiteuse réponde avant de faire demi-tour. Metkild sourit à Suraby et s'approcha du feu. Elle tendit les mains, et ne pu empêcher ses dents de claquer.

- Je déteste la pluie...


L'aubergiste revient rapidement, avec deux longues tuniques, trop grandes pour elles, et un plat de viandes, avec des petits légumes.


- Tenez, enfilez ça, et seichez-vous bien. Je vous ai aussi amené de quoi manger. Par conter je n'ai plus aucune chambre de libre.... J'en suis désolé.


Il reparti aussitôt, les laissant seules à la lueur du feu. Dehors le vent soufflait, les éclaires commençaient à zébrer le ciel. Une longue nuit de tempête s'annoncait.
Metkild n'attendit pas plus longtemps et hota ses vêtements, heureuse de s'en débarasser. ils lui collaient à la peau, et étaient complètement trempés et gelés. Elle enfila une tunique et essora ses vêtements, avant de les suspendre près de la cheminés. Lorsqu'elle eu fini elle s'assit sur un tabouret en bois et soupira.


- Et bien.. Quelle soirée !

Elle se tue, épuisée, attendant son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Süraby
Apprenti Chasseur
Apprenti Chasseur
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 21
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Ven 18 Mai - 13:57

Si vous lui avez dit qu’un jour elle serait emplie d’un immense bonheur et d’un soulagement infini en entrant dans une auberge pouilleuse, Süraby ne vous aurez jamais cru. Seulement elles arrivèrent ruisselantes d’eau à l’auberge et en entrant la vague de chaleur et le brouhaha ambiant eu un effet des plus revigorant. Elles étaient essoufflées par leur course et la pluie glacée avait transpercé leurs vêtements et la chasseuse grelottait. Une bonne odeur flottait dans l’air et elle prit alors conscience qu’elle avait une faim de loup.

L’aubergiste se fit très accueillant. Il avait la figure avenante et sa bedaine rebondie indiquait son statut d’amateur de bière. Elle se demanda combien en buvait-il par jour... Enfin il se mit aux petits oignons pour elles, leur apportant un change, de quoi se ravitailler et se changer dans une petite pièce à l’écart. L’apprentie assassin lui souri et alla se réchauffer. Süraby n’était pas contre une petite pluie rafraichissante de temps en temps mais là le froid l’avait engourdie et cette sensation était très désagréable.

Imitant Metkild, Süraby se changea. La tunique ressemblait plus à une robe très large mais au moins elle avait l’avantage de laisser une grande liberté de mouvement. De plus le vêtement était chaud et la chasseuse se sentit tout de suite mieux, ses grelottements s’arrêtant petit à petit. Elle s’approcha du foyer aux côtés de son amie et après avoir elle aussi étendu ses habits prés du feu elle s’assit et commença à manger. Elle frictionna ses mains et ses pieds gelés prés des flammes. Ouf, elle pouvait enfin se reposer...


- Et bien... Quelle soirée !

- Tu l’as dit !!

Süraby se mit à rire. Elles avaient eu leur dose d’émotion pour la journée. Désormais la chasseuse se promit de ne jamais partir se promener en ville sans avoir appris la carte de la ville en question par cœur. En repensant à sa jument qui les avait guidées, elle se souvint qu’elle devait vérifier l’état du loquet aux écuries. En effet, elle s’était sentit trop fatiguée pour accompagner Palmire dans son box en arrivant à l’auberge. L’autre problème à régler était celui de la chambre. Elles n’allaient tout de même pas dormir à même le sol et encore moins passer une nuit blanche. Refusant de réfléchir à tout ça immédiatement, Süraby piqua dans son assiette : la suite, elle s’en occupera plus tard. Elle sourit à Metkild, enjouée :

- N’empêche, on se sera bien amusé !!! Faudra qu’on remette ça un jour !!

Après coup un bon petit coup d’adrénaline suivis d’une violente douche une fois de temps en temps ne pouvait faire que du bien. Süraby se sentait d’attaque, elle avait presque complètement récupérer. Elle posa son assiette sur une la seule table de la pièce et s’approche de la fenêtre, entrouvrit le volet et jeta un coup d’œil. L’orage, loin de se calmer, battait son plein. Elle le referma lorsqu’un éclair zébra le ciel.

- Il va falloir qu’on trouve un endroit au sec pour dormir... Je pensais au grenier de l’écurie, avec de bonnes couvertures on peut s’en sortir entières je pense !

Elle avait l’habitude de dormir sur la paille et cela ne l’avais jamais déranger. Les animaux dégageaient une chaleur très agréable et la paille était un excellent isolent. Cela pouvait même devenir confortable si on oubliait les araignées, leurs toiles et les rats cohabitant avec les chevaux. Mais bon après tout avaient elles vraiment le choix ? Elle demanda son avis à Metkild, souriante. Elle se sentait de bonne humeur et il lui semblait que rien ne pourrait entacher son enthousiasme :

- Si tu as une autre proposition je suis preneuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metkild
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Messages : 1622
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   Jeu 23 Aoû - 19:39

Suraby l'approuva et toutes deux partirent dans un grand fou-rire.
Les nerfs.
Suraby avait gardé sa bonne humeur et proposa de recommencer un jour prochain. Metkild n'était carrément pas emballée .... Elle pourrait toujours tomber malade ou quelque chose du même genre. Enfin elle trouverait une excuse pour échapper à une nouvelle aventure du même genre ! Ce n'était pas vraiment sa tasse de thé.
L'apprentie chasseur proposa par la suite de dormir dans l'écurie.

Metkild poussa un gros soupire avant de répondre, le regard fixé dans les flammes.


- Non je n'ai pas de meilleur solution... Donc on devra se contenter de l'écurie en attendant qu'il fasse jour. Et que la pluie cesse.

Les demoiselles finirent leur diner et avertirent leurs hôtes qu'elles allaient dormir dans la paille. L'aubergiste semblait vraiment ^mal-à-l'aise de laisser dormir ces jeune filles dehors dans un lieu aussi inconfortable, mais il 'avait d'autre solution... Il soupira et leur montra le chemin.
Il les laissa par la suite et reparti avec le flambeau.

La pénombre était épaisse et bruyante. Lourde. Metkild s'agripa à Suraby, légèrement terrifiée. Les chevaux étaient juste à côté. S'ils s'emballaient tout l'édifice s'écroulerait.
Ce fut sur cette pensée que Metkild entreprit de s'endormir, toute proche de Suraby, que sa présence rassurait, même s'il faisait assez chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Achats Hasardeux [Metkild&Süraby]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Achats groupés club?
» Vos prochains achats?
» Insomnies, humeur maussade et trajet hasardeux [PV]
» Des dés pas si hasardeux
» Gestion des Achats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jakar :: Villes :: Fungaï-
Sauter vers: