Le Royaume de Jakar

Assassin, Ombre, Artisan, Sage...Qui choisirez-vous pour mener à bien votre mission ? Sauvez le Royaume ou mettez le à feu et à sang !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Lun 12 Mar - 22:13

Melley était de retour à Ikrahm. Mais pour une raison qui en étonnerait plus d'un. Elle n'avait aucune mission, aucune visite à rendre, rien. Non. Si elle était là, ce soir-là, c'était parce qu'il y avait la sélection. La sélection pour les jeunes hommes et femmes de la ville qui avaient 18 ans. Celle ou ils seraient intégrés dans une classe. Elle s'était toujours promis que, si un jour elle se sentait prête à accueillir un élève, elle le choisirait à Ikrahm, tout comme elle, et non dans une autre ville. Et elle se sentait prête. Intérieurement. Prête à transmettre son savoir. Ses talents. Et elle savait qui choisir.

Elle avait découvert l'envers du décor. Lorsqu'elle s'était présentée devant les Sages, disant qu'elle représenterait les Assassins, ils lui avaient donné les fiches de tous les jeunes qui passeraient, pour qu'elle commence à se faire une idée. Hors elle ne voulait pas choisir quelqu'un juste en lisant une feuille de papier. Elle voulait voir la personne avant.
Elle avait donc tout lu rapidement, et une seule fiche lui avait sauté aux yeux. Le jeune homme l'attirait. Selon la description, il était dans un orphelinat d'Ikrahm.

Sourire aux lèvres, elle s'était mise en route. La sélection débuterait bientôt, et elle voulait l'y conduire.

L'orphelinat était assez loin de la salle de sélection, mais en passant par les toits, la distance était nettement plus vite parcourue. Le bâtiment était vieux et les fenêtres sales.
Elle entra par la grande porte, se souciant peu des regards qui convergèrent vers elle et se dirigea droit vers le bureau central, ou un Sage était assis, étonné comme les autres de voir un Assassin dans ce lieu.

Sans dire quoique ce soit, Melley tendit la feuille vers le petit homme qui la prit et la lut.


-Vous êtes sûre ? Il est…turbulent.

Melley acquiesça et suivit le Sage qui l'emmena dans la chambre du jeune homme. A peine la porte refermée, elle tourna le dos à Castiel, puisqu'il se nommait ainsi, ne lui laissant pas le temps de la voir. En revanche, elle l'avait vu. Son unique œil brillait dans l'obscurité de la chambre et il avait les cheveux en bataille. D'une voix qu'elle rendit plus grave, elle dit :

- Suis-moi. La sélection va commencer.

Puis, d'un mouvement rapide, elle ouvrit la fenêtre, sauta dans le vide, atterrit dans un roulé-boulé, se redressa rapidement et s'éloigna dans la foule pour regrimper plus loin et revenir sur un toit. D'un mouvement de tête, elle regarda en arrière, pour voir si le jeune homme suivait. Et c'était le cas. De toute façon, qu'avait-il à perdre ? La vie qu'elle pouvait lui offrir était bien plus lumineuse que ce qu'il avait connu jusqu'à présent. Elle le conduisit ainsi jusque devant la salle, redescendit du toit souplement et l'attendit.

Ses mouvements étaient vifs et rapides. Il faudrait qu'elle sculpte le reste des muscles, mais il avait de grandes capacités naturelles. Lui indiquant d'un mouvement de tête de rentrer, elle s'éloigna pour se joindre aux autres Maîtres.

Sans dire un mot, elle prit sa place. Elle ne voyait pas beaucoup les parents, la salle était quasi-obscure et elle se souvenait très bien de sa propre sélection. Il devait stresser un peu, normalement maintenant, ne sachant pas ce qui allait se passer.

Comme toujours, les Sages arrivèrent, s'installèrent, puis suivirent les jeunes. Ils étaient quatre. Melley ne fît pas attention aux trois autres, observant Castiel de sous sa capuche. Elle voyait son œil regarder partout ou il pouvait. Peut-être la cherchait-il… Avant qu'il passe, elle s'assit rapidement. Le premier fût donc admis chez les Prêtres, le second chez les Artisans et le dernier Guerrier. Enfin, Castiel fût appelé. Il se mit en place, se laissant guider.
Melley se leva avec les autres. Et les secondes défilèrent, chacun s'asseyant au bout de cinq secondes. Melley fût donc la dernière debout, comme prévu.

Castiel accepta de rejoindre les Assassins et sans plus attendre, Melley lui dit :


-Viens avec moi.

Et elle fît comme son père avait fait le premier soir. Elle partit en courant et regrimpa sur la même tour. Castiel mit du temps à suivre, mais arriva finalement à destination.

S'installant en tailleur face à lui elle dit calmement :


-Je suis heureuse de faire ta connaissance, Castiel.

Elle le laissa être étonné et comprendre ce qui lui arrivait avant de reprendre :

-Je vais devenir ton Maître. Je me nomme Melley Al'Ran.

A lui de parler maintenant. Elle était curieuse d'avoir son avis, assis au sommet de cette tour, sa vie venant de basculer à jamais…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Castiel McNeal
Apprenti Assassin
Apprenti Assassin
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 35
Localisation : Un peu partout, beaucoup nul part ailleurs...

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Mar 13 Mar - 0:09

Tout s'était enchainé à une vitesse incroyable.

Il avait été surpris lui-même de la la rapidité avec laquelle il s'était adapté au style de déplacement de l'étranger, se mouvant de toits en toits avec une agilité hors-norme. Il ressentait que ces mouvements ne lui était pas tous inconnus, alors qu'il les faisait pour la première fois.
Il avait déjà auparavant fait quelques escapades hors de l'orphelinat à la nuit tombée, et traverser des toitures pour ne pas se faire surprendre, mais ce qu'il avait fait était sans commune mesure avec ce qu'il croyait être capable de faire auparavant dans ce domaine.

Il avait été décontenancé l'espace d'un instant, lorsque la personne à la capuche s'était soudain immobilisée pour entrer calmement dans un bâtiment que Castiel ne connaissait pas, mais dont il avait déjà entendu parler.
Le Palais des Sages.

Sa surprise fut plus grande encore lorsqu'il vit son guide se retourner l'espace d'un instant, et lui indiquer d'aller s'asseoir parmi les appelés.
Il chercha à croiser son regard, mais l'inconnue s'était encore fondue dans la foule.
L'espace d'une demi-seconde, il lui sembla percevoir une espèce d'aura dorée se dégager de l'individu.

" Bah, je me fais un film... je dois être en train de rêver."

Mais il ne rêvait pas. L'un des Sages le fit asseoir, lui disant que son tour allait bientôt arriver.

" Euh, vous êtes-bien sûr de vous, sur ce coup-là ??? Pasque c'est pas pour dire, mais je suis pas vraiment l'archétype des gens qui passent par là, vous savez..."

Le regard long et impatient du Sage l'avait fait taire aussitôt.

Il attendit son tour, ne pouvant s'empêcher de jeter de rapides coup d'unique oeil autour de lui.
Il cherchait la silouhette qui l'avait menée ici dans l'assistance, mais il y avait de nombreux autres porteurs de capuches, et il n'arrivait pas à faire la différence.

Son tour vint, et on lu présenta les choix qui s'offrait à lui.

La classe et le rôle d'Assassin résonna au plus profond de son âme, comme si ce choix était le seul possible pour lui. Il y avait une logique implacable à sa présence ici, il le pressentait.

Lorsque l'Assassin à la capuche releva la tête et lui intima l'ordre de la suivre, il fut surpris de découvrir une femme qui se tenait devant lui.

" Je m'en doutais un peu, remarque. Un c... pareil...."
L'autre ne lui laissa pas le temps de se plonger dans ses réflexions, et repartit comme elle était arrivée plus tôt à l'orphelinat.

Castiel la suivit de son mieux, mais elle empruntait des passages qui lui semblait impossible à pratiquer à mains nues.

Lorsqu'il fut arrivé à son niveau, légèrement étourdi par le vertige qui le saisit à la vue de la cité s'étendant sous ses yeux, la Maître Assassin s'assit en tailleur et l'invita à faire de même.


Citation :
-Je vais devenir ton Maître. Je me nomme Melley Al'Ran.

Castiel ne s'assit pas immédiatement. Il plissa l'oeil de manière répétée, cherchant à reproduire le phénomène d'aura qu'il était maintenant sûr d'avoir perçu plus tôt.

Le voyant cligner de l'oeil de manière répétée, Melley se demanda d'abord s'il ne s'était pas cogné la tête quelque part en chemin.

Le garçon reprit son souffle, et finit par lui répondre :
" - A vrai dire, je ne suis pas sûr de bien comprendre. Pour être appelé, là-bas, il fat être choisi, genre présélectionné ou un truc comme ça, non ? Pourquoi moi ? Je n'ai pas de parents, donc pas de filiation avec le monde des Assassins, pas de titre de noblesse et encore moins de fortune, donc je ne comprends pas pourquoi un Ordre aussi noble et secret que les Assassins viendraient me recruter... Sauf si vous manquez de chair à canon anonyme, mais je crois savoir que ce n'est pas vraiment le genre de la maison..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Ven 16 Mar - 22:02

Castiel cligna plusieurs fois de l'œil. Melley se demanda s'il était malade ou autre, mais il ne lui laissa pas le temps de répliquer qu'il reprit une inspiration et dit d'un trait :

- A vrai dire, je ne suis pas sûr de bien comprendre. Pour être appelé, là-bas, il fat être choisi, genre présélectionné ou un truc comme ça, non ? Pourquoi moi ? Je n'ai pas de parents, donc pas de filiation avec le monde des Assassins, pas de titre de noblesse et encore moins de fortune, donc je ne comprends pas pourquoi un Ordre aussi noble et secret que les Assassins viendraient me recruter... Sauf si vous manquez de chair à canon anonyme, mais je crois savoir que ce n'est pas vraiment le genre de la maison...

Melley sourit. Il avait une image bien trouble des Assassins…Il n'y était pas question d'Ordre comme il disait…ni de chair à canon…elle le regarda sous sa capuche et dit calmement :

-Tu es ici parce que je t'ai choisi, Castiel. Il n'y a aucune raison autre. Tu es mon apprenti. Je vais te guider parmi nous et faire de toi un Assassin. Et crois-moi, la richesse ne vaut rien par rapport à ce que tu vas apprendre à mes côtés.

Elle le laissa digérer et reprit :

-Nous ne sommes pas secrets et encore moins un Ordre. Je ne sais pas qui t'as mis ceci en tête. Nous protégeons le Royaume. Nous le défendons. Et tu vas nous y aider. Parce que tu vas devenir un très bon Assassin. Pourquoi ? Parce qu'avec ce que j'ai vu ce soir, tu as toutes les capacités nécessaires. Il me suffit juste de les améliorer et de la construire pour faire de toi une arme bien plus puissante que tout ce que tu peux rêver.

Il la regardait toujours. Sans doute perturbé. Elle avait tout lancé d'une traite, pour qu'il ne se fasse pas d'illusions. Qu'il ne croie pas que c'était une parenthèse et qu'il retrouverait son orphelinat. Non. Il venait de la suivre, et ce, pour un certain temps. Un temps à marcher côtes à côtes, et, le jour venu, elle le libèrerait, et il deviendra un Assassin à part entière. Un jour deviendra-t-il un Maître et aura un apprenti à son tour…
Enfin, elle n'en était pas encore là. Elle devait l'emmener chez son père, le Seigneur. Pour qu'il sache qu'elle avait un apprenti. Ensuite, elle l'entraînerait pendant un certain temps et l'enverrait dans les Plaines Ancestrales rencontrer Eylin la Grande. Comme elle l'avait fait. Comme bien d'autres auparavant. Elle se releva souplement et regarda le ciel un instant. Clair, étoiles scintillantes, la lune qui éclairait le tout…parfait.


-Maintenant, nous allons nous reposer. Demain, nous partons. Et là, tu pourras me poser trois questions. Tu as donc le restant de la nuit pour bien les choisir.

Elle le laissa acquiescer et termina :

-Tu retournes dormir une dernière fois à l'orphelinat. Tu peux emmener les affaires que tu veux. Tout est arrangé ils te laisseront t'en aller. Je te donne donc rendez-vous à l'aube devant l'orphelinat. Sois à l'heure, ou je viendrais te chercher personnellement.

Elle sourit et redescendit de la tour. Certes elle le laissait en plan, mais parfois valait mieux être seul pour digérer tant d'informations. Elle atterrit souplement et s'éloigna sans même regarder s'il descendait et écoutait. Si le lendemain il ne venait pas, elle le chercherait. S'il refusait de la suivre, elle le forcerait au moins à aller jusque chez son père qui le jugerait. Mais elle savait qu'il serait là. Elle ne l'avait pas choisi pour rien non plus…

Elle entra à l'auberge ou elle séjournait, attirant les regards des clients, et monta directement. Là, elle se lava et se coucha après avoir retiré une grosse partie de son armure. Elle pesait un peu en fin de journée…
Elle ne dormit pas tout de suite. Maintenant, elle était Maître. Elle toucha le collier avec le pendentif en forme de lame sur lequel il y avait M.AR gravé dessus. Ses initiales. Elle l'avait gagné peu de temps auparavant et s'en souvenait parfaitement…

Finalement, le sommeil l'emporta. Elle n'eut que le temps de visualiser le lendemain…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Castiel McNeal
Apprenti Assassin
Apprenti Assassin
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 35
Localisation : Un peu partout, beaucoup nul part ailleurs...

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Sam 17 Mar - 21:56

Castiel resta coi.

Il n'avais pas tout compris, mais pour l'essentiel il lui semblait avoir trouvé en la personne de Melley quelqu'un de confiance.

Il prit son temps pour rentrer à l'orphelinat.
En flânant au hasard des rues, il repensa aux 3 questions à poser, et surtout à ce qu'il emmènerait de l'orphelinat.

L'essentiel de ce qu'il possédait, il l'avait sur le dos en ce moment même... Et surtout, la perspective de dire au revoir à Shinichi lui brisait le coeur.

Il chercha longtemps les mots, l'attitude à avoir.
Il se doutait qu'il se passerait du temps avant qu'il ne revoie son camarade, le Maitre le lui avait comprendre que le chemin emprunté serait long et ardu.
" Après tout si je l'ai fait, pourquoi pas lui "

Souriant à son initiative, il reprit sa route d'un pas plus alerte.

En arrivant devant l'orphelinat, il remarqua qu'une étrange agitation régnait devant l'établissement.

Il reconnu, terrés dans un coin, un groupe de gamins qui étaient arrivés la semaine précédente. D'après la rumeur, ils avaient perdu leurs parents après un massacre.

" Que se passe t'il ? demanda t'il

" C'est horrible ! Quelqu'un s'est fait tuer ! "

" Quoi ?! Mais qui ?

" Le directeur, apparemment ! On l'a retrouvé poignardé dans son bureau..."

" Même si l'a pas volé, il méritait pas ça... On sait qui l'a tué ?"

" Un des pensionnaires, il parait, mais on n'en sait pas plus..."


Castiel décida de rentrer se renseigner par lui-même.

" Restez en groupe, les jeunes", lança t'il aux orphelins avant de se précipiter à l'intérieur.

Le désordre régnait dans l'établissement, des gens couraient dans tous les sens, le chef de la milice de sécurité aboyait des ordres dans tous les sens à ses subalternes.

" Castiel, par ici, vite ! "
Une main s'était posée sur son épaule, et l'entraînait dans un coin sombre.
C'était Shinichi, caché derrière une colonne, tremblant.

Il avait du sang partout sur les mains et ses vêtements.

" Merde... Qu'as tu fait ?"

" C'est pas moi ! J'étais convoqué dans son bureau, mais quand je suis entré, il y avait du sang partout et le directeur était par terre. Je me suis penché pour voir ce qu'il avait, et j'ai cru voir une ombre sortir par la fenêtre, mais je suis pas sûr sur ce coup là....
Bref la porte s'est ouverte, et un des gamins m'a vu, au-dessus du directeur, couvert de sang !"

Shinchi reprit son souffle avant de continuer son récit.

" Quand j'ai réalisé ce qui se passait, j'ai essayé de lui dire d'aller chercher de l'aide, mais il s'est enfuit en criant, et depuis la milice me cherche dans tous les couloirs !!
Castiel, aide moi, s'ils me prennent je suis bon pour la potence ! "

" D'accord, calme toi. D'abord, décris moi exactement tout ce qu'il y avait dans le bureau du directeur quand tu y es entré. Ferme les yeux, concentres-toi."

Shinichi ferma les yeux comme son ami le lui avait recommandé, et reprit lentement sa respiration.

" Voilà maintenant décris moi tout ce que tu a vu...., l'encouragea Castiel, qui réfléchissait à toute vitesse."
Shinicihi prit une longue inspiration :
" Bon quand je suis entré, il faisait sombre, et la fenêtre était déjà ouverte, ça j'en suis sûr...
Il y avait un mince filet de lune qui éclairait légèrement la pièce, et je n'ai pas vu le directeur tout de suite... Je suis entré, et c'est là qu'il m'a semblé apercevoir quelqu'un sortir par la fenêtre, mais c'est allé très vite, je suis pas très sûr..."

" Ok, l'encouragea Castiel, ensuite..."

" Ensuite, euh, j'ai trébuché sur quelque chose au sol, et en regardant au sol, j'ai vu qu'il y avait un corps allongé par terre... Je n'ai pas reconnu le directeur tout de suite, mais il m'a attrapé la jambe et m'a fait tomber, et quand je me relevais, il avait l'air de dire quelque chose, mais il y avait beaucoup de sang dans sa bouche, et il essayait de parler mais ça sortait pas, alors il a craché du sang et il ré-essayé, mais j'ai pas bien compris ce qu'il cherchait à dire.."

" Ok calme toi, Shinichi. Essaies de te souvenir, prends ton temps..."

Castiel regardait à toute allure de tous les côtés, veillant à ce que la milice ne vienne pas trainer dans les parages.

" Oui, heu, alors, je crois que ce qu'il a essayé de dire, c'était une syllabe, heu, un peu comme heu, tu sais..."....
Shinchi s'arrêta une seconde, rouvrit les yeux et sembla se concentrer intensément pendant une seconde.

Il referma les yeux, fit une longue grimace.
Il semblait en proie a un conflit intérieur.

" Man..."

" Manelle..."

" Macnell..."

Castiel fut estomaqué.

" Mc Neal... Il voulait dire McNeal... c'est ca, n'est-ce pas ?"

Shinichi rouvrit les yeux, l'air triste en contemplant son ami....

" Où étais tu, Castiel ? Pourquoi le directeur a voulu me donner ton nom avant de mourir..."

" Shinichi, calmes-toi, je n'en sais rien... L'ombre que tu as cru voir, tu pourrai essayer de t'en souvenir ? "

" Je crois, oui. C'était une forme féminine, ça j'en suis presque sûre, très agile..."


Castiel réfléchit à toute vitesse.
Se pouvait il que....

Melley lui avait dit qu'il pouvait quitter l'orphelinat, que tout était arrangé...
Et si c'était cela, l'arrangement en question ?


Faire de lui un fugitif...

D'autres cris se firent entendre.

" Par là ! Des traces de sang !"

" Viens ! " Castiel prit Shnichi par l'épaule, et l'emmena jusque dans le grenier.
" Ok reprit-il, on a très peu de temps devant nous"

Castiel relata à Shinichi les évènements qu'il avait vécu un peu plus tôt, la sélection et sa rencontre avec son maître, et les mots qu'elle avait employé avant de le laisser.

" Et tu crois que..." questionna perplexe Shinichi.

" Je ne sais pas, mais je trouve la coïncidence troublante..."
Castiel réfléchit intensément...

"Quoi qu'il en soit, il faut te sortir de cette situation pour l'instant... Tiens, caches toi la dessous"
Prenant un drap, il enveloppa son ami et le dirigea dans un coin.

" Ne bouge pas, je vais te chercher des affaires pour te changer."

Castiel parcourut l'orphelinat en courant, cherchant à éviter les gardes de la milice.
Il se déplaçait avec agilité, cherchant les zones d'ombres, contournant les obstacles.

Il se retrouva devant la buanderie. Il entra dans la pièce, collecta quelques vêtements propres et regagna le grenier.

A son arrivée, il fut surpris de ne pas trouver son ami.

Il posa le linge propre, et fit le tour de la pièce, appelant Shinchi en chuchotant.

Il sentit soudain une présence dans son dos....

Lorsqu'il se retourna, il fut stupéfait de se retrouver nez à-nez avec Melley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Sam 17 Mar - 22:31

[tu me dis si cela ne te vas pas !]


Melley fût brusquement tirée du sommeil par une femme. Elle se redressa en sursaut.

-Vite ! Venez !

Melley se releva avec un air interrogatif sur le visage. Que se passait-il ? Elle enfila l'armure pendant que l'autre débitait sans s'interrompre :

-Il y a eu...un…un…meurtre ! A l'orphelinat ! Un garçon est accusé ! Venez ! Vite !

A l'orphelinat ? Elle se dépêcha encore plus et courut dehors de l'auberge. Des gens sortaient, regardaient partout, discutaient vivement. Apparemment, c'était une personne importante qui avait été tuée. En marchant vers le bâtiment, elle entendit donc que le directeur avait été poignardé et que l'on soupçonnait un pensionnaire, que l'on avait vu couvert de sang au-dessus de la victime.

Et ils l'appelaient pour qu'elle le retrouve. Elle trouvait cela étrange. Cela faisait des années que le vieux Sage exerçait cette profession, et jamais aucun élève n'avait osé lever la main sur lui. Et pourtant, ils étaient coriaces. Fronçant les sourcils, elle se hâta un peu plus, se faufilant dans la foule qui grossissait au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de l'orphelinat.

Un Sage trotta vers elle en la voyant.


-Assassin, enfin ! Il est temps. Nous l'avons perdu. Mais il est toujours dans l'orphelinat. Retrouvez-le !

-Du calme. Je veux d'abord tout savoir. Ensuite je chercherai quelqu'un. Vous n'êtes pas sûrs que ce soit lui.

Elle avait un ton neutre et assuré, qui déstabilisa quelques peu le Sage qui hésita avant de reprendre :

-Un jeune pensionnaire à vu le coupable au-dessus de notre pauvre directeur, il était couvert de sang ! Cela ne peut être que lui !

-Non. Pas forcément. Avez-vous retrouvé une arme quelconque ?

-Euh…non.

-Bon. Ce n'est pas lui.

L'autre la conduisit à l'intérieur en balbutiant :

-Co…comment pouvez-vous en être sûre ?

-Parce qu'un garçon de son âge aurait paniqué sans doute. Et, dans la panique, on fait des erreurs. Et son erreur aurait été de laisser l'arme sur ou à côté de la victime.

-Oui. Ce n'est pas faux. Mais il peut avoir tout préparé !

-J'en doute aussi. Pour ma part, c'est un homme bien plus redoutable qui a tué le directeur.

-Vous ne pensez pas à…

-Si. Un Ombre. Pourquoi je l'ignore. Mais je le saurai tôt ou tard.

Elle s'éloigna d'un pas vif. Elle venait de voir Castiel courir discrètement. Elle remonta par là ou il était descendu, laissant le Sage parler aux enfants apeurés. Elle monta les escaliers quatre à quatre et déboucha devant une porte miteuse. Elle l'ouvrit délicatement, entra et referma. Elle resta immobile, écoutant et regardant la pièce sombre et poussiéreuse. Et, justement, le drap là-bas était un peu trop bien disposé. Le retirant d'un geste vif, elle aperçut un garçon couvert de sang qui la regarda, les yeux exorbités.

-Qui es-tu ? Demanda-t-elle.

-Shinchi. Je…je n'y suis pour rien !

-Je sais. Enlève tes vêtements, retourne-les et remets-les. Cela cachera le sang. Ensuite, met une capuche ou autre. Dissimule-toi. Et pars par la fenêtre. Il y a assez de prises pour que tu descendes sans encombre. Va à l'auberge "Joyeux luron", près du Palais des Sages. Dis leur que Melley t'envoie. Ils t'ouvriront ma chambre. Je te rejoindrais là-bas avec Castiel. Vite !

Il avait tout écouté. Et semblait ne pas comprendre pourquoi elle agissait ainsi. Mais au vu de sa posture, il se décida à bouger et exécuta chacun de ses ordres. Elle l'aida à descendre et le regarda s'éloigner tranquillement dans la rue. Personne ne faisait attention à lui, préoccupés par le meurtre.

Maintenant, Castiel. Il devait avoir des informations. Elle se mit dans l'ombre, attendant son arrivée. Qui ne tarda pas. Il entra avec des linges propres. Il avait eu une bonne idée tout de même…Il vit que son ami avait disparu et posa les vêtements au sol avant d'entreprendre une fouille active. Elle s'approcha de lui et, comme s'il l'avait senti, se retourna.
Elle lui indiqua de rester silencieux et écouta. Au cas où quelqu'un l'aurait suivi et écouterait à la porte. Mais il n'y avait pas de bruit. Elle resta tout de même méfiante et murmura :


-Tu vas tout m'expliquer. Tout. Je veux tout savoir. Ensuite, nous irons retrouver ton ami.

Il la regardait, méfiant. Qu'avait-il ? Elle n'avait pourtant pas utilisé un ton trop froid. Un ton normal.

-Ne t'inquiète pas. Il est en sûreté. Dis-moi tout. Sinon, je ne pourrai jamais mettre la main sur le meurtrier.

Elle écouta une nouvelle fois. Mais toujours rien. Et Castiel semblait réfléchir. Comme s'il sélectionnait les informations à divulguer de celles à garder secrètes. Il devait tout lui dire. Sinon, elle risquait de faire fausse route et d'entraîner des morts inutiles…

Elle repensa vivement aux Ombres. S'ils étaient derrière tout ceci, elle se demandait pourquoi ? Qu'avait cet orphelinat de particulier pour qu'ils s'y intéressent et surtout tuent le directeur ? Et justement le soir ou elle avait pris un apprenti.

Fronçant les sourcils, elle eu peur. Légèrement, vite réprimée mais peur quand même. Et si les Ombres voulaient à nouveau la faire tourner en bourrique ? Non, pas encore ! Il fallait qu'elle tue Elis le plus vite possible. S'il était à nouveau derrière cela, elle était sûre que l'enquête déboucherait sur bien pire qu'une arrestation. Et si elle était visée indirectement par ce meurtre ? Trop de questions sans réponses….

Castiel semblait fin prêt à parler. Elle reporta son attention sur lui, attendant qu'il ouvre la bouche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Castiel McNeal
Apprenti Assassin
Apprenti Assassin
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 35
Localisation : Un peu partout, beaucoup nul part ailleurs...

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Dim 18 Mar - 4:05

La surprise passée, Castiel plongea son regard dans celui de celle qui l'avait choisi pour Apprenti.

Il scruta un doute, une hésitation dans son regard, mais il ne vit rien qui aurait pu trahir la culpabilité de Melley dans le meurtre du directeur.

" Je n'en sais pas plus. Quand je suis arrivé, j'ai découvert toute l'agitation, ensuite on m'a expliqué qu'il y avait eu un meurtre et puis là j'ai trouvé mon ami couvert de sang" expliqua t'il rapidement à Melley, tout en jetant des regards vifs dans toutes les directions.

Il cherchait one issue à la pièce, dans l'hypothèse ou Melley aurait bien été la tueuse entraperçue par Shinichi, il aurait besoin d'agir prestement pour s'échapper si l'occasion se présentait.

Castiel fit mine de s'approcher de la fenêtre encore entre-ouverte, et repris le cours de son explication sur les évènements de la soirée.
" Ensuite j'ai mis mon ami à l'abri et je lui ai demandé de me raconter par le détail tout ce qu'il avait vu, et là il m'a parlé de cette silhouette qui se serait enfuie sans un bruit en passant par la fenêtre..."

Castiel avait tendu un piège a Melley.
Ou bien elle était coupable, et elle réagirait, ou elle serait innocente, et elle ne trébucherait pas.
A moins qu'elle soit réellement rusée, et si elle était un Maitre Assassin, à n'en pas douter elle devait avoir plus d'une carte dans sa manche.

Pour l'heure son inquiétude portait plus sur la sécurité de son ami que sur le meurtre survenu un peu plus tôt..

" Allons rejoindre mon ami en sécurité, je penses que c'est plus sûr. Je vous raconterai tout le reste quand nous y serons."

Le jeune garçon ne lui laissait pas le choix. Il devait s'assurer de pouvoir lui faire confiance.
Si elle avait dit la vérité, alors elle l'emmènerait rejoindre Shinichi.

Sinon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Dim 18 Mar - 11:33

-Je n'en sais pas plus. Quand je suis arrivé, j'ai découvert toute l'agitation, ensuite on m'a expliqué qu'il y avait eu un meurtre et puis là j'ai trouvé mon ami couvert de sang.

Castiel observait la pièce vivement, comme s'il voulait s'échapper. Melley ne comprenait plus son attitude.
Il se rapprocha sensiblement de la fenêtre restée entre-ouverte avant de reprendre :


-Ensuite j'ai mis mon ami à l'abri et je lui ai demandé de me raconter par le détail tout ce qu'il avait vu, et là il m'a parlé de cette silhouette qui se serait enfuie sans un bruit en passant par la fenêtre...

Elle resta immobile. Du moins autant qu'elle put. Ses soupçons se confirmaient donc. Une silhouette qui s'enfuit sans bruit…Cela ne pouvait être qu'un Ombre. Ou un Assassin. Pourquoi n'y aurait-il pas de brebis galeuses parmi eux ?
Soudain, une pièce du puzzle se mit en place dans l'esprit de Melley. L'attitude de son apprenti s'expliquait. Il croyait que c'était elle ! Elle plissa les yeux, mais il ne vit rien sous la capuche. Il la croyait coupable et pensait la mener par le bout du nez pour lui faire avouer le crime ? Elle faillit ricaner. Mais se retint. De un, elle était innocente, de deux, elle avait plus d'un tour dans son sac.


-Allons rejoindre mon ami en sécurité, je pense que c'est plus sûr. Je vous raconterai tout le reste quand nous y serons.

Elle haussa un sourcil. Il donnait des ordres à présent ? Bon. Elle le lui ferait sentir plus tard. Pour l'heure, il n'avait pas totalement tort. Et comme sa, il verrait qu'elle n'avait rien fait. Même si elle n'avait pas à se justifier devant lui. Elle était son Maître tout de même…

-Si tu insistes. Dit-elle simplement.

Elle se mit sur le rebord de fenêtre souplement et dit à Castiel :

-Tâche de me suivre rapidement. Je n'aimerais pas que nous soyons vus.

Elle ne lui laissa plus le temps de répondre et sauta sur le toit voisin, roula sur elle-même, se releva et courut. Elle entendit le son d'un autre saut et sut qu'il la suivait. Au moins ses soupçons n'avaient pas pris le pas sur sa raison. Il était clairvoyant.

Elle l'emmena dans un dédale de ruelles, s'éloignant de l'orphelinat mais ne se rapprochant pas de l'auberge. Elle voulait faire un détour, pour éviter la population qui s'amassait sur les lieux du crime. Elle l'entendait courir vivement derrière elle. Il savait suivre les gens…encore un talent qu'elle n'aurait plus qu'à perfectionner….

Finalement, elle s'arrêta au coin d'une rue. L'auberge était juste en face. Castiel s'arrêta à sa suite. Elle lui intima d'un geste de ne pas bouger et s'éloigna légèrement. Il fallait vérifier que les gens étaient partis. Elle regarda partout, et, une fois sûre, elle lui dit de venir. Ils marchèrent nonchalamment jusque l'auberge. Dedans, il n'y avait plus âme qui vive. Même les propriétaires étaient partis à l'orphelinat. Un peu imprudent…
Elle haussa les épaules et emmena Castiel à sa suite dans sa chambre. Ouvrant la porte, elle vit le jeune Shinichi assis sur la chaise près du lit. En voyant l'Assassin entrer, puis son ami, il se releva, souriant. Melley croisa les bras sur sa poitrine et dit aux deux jeunes :


-Maintenant, vous allez tout m'expliquer. Et sans omettre le moindre détail.

Elle les laissa s'entreregarder pour décider de qui parlerait en premier…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Castiel McNeal
Apprenti Assassin
Apprenti Assassin
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 35
Localisation : Un peu partout, beaucoup nul part ailleurs...

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Dim 18 Mar - 16:38

" Répètes tout que ce que tu m'as dit, Shinichi "
Castiel posa sa main sur l'épaule de son ami, encore tremblant des récents événements.

Ses propres doutes sur la culpabilité de Melley s'était envolés dès qu'il avait vu son ami assis dans l'auberge. En sécurité.

Il savait à présent pouvoir accorder sa confiance à Melley.

Shinichi ferma les yeux et reprit le récit qu'il avait fait plus tôt à Castiel, cette fois sans quitter Melley des yeux.
Il était impressionné par la stature et l'aura qui se dégageait d'elle.

Lorsque Shinichi eut fini de relater tous les événements qui s'étaient succédés ce soir là, il tomba sur sa chaise, épuisé.

Melley semblait plongée dans une profonde réflexion.

Castiel, de son côté, pensait aux implications que leur fuite de l'orphelinat n'allait pas manquer de provoquer.
A commencer par trouver un lieu sûr pour Shinichi, au moins jusqu'à ce que le meurtrier du directeur soit clairement identifié.

Pour l'instant Shinichi était le coupable idéal, et il fallait le mettre à l'abri.

Melley semblait penser à la même chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Dim 18 Mar - 17:17

Castiel encouragea son ami à parler. Melley l'écouta donc, ses yeux plongés dans ceux du garçon, même s'il ne les voyait pas.
Il relata tous les évènements de la soirée. Il avait donc été convoqué dans le bureau.
A peine entré, il avait remarqué que la fenêtre était ouverte mais n'avait pas vu immédiatement l'homme agonisant qui lui attrapa la cheville pour lui dire quelque chose.
Et ce quelque chose avait été le nom de Castiel.
Melley se demandait bien pourquoi.

Shinichi continua donc, expliquant qu'il s'était penché pour écouter le directeur et avait ainsi taché sa chemise de sang. Ce qui était très probablement sûr. Ensuite, il parla de la fameuse silhouette. Melley devint encore plus attentive. Une silhouette, féminine, agile, silencieuse.

Puis, à la fin, exténué, il se laissa retomber sur le fauteuil. Plus personne ne parla. Ils réfléchissaient tous. Melley observa son apprenti et lut dans son œil une légère inquiétude.
Oui. Ils s'étaient enfuis, ce qui, pour la plupart, signait leur arrêt de mort. Surtout pour les garçons. Elle….elle ne savait pas ce qui lui arriverait. Les gens l'avaient vue arriver de l'auberge. Mais elle avait aidé les garçons à s'échapper. Ils pouvaient très bien l'accuser tout de même pour quelque chose qu'aucun des trois n'avait commis.
Ils allaient donc bientôt découvrir leur disparition et alerter les Gardes qui partiraient à leur recherche dans toute la ville. Il était donc plus qu'urgent de partir.

Partir pour sauver Shinichi, d'abord, mais partir pour enquêter tranquillement. Parce que Melley était sûre qu'il s'agissait d'un Ombre. Enfin, une Ombre. Elis pouvait l'avoir envoyée, mais, pour une fois Melley était confrontée à une femme et non un homme. Cela ne changeait pas grand-chose, mis à part le fait que les femmes agissaient autrement que les hommes. Elle ne pouvait donc rien anticiper si un combat s'engageait un jour.

Elle marcha vers la fenêtre et observa la rue. Les gens revenaient, déçus qu'il n'y ait pas d'arrestation ni aucun autre spectacle. Elle entendait les clients revenir dans l'auberge.
Ils ne pourraient pas sortir par la grande porte. Elle crut que son cerveau allait exploser tant elle réfléchissait. Il fallait sortir tant que la nuit les abritait. Et elle ne pouvait pas partir sans payer non plus. Sinon, le Maître Suprême risquait de ne plus être un bon allié. D'autant plus qu'elle avait le poids de son nom encore. Si elle faisait des erreurs, tous les Assassins seraient regroupés dans un même sac. Elle pouvait très bien …oui. C'était la meilleure solution.

Elle se retourna pour faire face aux jeunes hommes qui la regardaient toujours. Une femme seule avec deux hommes….bref….Certains allaient s'imaginer des choses…


-Nous devons partir. Vous l'aurez compris. Shinichi, dans mon armoire il y a normalement des habits. Vois lesquels te vont et enfile-les. Castiel, fais de même. Tout le monde a vu tes habits.

Ils s'exécutèrent rapidement pendant qu'elle continuait à réfléchir. Elle ne regarda pas dans leur direction mais les entendaient se dévêtir et se rhabiller.

Une fois fait, elle les regarda à nouveau et reprit :

-Bien. Vous allez passer par la fenêtre. Grimpez sur le toit, mais restez sur le versant sombre pour pas que l'on vous voie. Dès que vous pouvez, descendez. Rejoignez-moi à l'écurie, aux portes de la ville, pas loin d'ici.

Elle attendit qu'ils acquiescent pour se diriger vers la porte et sortir. Une fois en bas, les clients la regardèrent.

Un homme l'interpella :

-Vous avez retrouvé le coupable ?

Melley le regarda sous la capuche. Il avait déjà bu un peu trop ce soir…

-Non. Mais je le cherche activement.

L'aubergiste arriva et dit :

-J'espère que vous y arriverez. Le directeur a tout donné pour ses enfants et voilà comment ils le remercient…

Melley ne dit rien et paya la chambre et les repas. Elle sortit de l'auberge à grands pas.
A chaque coin de rue, les gens l'arrêtaient, lui posaient des questions. Et à chaque fois elle répondait qu'elle cherchait toujours et qu'ils feraient mieux d'aller se coucher au cas où il reviendrait.

La plupart écoutaient, dépités, tandis que d'autre s'accrochaient et la suivaient. Il fallait qu'elle s'en débarrasse. S'ils la suivaient et voyait les garçons, s'en était finis d'eux…Elle accéléra le pas et, finalement, se retrouva seule dans les rues, mis à part des Gardes qui ne faisaient pas attention à elle. Empruntant des ruelles étroites, elle se rapprocha de l'écurie. Ils étaient déjà là. Elle les voyait dans l'ombre de la bâtisse.
Elle s'approcha, leur intima de ne pas bouger et alla chercher les montures. Elle sella Espoir et acheta un bel hongre pommelé à Castiel. Si elle en achetait trois, cela aurait éveillé les soupçons. Elle était censée ne prendre qu'un apprenti…

Elle sortit de l'écurie, tenant les chevaux par la bride et leur fît signe de s'approcher discrètement. D'un commun accord, ils ne montèrent en selle qu'une fois à l'extérieur de la ville. Talonnant sa monture pour aller plus vite, Melley réfléchissait à l'endroit où ils pourraient aller…



[hors rp : il faut voir ou on va ! Dis moi si un lieu t'intéresse !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Castiel McNeal
Apprenti Assassin
Apprenti Assassin
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 35
Localisation : Un peu partout, beaucoup nul part ailleurs...

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Dim 18 Mar - 20:02

(Hors RP : why not Asperance ? )

Ils jouaient de malchance.

La lune brillait haut dans le ciel, empêchant toute tentative de se cacher. Castiel n'était pas très à l'aise à cheval, il n'en avait fait que rarement auparavant, et n'avait pas beaucoup d'affinités avec les équidés.

Shinichi, derrière lui, était blanc comme un linge, et invectivait la conduite hasardeuse de son ami.

" Ne prends pas les rênes comme ça ! N'éperonne pas autant, tu va l'énerver !"

" Pour l'instant celui qui m'énerve est dans mon dos ! T'a qu'a prendre les rênes, si tu crois pouvoir faire mieux ! "

Shinichi se tut un instant, puis annonça : " Oui ! "

Castiel, a contrecoeur, se mit au niveau de Melley et lui fit signe qu'il fallait s'arrêter.

" Changement de conducteur", mima t'il en faisant semblant de donner des rênes invisibles à son passager.

"Hooo". L'équipée s'arrêta au bord d'un chemin.


Ils n'avaient pas parcourus une grande distance, pas assez pour se sentir en sécurité ou relâcher leur garde.
Melley notamment, bien qu'elle le masquât avec habileté, ne pouvait s'empêcher de surveiller les alentours.

Castiel avait remarqué que sa respiration était plus brève. Elle était sur la défensive.

"Merci de nous avoir cru. Et encore plus merci de nous avoir emmené loin des ennuis."

Melley ne répondit pas. Elle fit signe de se dépêcher, il fallait reprendre la route au plus vite.

Shinichi, à peine descendu de cheval, s'était empressé d'aller vomir dans les bosquets.
ll revint vers eux, le reflet de la lune accentuant encore sa pâleur.

" Allez, donne moi ça, chauffard" dit-il en désignant les rênes que Castiel tenait à la main, tout en s'essuyant le coin de la bouche des dernières traces de son repas de la veille.

Castiel lui remit la garde du cheval, en maugréant.
" Je vais pisser, je reviens", dit-il sans un regard à son ami.

Les deux garçons ne s'étaient pas aperçus que Melley avait disparue depuis une bonne minute.

Shinichi regarda son ami disparaitre dans les profondeurs de la forêt, et se fit à lui même la remarque que décidément Castiel avait mauvais caractère.
Bon fond, mais très mauvais caractère.
Lui avait passé des années à monter les chevaux les plus sauvages de l'écurie de son père, et avait dompté plus d'un pur-sang.
Il s'approcha de l'oreille de l'animal, et commença à lui parler, amicalement mais fermement.
Il lui flatta l'encolure, et lorsqu'il sentit que l'animal était prêt à se laisser monter, il attela la selle et les étriers à sa taille.
Au moment ou Shinichi lançait son pied dans l'étrier, un son strident perça le silence alentour.

La lune s'était retrouvée couverte de nuages en un instant, sans qu'il s'en rende compte.
Il ne voyait plus à deux mètres devant lui.

Et surtout, il se rendit compte qu'il était absolument seul...


Un peu plus loin, Castiel venait de terminer ses petites affaires.
Il s'était calmé, reconnaissant en lui-même qu'il était un bien piètre cavalier comparé à son ami.
" Mais c'est quand même mon cheval !" Sourit il à voix haute en revenant vers le chemin où était ses compagnons.

En relevant la tête.il s'aperçut qu'il était seul.
Plus aucune trace de Shinichi, de Melley et sa monture, ni de son propre cheval....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   Jeu 22 Mar - 18:18

Ils galopaient toujours vivement. Melley les entendaient jacasser derrière elle. Elle allait même leur dire de se taire lorsqu'ils apparurent à ses côtés. Castiel lui fît signe qu'ils devaient s'arrêter et elle obtempéra. Elle les laissa descendre du cheval, Shinichi allant rendre son repas Castiel attendant. Quant à elle, elle regardait les environs aussi vivement et attentivement que possible.

-Merci de nous avoir crus. Et encore plus merci de nous avoir emmenés loin des ennuis.

Elle ne répondit pas et leur fît comprendre qu'il fallait se hâter. Elle était néanmoins contente qu'il le reconnaisse enfin…

Elle continua au trot, ménageant Espoir. Elle les entendait toujours se disputer à l'arrière et elle soupira. Elle s'était même étonnée que les Gardes d'Ikrahm ne les aient pas déjà rattrapés avec le boucan qu'ils faisaient.
Elle réfléchissait. Quel endroit pourrait les accueillir en toute sécurité ? Zakar ? Non. Maedren n'acceptait plus ni les Assassins ni les Ombres. Pas la peine. Asperance ? A la rigueur. La ville était assez proche du Bois des Assassins. Oui. Asperance était la meilleure solution dans leur cas. Elle s'arrêta et se retourna sur sa selle. Elle ne les voyait plus.

Soudain, un son strident envahi la nuit, déchirant les tympans, faisant trembler les feuilles. Melley ne put s'empêcher de grimacer. Aussi vite il s'éteignit, laissant place à une obscurité profonde. Les nuages avaient masqués la lune si rapidement qu'elle ne les avait pas vu arriver. Fronçant les sourcils, elle rebroussa chemin. Ils ne devaient pas être loin…


Elle calmait doucement sa monture, paniquée par le cri, lorsqu'elle entendit des bruits dans les buissons. Dégainant à moitié son épée, elle se prépara au pire mais vit que ce n'était qu'un lapin et se détendit quelque peu, continuant à chercher son apprenti et son ami. Qui ne tarda pas à apparaître, hagard sur son cheval, ne comprenant pas.

-Ou est Castiel ? Demanda-t-elle.

Il haussa les épaules et désigna de la tête en tremblant les buissons. Melley s'y dirigea après être descendue et avoir donné les rênes au garçon. S'enfonçant dans les buissons, elle le chercha sans l'appeler. Si c'était un piège, il ne valait mieux pas donner l'alerte…

Soudain, une silhouette surgit devant elle. Fine, élancée. Agile et silencieuse. Noire. De la tête aux pieds. La femme Ombre qui avait tué le directeur ! Ce ne pouvait être qu'elle !


Que faisait-elle là ? Comment les avait-elle retrouvés ? Et surtout, que voulait-elle ?

Melley dégaina son épée entièrement et se mit en position alors que l'autre s'arrêtait face à elle. La lune était dans son dos, masquée par les nuages. Melley ne voyait pas grand chose de son adversaire.

-Bonjour, Melley. Ricana l'autre.

L'interpellée ne répondit rien.

-Elis m'a énormément parlé de toi et j'ai insisté pour avoir l'honneur de te rencontrer et surtout de jouer avec toi comme il me l'a appris…

Melley sentit ses muscles se tendre. Elis ! Toujours lui !
L'autre soupira nonchalamment et continua :


-Tu as un apprenti en plus. Je l'aime bien. Il te mène par le bout du nez. Comme nous…

Elle essuya sa remarque d'un revers de la main et termina :

-Mais bon. Je ne te tuerai pas ce soir. Elis veut le faire et, de toute façon, je ne vais pas gâcher le plaisir de m'amuser…Ton apprenti est juste derrière les buissons, au passage. Maintenant il voit que son Maître n'est pas aussi fort qu'il n'en a l'air…

Et sans que Melley puisse réagir elle s'évapora et le vent se mit à souffler, évacuant les nuages, libérant la lune qui illumina à nouveau les lieux.
Elle rengaina son arme une nouvelle fois, persuadée que l'Ombre ne viendrait plus. En effet, elle avait l'air d'une idiote…
Castiel sortit des buissons, méfiant.


Elle le regarda et dit :

-Viens. Il ne faudrait pas que ton ami s'inquiète.

Et elle s'éloigna, l'entendant marcher derrière. Ils regagnèrent bien vite Shinichi. Castiel monta derrière lui et Melley sauta sur la selle d'Espoir.
Ils se remirent au trot sans un mot.

Pourquoi Elis était-il toujours là au mauvais moment ? Qui était cette Ombre ? Qui était-elle pour Elis surtout ? Qu'allait-elle faire ?

Tant de questions…Une chose était sûre. Melley ne laisserait aucun des deux Ombres toucher à un seul cheveu des garçons qui chevauchaient derrière elle. Elle préférait mourir plutôt. Mais bon.

Elle verrait. Pour le moment, atteindre un lieu sur ou se reposer quelques heures et ensuite reprendre la route vers Asperance. Là-bas, ils se reposeraient bien, et ensuite iraient au Camp. Il fallait qu'elle parle à son père. Les Ombres allaient trop loin. Elis en tête. Même si elle ne l'avait jamais dit à son père…


[tu me dis si quelque chose ne va pas !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une sélection...plus ou moins ordinaire...[privé Castiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» a propos de la selection des U17
» Michaëlle Jean commente l'élection du Prés. Obama...
» Interdit aux moins de 18 ans
» Sélection de vieux films
» Une patrouille presque ordinaire [PV:Naïla]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jakar :: Villes :: Ikrahm-
Sauter vers: