Le Royaume de Jakar

Assassin, Ombre, Artisan, Sage...Qui choisirez-vous pour mener à bien votre mission ? Sauvez le Royaume ou mettez le à feu et à sang !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Mar 21 Fév - 13:21



Séparée de Soaric. Lola était séparée de Soaric. Bon, d’accord, temporairement…Mais tout de même !
Son chéri, son amour, son futur mari et père de ses enfants…Il lui manquait déjà ! Ils s’étaient quittés au matin même, et c’est presque si elle avait pleuré comme un gros bébé. Mais elle s’était retenue et s’était contentée d’un long baiser…Et quel baiser ! Elle en frissonnait encore…
Enfin, soit. La jeune fille s’était donc remise à la tâche à laquelle elle avait failli quelque-peu…C’est-à-dire, recueillir toutes sortes de plantes pour son statut de médecin, qui l’aiderait à faire des progrès dans son art. Malheureusement, la petite sacoche qu’elle adorait tant avait été brûlée dans l’incendie de l’autre fois, à l’auberge où le Gouverneur…STOP ! Je vous arrête là. On ne doit plus parler du gouverneur. Sujet tabou.
Elle ne voulait plus y penser. Plus jamais…Plus jamais penser à ses mains perverses parcourant son corps…Son regard d’envie…Il avait tellement changé…En l’espace d’un jour seulement…Même pas !
Il était devenu une sorte de monstre. Son regard s’était transformé…Et…Je suis bête. Je vous dit de ne plus parler de Maedren, et je le fais. Ah, les narrateurs de nos jours…
Bref. Je parlais donc avant…de la sacoche ! Oui. Hé bien, tout ce qu’elle avait récolté était réduit en cendre…Soaric lui avait offert un autre sac, plus merveilleux encore que le précédent…Il avait pleins de poche, ce qui était super pratique pour ne pas mélanger les précieux médicaments.

-Oh. Je pensais ne plus jamais retrouver celle-la ! se réjouit Lola en prenant une minuscule fleur entre ses mains. Ce doit être mon jour de chance ! Merveilleux merveilleux…

La demoiselle déposa sa trouvaille dans le sac, et ne put s’empêcher de sourire. C’était la quatrième plante qu’elle pensait ne jamais retrouver…Et pourtant !
Elle se mit à sautiller à travers le chemin de terre, et même à chantonner un air…Elle improvisa une danse, qui consistait à sauter, puis tournoyer, ensuite faire deux pas à gauche, à droite, un pas en cloche pied avant puis derrière, re tournoyer puis re sauter…C’était tellement désastreux qu’elle ne s’en rendit même pas compte.
Les passants qui passaient (ha…ha…) la regardaient d’un air amusé, et quelques un même se prêtaient aux jeux.
Puis elle se laissa tomber dans un champ d’herbe, épuisée.

-Je vais juste une petite pause ! Après je continuerai mon périple jusqu’au village suivant…

La jeune fille fit une petite moue en déclarant :

-En espérant qu’il ne soit pas trop loin…

Elle haussa les épaules, et avisa le ciel…Il était d’un bleu pur, sans l’once d’un nuage…Le soleil dardait ses rayons sur sa peau, et elle sourit de bonheur…
Ce qu’elle était bien !
Mais un individu opportun vint la déranger. Une voix qu’elle ne voulait plus jamais entendre et que, moi, narratrice, n’avait pas le droit de prononcer le nom…
Hé oui. Le Gouverneur Maedren lâcha d’une voix grave :

-Toi…

Lola fit semblant de dormir. Elle ne voulait pas qu’il l’ennuie. Il avait déjà assez fait.


Dernière édition par Lola le Dim 4 Mar - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Mer 22 Fév - 13:16

Le Gouverneur Maedren, quoi qu'on en dise, était un homme proche du peuple. Il savait que ses erreurs étaient soigneusement étudiées, et enregistrées, et s'il ne faisait pas attention, sil se pensait trop le roi du monde, eh bien le monde se retournerait conter lui. Tous les Zakarois ensemble pouvaient réduire sa carrière à néant. Mais il avait toujours fait attention à ses sujets, se mêlant à eux, ou demandant des comptes précis à des informateurs.

Cependant depuis peu, il se demandait comment était vu Zakar par les autres grandes Cités. Car il commençait à douter de l'influence de sa ville. Il avait dons entrepris de faire un rapide tour des autres Cité, et de se faire un peu de pub,, tout en observant ce qu'on pouvait lui reprocher.

Un matin, parmi tant d'autres il s'était levé avant tout le monde, habillé de façon discrète et était parti avec ses gardes de nuits, sans qu'aucun ne sache qui il était. il avait averti son secrétaire d'une lettre de son absence.

Il parti donc sur les grands chemins alors que le soleil inondait les champs alentours de ses rayons chauds. Il commença son périple avec Aspérance dans la journée puis il remonta au nord, passant par des villages, puis jusqu'à Orusfog.

Beaucoup de gens reprochaient à Zakar l'esclavage car pour eux ce mot bafouait la condition de l'homme. Eghir avait patiemment changé leur façon de voir les choses, car il était habile avec les mots et la manipulation. Jamais personne n'avait soupçonné son identité, et il s'en félicitait. Tous ses travaux pourraient ainsi être assimilé sans être vu comme de la manipulation.
Il s'enquissait aussi des dernières nouveautés des grandes Cités, les dernières inventions, les dernières modes, car les ménestrels, qui faisaient circuler les nouvelles, évitaient le plus souvent Zakar ou arrivaient et pensaient débarquer dans une foire ou le plus vil est roi, et le plus souvent ignorait tout ou alors inventait afin de se mettre en valeur, et il retournait vite à la terre. Les zakarois n'aimaient pas ces hommes, qui avaient finis par éviter les ville, au grand dam de Maedren.

Il s'était mêle à un groupe de voyageur afin de traverser la forêt du passage. Il venaient d'atteindre un petit village, et tous ses dispersaient, curieux d'observer les alentours, de manger un bon repas dans une auberge ou de profiter des femmes de passages (haha)
Eghir quand à lui observait les habitudes des gens, leur air fatigué ou heureux, leur démarche... il vit un attroupement de gens, gigotant dans tous les sens. Il fronça les sourcils et s'approcha, curieux. Il vit soudain une silhouette familière en sortir et s'allonger gracieusement dans l'herbe.

il s'approcha, murmurant un "toi" de sa voix grave, enrouée. il l'observa un court instant, perdu. il n'avait jamais été comme cela depuis... jamais en fait; il n'avait jamais bégayé devant une filles, et jamais une fille ne lui avait fait perdre ses moyens. Et ^pourtant là il se savait perdu.

Il se laissa tomber dans l'herbe et se prit la tête enter les mains.
Que faire ?! Il pouvait tenter de la reconquérir, ce qu'il savait impossible, mais disons, tenter de la faire moins le haïr. Il pouvait lui cracher au visage, la mépriser et repartir. Il pouvait faire tant de choses ! Et il en était incapables.

Il ne fallait pas qu'elle grille sa "couverture". Ce fut sa première pensée rationnelle.
Le boulot avant tout. Il avait choisit, et c'était elle qui avait fait son choit. Elle l'avait rejeté. Pourquoi s'accrochait-il ? Parce qu'une fille distance, qui repousse vos avance ne fait que vous encourager. Il avait pourtant fait un croix sur elle. il l'avait tellement maudite... il ressenti une lame noire s'enfoncer dans son coeur. Il la revit sourire à Soaric. Il serra le poing, retenant sa colère. Il s'était promis de ne plus...
Dans un mouvement de colère Maedren se releva d'un bond, faisant sursauter Lola, et shoota dans une pierre avant de partir le plus loin possible, et le plus rapidement.

Il fuyait...
Il s'arrêta à l'angle d'une rue, prit appui conter un mur, et laissa ses larmes couler. Des larmes de douleurs, les seuls qui touchait son humanité car Lola était la seule qui persait sa carapace. il aurait su qu'elle était là, il se serait préparé, et tout aurait été différent, mais là, par surprise il n'avait pas su réagir. il aurait au moins du sauver les apparences, il aurait du lui montrer qu'il était insensible, et que...
Il soupira et rouvrit les yeux.
Il irait lui faire ses excuses, et lui proposer un pied à terre à Zakar tout frai payer puis il continuerait sa vie. il ne voulait pas partir sans l'avoir revu, sans avoir entendu le son de sa voie.
Il était risible ! une vermine qui rampait devant une femme. il se dégouta lui-même un instant puis repris sa route. Il devait bannir son cœur car il faisait n'importe quoi. Il entra dans une auberge et s'assit à une table. Il ignora les regard inquiets de quelqu'un de ses "compagnons de route" et se commande à boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Ven 24 Fév - 12:21



Il s’assit dans l’herbe. Ni plus ni moins. Comme si la jeune fille avait envie de sa présence. Elle allait même lui faire remarquer mais, ouvrant les yeux, elle le vit…ailleurs. Il passait d’une émotion à une autre, et ça en était presque…Fascinant. Il était content, puis triste et énervé, puis complètement démoralisé.
Lola regardait sa silhouette, qui lui semblait avoir légèrement vieillie. Peut-être à cause de la fatigue occasionnée par son travail ? Il avait un peu vieilli, mais n’en restait pas moins séduisant. Elle sourit. Et dire qu’elle avait espéré avoir une liaison avec lui, auparavant. Elle avait voulu se marier à lui et lui faire des enfants…Puis il avait tout brisé, et elle se souvenait des derniers mots qu’il avait prononcé :‘tu ne m’as rien volé, Lola’. Il était parti, sans plus se retourner…
Et là, un jour, elle l’avait à nouveau rencontré. Mais il y avait cet autre garçon…Soaric. Beaucoup plus jeune, beaucoup plus dynamique, beaucoup plus…beau(il va me bouder Maedren ?éè). Elle avait délaissé son gouverneur pour un homme qui la comblerait totalement.
Toujours le visage fixé sur lui, elle osa un sourire. Puis se remémora le passage après l’incendie. Son sourire se figea, puis disparu. Allons bon…Elle allait aller se rallier d’amitié à un homme qui lui avait fait mal ? Qui lui avait pourri l’intérieur ?
Lola fronça les sourcils. Juste à ce moment, le gouverneur serra les poings et se releva d’un bond, sous le regard surpris de la demoiselle. Puis il shoota violemment sur une pierre, comme…un enfant. Un enfant qui aurait été privé de ce qu’il souhaitait. Et qui sait ce qu’un enfant faisait comme bêtise, dans ces moments… ?
Elle dut se décider longtemps avant de se lever pour le suivre. Elle arriva avant la nuit tombée au village prochain, et là, interrogea les passants pour savoir s’il n’avait pas vu un homme sexy au visage boudeur… :

-Non….Désolée, fit un énième passant.

-Un bonhomme au regard triste, comme ça ? Moi je l’ai vu.

C’était une dame qui venait de parler. Elle arborait un grand sourire et, de toutes évidences, écouter la conversation des autres, c’était son truc.

-Il est dans ce bar, là. Vous le voyez ?

-Oh…lâcha Lola. Oui, je le vois. Merci.

Elle se sentait…stupide. Il était là, près de la fenêtre et totalement…visible. Si elle n’avait fait ne serait-ce qu’attention, elle aurait pu le remarquer. Elle remercia tout de même la bonne dame qui la regardait curieusement, se demandant sans doute pourquoi une jeune fille cherchait à parler à un homme de si haut rang…
Bref, l’artisane entra dans le bar. Certains jetèrent un regard dans sa direction, curieux, mais continuèrent à boire comme des trous, voyant qu’elle n’avait rien d’intéressant…
Elle s’arrêta un instant. Elle était juste derrière Maedren. Si elle lui parlait maintenant, elle était certaine que tout changerait.
En bien.
Ou en mal.
Ca pouvait dégénérer, comme l’autre jour, ou finir en bonne entente. Personne autre que le Destin ne le savait. Et le Destin détestait révéler ses secrets…
Lola ne dit mot. Elle s’assit devant son ancien homme de ses rêves, et l’observa. Il avait un regard sombre…regard qui restait baissé sur la table, ne cherchant pas à l’aviser, elle. Il allait pour boire à nouveau un verre, quand la jeune fille stoppa son geste. Elle avait posé une main au dessus du verre, et jeter un regard compatissant :

-Allons…Cela n’arrangera rien de boire.

Il la regarda enfin. Cela la déstabilisa quelque peu, aussi elle jeta un coup d’œil dehors. Un long silence fit place entre eux.
Dérangeant.
De ces silences où vous cherchez sans cesse un moyen de le combler, tant il est agaçant ou gênant…Ce que Lola fit.
La question tomba à plat, comme ça, d’un coup :

-Comment tu vas ?

Une question qui demandait une sincère vérité. De toutes manières, s’il mentait, elle le découvrirait.
Elle le connaissait déjà assez bien. Du moins, son ‘ancien’ lui…


Dernière édition par Lola le Dim 4 Mar - 0:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Dim 26 Fév - 11:30

Eddhir vida son verre d'une traite, puis en commença un autre. Une main fine et délicieuse vint se poser sur la sienne, suivit par une voix toute aussi adorable.

-Allons…Cela n’arrangera rien de boire.


Eghir senti son cœur s’emballer. Il inspira profondément et releva les yeux. Elle était là. A ses cotés. Elle détourna le regard, comme gênée, puis lui posa une question toute bête, mais dont la réponse était .... difficile.


-Comment tu vas ?


Eghir détourna le regard, et ricana. Comment il allait ?
Il senti ses pensés bouillonner, la rage revenir à l’assaut. Elle l'avait détruit et elle avait le culot de lui demander comment ça allait ?! Mais une petite part de lui, vraiment petite, bien enfouie, était émus de cette attention, et aurait voulu lui crier sa détresse.
Maedren fit une grimace et marmonna dans sa barbe, les seuls mots compréhensible furent
"et toi?".

Il regarda son verre, hésitant entre continuer de boire ou discuter avec elle. Dans un effort sur-humain, il enfouit son cœur au plus profond de lui même, et remit son masque. Il prit une brève inspiration et se lança.


- Ce que j'ai fait est impardonnable.


C'était une sorte d'excuse, mais voilées car il ne voulait pas quiconque sache, ou suppose qu'il se soit passé quoi que ce soit.
Il avait eu honte de son comportement, il l'avait regretté, puis il avait tourné la page.





[Eghir n'est pas connu comme Gouverneur ! donc tu pourrais rectifier stp ...? x) il tient à son anonymat]
[et désolée pour la réponse un peu foireuse.. ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Dim 26 Fév - 13:52



Lola l’observait. Il était effrayant…tant par son physique actuel, que par les diverses émotions qui le traversaient, toutes plus contradictoires l’une que l’autre.
Il grommela des trucs, chaque fois plus incompréhensibles…La seule chose qu’elle put comprendre, en fait, fut le ‘et toi’ désinvolte.
Mais elle ne répondit pas. De toutes manières, il ne l'écouterait pas. Alors elle attendit que quelque-chose se passe. Qu’il relance la conversation, qu’il se lève en sortant…N’importe. Du moment que ce silence atroce cessait.
Puis une phrase tomba à plat, comme ça. Une phrase qu’elle ne voulait pas entendre… :

-Ce que j'ai fait est impardonnable.

Mais elle devait bien y faire face. On ne pouvait se cacher des choses plus longtemps. Certains disaient même qu’en parler faisait le plus grand bien. Mais cela lui coûtait tellement…
Elle abattit son poing sur sa table, de colère. Quelques conversations de la salle prirent fin, mais elle jeta un regard si noir aux personnes qu’ils reprirent là où ils en étaient. Elle siffla entre ses dents :

-Impardonnable ? C’est TOUT ce que tu trouves à dires ? Impardonnable ?

Elle donna un coup au verre, qui s’éclata à terre. Mais les personnes n’osèrent pas se retourner. On s’occuperait de ça plus tard, voyons.
La poitrine de Lola se levait et s’abaissait à une vitesse fulgurante. Elle était énervée. Jamais elle ne l’avait été comme ça. Elle s’étonnait elle-même. Elle qui, d’habitude, offrait juste un sourire et s’en allait, pour éviter les problèmes…Voilà qu’elle tapait du poing et cassait des choses…Cela ne lui ressemblait pas.

-J’ai tellement souffert tu sais. Pour plusieurs choses.

Sa voix était déchirante…mais elle s’en fichait. Elle voulait parler. Et personne ne pourrait l’arrêter. Déverser ce qu’elle avait trop longtemps gardé en elle…Que même Soaric ignorait.
Elle se rendit compte que ses joues baignaient de larmes…Mais elle ne les essuya pas. Elle continua :

-J’ai souffert physiquement, parce-que tu ne sais pas ô combien tu m’as faite mal. Tes gestes…brusques !

Une deuxième fois, son poing s’abattit sur la table. Elle secouait la tête, puis le regarda à nouveau dans les yeux. Il l’écoutait. Mais elle n’aurait su dire si c’était le Maedren d’avant ou de maintenant…

-Et puis…et puis mentalement, aussi. Je t’aimais, Eghir. Je t’aimais comme une folle. La première fois que tu es parti, j’ai cru que plus jamais on ne se reverrait. Je n’ai cessé de penser à toi, du jour comme de la nuit…Puis…

Elle fit une pause, pour se remémorer. Ils s’étaient ensuite revus, lors de la vente d’esclave. Avec Soaric…

-Puis tu étais à nouveau là…Mais tu commençais déjà à changer. Tu me regardais moins, et je me sentais délaissée…Alors je me suis dit que, peut-être, je devais renoncer…Que tu avais trouvé une autre femme…Et Soaric était là. Tellement beau, tellement gentil, tellement fort…Je suis tombée amoureuse de lui.

Lola se tut, encore une fois. Les mots s’étranglaient au fond de sa gorge…Il était temps de venir au passage…Celui qui les a faits séparés pour de bon… :

-Tu es devenu comme fou…Je ne sais pas pourquoi…Tu t’es jeté sur moi, et…Quelque-chose s’est brisé entre nous. Ce n’était plus pareil. Tu m’as détruite, Eghir…Là…

Elle se montra. Elle montra les marques qu’il avait laissé, légèrement rouges encore. Puis elle désigna son cœur en murmurant un ‘et là’.
La jeune fille essuya à présent ses larmes. Elle ignorait si elle avait parlé fort, et si tout le monde était au courant. Elle ignorait si Maedren avait tout écouté à son discours. Mais elle avait parlé. Elle avait libéré son cœur et, on avait raison, cela lui avait fait du bien.
Lola fronça à nouveau les sourcils. Lorsqu’elle reprit, sa voix était de nouveau en colère, mais traversée de sanglot :

-Alors dire que c’est simplement impardonnable…Ca me tue. C’est plus que ça. Bien plus.

Elle se tut. Pour le laisser parler, lui aussi. Car il avait certainement beaucoup à dire…


Dernière édition par Lola le Dim 4 Mar - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Mar 28 Fév - 21:11

Lola sembla comme piquée par ses propos alors qu'il s'agissait d'excuses.

-Impardonnable ? C’est TOUT ce que tu trouves à dires ? Impardonnable ?

Eghir la regarda, la foudroyant du regard. oui c'est tout ce qu'il trouvait à dire et elle pouvait s'estimer heureuse ! Que croyait-elle ?! Qu'il s'abaissait à faire des excuses à n'importe qui ?! Non ! Et de tels mots lui avaient coutés, notamment reconnaitre ses torts. Alors pourquoi se plaignait-elle?
il se senti sombrer de nouveau, dans la rage. Mais la suite des paroles der la jeune femme, le calmèrent immédiatement.


-J’ai souffert physiquement, parce-que tu ne sais pas ô combien tu m’as faite mal. Tes gestes…brusques !

Eghir senti son coeur se glacer.
Il fit silence en lui, afin d'écouter ce qu'elle avait à dire. elle devait en avoir gros car elle se mit en colère et voir cette jeune femme s’enflammer d'une telle façon lui fit un pincement au cœur... Elle était vraiment magnifique.


-Et puis…et puis mentalement, aussi. Je t’aimais, Eghir. Je t’aimais comme une folle. La première fois que tu es parti, j’ai cru que plus jamais on ne se reverrait. Je n’ai cessé de penser à toi, du jour comme de la nuit…Puis…
-Puis tu étais à nouveau là…Mais tu commençais déjà à changer. Tu me regardais moins, et je me sentais délaissée…Alors je me suis dit que, peut-être, je devais renoncer…Que tu avais trouvé une autre femme…Et Soaric était là. Tellement beau, tellement gentil, tellement fort…Je suis tombée amoureuse de lui.
-Ouille!- Tu es devenu comme fou…Je ne sais pas pourquoi…Tu t’es jeté sur moi, et…Quelque-chose s’est brisé entre nous. Ce n’était plus pareil. Tu m’as détruite, Eghir…Là… Alors dire que c’est simplement impardonnable…Ca me tue. C’est plus que ça. Bien plus.

Tous ces mots se fichèrent en lui, comme des poignards, se demandant pourquoi ? Comment..? Là il regrettait de ne pas avoir choisi le chemin de l'amour. Mais il savait qu'il avait fait le bon choix.


- Mais ce n'est pas mon acte qui est à l'origine de ton intérêt pour Soaric. Alors tes sentiments avaient disparus avant que je ne ... dérape. Oui ce que j'ai fait est impardonnable et c'est le mot juste. J'ai été aveuglé par la douleur, la jalousie -car je t'aimais n'en doute pas- par tant de choses... Si bien que ... Tout ce que je voulais c'était toi. Un acte désespéré.

Il fit une pause, regarda ses mains. Puis reprit d'une voix plus faible.


- un acte désespéré d'un homme fou amoureux.


Il se tut, réfléchissant à ses aveux. Qui eu crut qu'il parlerait comme ça ?! Qu'il s'ouvrirait à cette.. Femme !! Un instant il ne sut que faire il ne su comment réagir. Il était perdu. Il se prit la tête entre les mains.

- Un acte qui t'a détruit, je le comprends bien. Mais un autre te reconstruira princesse, un autre pensera tes plaies là où je t'ai blessée, un autre t'embrassera là ou je t'ai embrassé sauvagement, un autre te fera l'amour là où j'ai tenté de prendre par la force, un autre vieillira à tes côté t'apportant tout ce que je ne peux apporter...



[merci pou rla correction Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Dim 4 Mar - 0:13



-Mais ce n'est pas mon acte qui est à l'origine de ton intérêt pour Soaric. Alors tes sentiments avaient disparus avant que je ne ... dérape. Oui ce que j'ai fait est impardonnable et c'est le mot juste. J'ai été aveuglé par la douleur, la jalousie -car je t'aimais n'en doute pas- par tant de choses... Si bien que ... Tout ce que je voulais c'était toi. Un acte désespéré.

Le gouverneur fit une courte pause en regardant ses mains, comme si soudain, elles avaient un intérêt fascinant…Mais il reprit rapidement en baissant la voix, presque honteux de lui-même :

-un acte désespéré d'un homme fou amoureux.

D’un homme fou amoureux… ?Ainsi, il l’aimait…Il l’avait toujours aimé. Depuis la première seconde, peut-être. Et ils s’étaient quittés, stupidement. Ils avaient cru tous les deux qu’ils ne s’aimaient plus, et ils avaient abandonnés l’idée de s’aimer…L’une était partie voir un autre, et l’autre avait sombré dans une jalousie sans limite…
Ils auraient pu s’aimer.
Être ensemble.
Être unis à jamais…Ils auraient pu, mais ils avaient laissé passé cette chance. Et maintenant, ça les détruisait. Sûrement plus pour Maedren que pour Lola, car elle, elle avait la chance d’avoir un amoureux, désormais.

-Un acte qui t'a détruit, je le comprends bien. Mais un autre te reconstruira princesse, un autre pensera tes plaies là où je t'ai blessée, un autre t'embrassera là ou je t'ai embrassé sauvagement, un autre te fera l'amour là où j'ai tenté de prendre par la force, un autre vieillira à tes côté t'apportant tout ce que je ne peux apporter...

Lola releva la tête vers lui. Il semblait vraiment sincère. Il pensait ce qu’il disait. Il voulait qu’elle vive heureux avec Soaric, et c’est ce qu’elle ferait.
Mais elle ne pouvait pas faire taire cette petite chose au fond d’elle qu’elle ressentait pour Eghir. Pas de la pitié. Pas de l’amitié…
De l’amour.
Elle avait peur que ce sentiment resurgisse un jour. En fait, elle savait qu’il ressurgirait. Elle était sur que le sujet Maedren serait amené un jour à la table de Soaric et d’elle. Et elle ne saurait nier ce qu’elle éprouve…Mais pour l’instant la jeune femme ne voulait plus penser à tout ça. Elle ne voulait plus penser à Soaric, à leur amour futur, à leur enfant possible ou à un mariage.
Elle voulait simplement penser à Eghir. A ce qu’elle ressentait.

-C’est beau ce que tu dis,
murmura-t-elle.

Ses yeux étaient perlés de larmes. L’artisane s’était approchée du gouverneur, et s’était assise sur ses genoux, lui faisant face. Ils se regardèrent ainsi dans les yeux, désolé d’avoir laissé la chance partir…
Puis doucement, elle approcha son visage du sien et y déposa un baiser passionné. Lola ignora royalement les regards des clients posés sur eux, devant une jeune fille de dix-huit ans offrant l’amour à un homme de près de quarante ans…
Elle s’en ficha, et l’embrassa une deuxième fois, encore plus passionnément. Il se laissa faire…Et elle en profita pour lui déposer un dernier baiser, rapide cette fois.
Lola déposa son front contre celui de son amour secret et chuchota :

-Je t’aime Eghir. Je sais que c’est mal parce-que j’aime Soaric aussi, et que je vais vivre avec lui…

De nouvelles larmes coulèrent le long de ses joues. Elle le fixait dans les yeux, et reprit la parole, sincère envers elle-même :

-Mais je ne peux taire mon amour pour toi…

La jeune femme recula le visage, et remarqua qu’il avait passé une main sur son dos. Elle ne fit aucun geste pour la retirer.
Elle devait se sentir coupable pour agir ainsi en l’absence de Soaric.
Mais elle n’y pouvait rien, au fond. Elle n’y pouvait rien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Dim 4 Mar - 11:52

La jeune fille murmura d'une voix sensuelle

-C’est beau ce que tu dis


Eghir l'observa. Peut-être mais au fond c'était la vérité. Mais le jeune fille semblait émue, et des larmes commençaient à poindre au coin de ses yeux. Eghir aurait aimé les essuyer, mais il ne le pouvait pas.
Soudain, Lola approcha son visage angélique du sien, vieux et aigri, les traits tirés, durs, et posa ses lèvres sur les siennes. Ce ne fut pas un simple baiser, comme un au revoir, mais plus passionné. Il goutait sa saveur, profitant de ce moment. Elle s'assit à califourchon sur lui, et il perdit la tête. Lui qui s'était promis de ne plus succomber. Voilà que toute son armure était détruite, que tout ce qu'il avait fait volait en fumée. Maintenant qu'il la sentait contre lui, il ne pourrait plus supporter qu'un autre..
Lola se recula un peu, cessant le baiser. Ils se regardèrent, puis recommencèrent. Eghir était immobile, c'était Lola qui prenait les initiatives. Et ça lui plaisait.
Puis elle lui murmura, près de l'oreille.


-Je t’aime Eghir. Je sais que c’est mal parce-que j’aime Soaric aussi, et que je vais vivre avec lui… (aïe!)

Elle le regarda, les larmes de nouveaux présentes, envahissant son visage.


-Mais je ne peux taire mon amour pour toi…


Elle se recula, mais Eghir l'arrêta, une main dans son dos. Avec son autre main, il essuya de son mieux les larmes de Lola, puis caressa sa joue, et l'embrassa doucement, amoureusement. Pas de baiser dévorant, juste un pour lui montrer tout ce qu'il ressentait pour elle, pas seulement un côté sauvage.
Mais ces baisers ne suffisaient plus tout son corps était en feu, il avait besoin de plus. Il voulait la caresser entièrement, aller plus loin, il voulait...

PONK

Eghir se figea et tourna la tête vers la fenêtre. Lui qui voulait pouvoir garder un oeil sur la rue, commençait à le regretter. Un gamin était front collé contre la vitre, les observant avec de grands yeux.
Eghir jeta un coup d'oeil à la jeune femme, la souleva délicatement, pour la déposer au sol, une fois levé.

Il passa sa main sur la nuque de la jeune femme, lui murmurant un "viens" près de l'oreille. Elle le suivrait si elle le voulait. Si elle le faisait, elle devait savoir à quoi s'attendre. Elle le ferait sciemment, en connaissance de cause.
Et c'est ce qu'il souhaitait le plus.

Il parti en direction des chambres, et entra dans celle qui lui était réservée.
Elle était étroite, mais possédait sa salle d'eau, toute aussi étroite. Le tout ne devait pas faire dix mètres carrés, mais il s'en moquait. Il pensait rester seul alors il n'avait pas chipoté. Mais il aurait aimer accueillir Lola dans un lieu plus ..cossu, plus agréable, avec un lit moelleux.

Enfin encore fallait-il qu'elle vienne.

Eghir pénétra dans la salle de bain, pour se remettre les pensées en place, et faire redescendre sa tension. Il devait se calmer. Il voulait rester doux, ne pas reperdre le contrôle comme la dernière fois. Lorsqu'il se senti propre et frais, il retourna dans la chambre, espérant y trouver la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Dim 4 Mar - 14:09



SBOUNK (ça m’a fait rire quand t’as mis ça XDD)

Un petit garçon venait de poser sa tête contre la vitre du café, et il les observait. On aurait presque dit qu’il allait révéler à tout le monde ce qu’il voyait…
Maedren se leva en soulevant délicatement la jeune femme, puis la posa sur le sol. Lola le regardait, sans trop comprendre ce qu’il faisait. Il voulait partir ? Il en avait marre… ? Ou bien, il était redevenu le méchant Eghir pas gentil ? ( jouons aux devinettes **)
Mais il fit enlever toute ses craintes en posant sa main derrière sa nuque, et approcha sa bouche près de son oreille :

-Viens…

Une demande implorante, qui ne pouvait cacher ce qu’il attendait. Les baisers ne lui avait pas suffit…Il en voulait plus.
Elle en voulait plus.
Lola suivit du regard cet amant. Il montait dans les escaliers, et l’attendrait. Elle, elle ne savait que faire.
Oh, elle avait tellement envie, vous savez. Elle avait rêvé de cet homme, elle avait souffert de ne plus le voir…De ne pas sentir ses bras autour de sa taille. Elle l’avait tellement désiré qu’elle n’en avait plus dormi. Et elle voulait s’unir à lui. Elle le voulait…
Mais elle ne pouvait pas. Soaric était parti le matin même. Elle ne pouvait pas lui faire ça. C’était sale, et elle l’aimait trop pour lui faire du mal. Son cœur était ainsi partager entre deux contraintes, et elle ne savait se décider.
L’artisane prit sa tête entre ses mains, indécise. Elle ne pouvait avoir un amant. Elle s’était jurée de ne jamais en avoir lorsqu’elle aimerait quelqu’un. Elle s’était toujours dit que c’était trop affreux de faire ça…mais maintenant qu’elle était dans la même situation, elle ne savait plus où donner de la tête. (bah…elle tire à pile ou face et s’est réglé hein XD)
Puis elle se décida. Lola hocha la tête pour elle-même, et serra les poings, bien décider à en finir.
Ca ne pouvait se passer comme ça ! Elle ne pouvait avoir une liaison avec un homme autre que Soaric ! Ca-ne-se-faisait-pas (gnagnagnagnagnagna).
Elle se leva de sa chaise, et marcha d’un pas volontaire dans les escaliers, jusqu’à la chambre indiquée par l’aubergiste. Elle ouvrit la porte en grand, inspira un grand coup pour avouer sa décision à Eghir et…
Craqua.
Il la regardait avec ses magnifiques yeux sombres, comprenez…Son air était adorable et elle se sentait à nouveau dérivé…(en même temps, avoir un type avec la tête d’OB, je la comprends XD)
Lola déglutit. Elle commença à parler, incertaine :

-Eghir…je…je ne peux pas…

Il la regardait, droit dans les yeux. Son cœur s’accéléra. Un court silence les sépara, puis la jeune femme avança des quelques pas qui les séparaient, et dit d’une voix mielleuse :

-Oh et puis zut.

Elle commença à retirer sa propre chemise, et à embrasser maedren dans le cou, sur la joue…Elle lui retira sa chemise, couvrit son torse de baiser, descendit…
Ils finirent tous les deux nus (j’ai failli dire à poil mais ça le fait pas XD), et elle reprit possession des lèvres du gouverneur..
Lui-même ne se tenait plus. Il la caressait partout, comme elle le faisait…Puis il commença à l’embrasser à son tour, descendit le long de sa poitrine, plus bas encore…

-Non, lâcha Lola.

Il la regarda droit dans les yeux. On pouvait y lire ‘non ? Quoi non ?’ (j’imagine trop du stif indélébile sur ses noeinoeil ! )
Elle se recula au fond du lit, baissa la tête. Elle prit une grande inspiration comme lorsqu’elle l’avait fait en entrant dans la pièce, puis murmura :

-Je ne peux pas…Je ne peux pas faire ça à Soaric. Il ne le mérite pas.

Cela lui faisait mal d’arrêter là où ils en étaient.

-Je suis désolée, reprit-elle dans un souffle.

Elle s’en voulait vraiment. Mais, il fallait croire que son amour pour Soaric était plus fort que tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Lun 5 Mar - 11:10

Maedren s'assit sur le lit, en proie à des doutes, viendrait-elle ? tromperait-elle a personne avec qui elle vivrait ? Et si elle...
La porte s'ouvrit, sur une Lola décidée qui se mit à balbutier.


-Eghir…je…je ne peux pas…


Eghir ne bougea pas, il attendait la suite, la regardant avec espoir. Il était ravi de voir ce pouvoir qu'il avait sur elle, et ce qu'il voulait, c'était elle, alors il était près à tout. ce serait la parenthèse d'un jour. Une nuit peut-être. Mais ce serait la plus belle de sa vie. Alors il la voulait. Et pas seulement s'imaginer ce qu'ils auraient pu faire dans cette chambre.


-Oh et puis zut.


Elle hota ensuite sa chemise, mettant à l'air nu sa poitrine parfaite. Maedren s'avança vers elle, heureux de ce revirement de situation. Sa chemise rejoignit celle de la jeune femme, comme tous le reste de leur vêtement. Ils se caressaient, s'embrassaient, se découvraient l'un l'autre avec une faim dévorante. Lola se montrait très et prenait les devant. Elle le titilait, jouait avec lui, il était littéralement en feu. Mais elle continuait, le mettant au supplice. Puis revint s'occuper de ses lèvres. Maedren prit sa revanche, presque lentement, dégustant ce qu'il faisait. Il n'aimait pas les préludes mais ceux-ci était fabuleux. Il descendit lentement, s'attardant sur la poitrine, de Lola, dressée, joua avec elle, l'entendit gémir puis continua son exploration, s’aventurant plus bas, plus profondément.

-Non


Ce ne fut qu'un murmure, mais Eghir s'arrêta, surpris.


-Je ne peux pas…Je ne peux pas faire ça à Soaric. Il ne le mérite pas
.

Elle s'était reculée dans le lit, mais celui-ci étant petit elle était tout de même très proche de lui. Et il n'avait pas l'intention d'abandonner. Il ne pouvait pas. il avait besoin de ....

-Je suis désolée

Il prit les devant, allongea les jambes de Lola sur le lit puis les caressa lentement, les embrassant, et remonta. Doucement. Il ne fit rien de plus que de déposer ses lèvres légèrement, frotter son nez sur la poitrine de la jeune femme. Puis il arriva au cou, et s'arrêta un instant, s'enivrant de son odeur. Il était allongé sur elle,l'enlaçant, profitant de ce moment.
Lorsqu'il parla, il senti Lola frissonner et se tendit encore plus. Il la voulait. maintenant
.

- C'est trop tard. Tu es venue, tu savais. De toutes façon il n'a précisera pas ce qu'on a fait, et tu ne peux plus t'arrêter maintenant.


Sa tête était toujours lovées dans le cou de la jeune femme, au milieu de ses cheveux. Il écarta un peu les cuisse de la jeune femme. Doucement, profitant de l'instant.

- Ne dis pas que c'est pour lui si tu as peur. Assumes, et profites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Lun 5 Mar - 19:30



Mais Maedren n’abandonna pas de si tôt. Il allongea les jambes de Lola, qui le regardait, tiraillée entre l’envie d’aller plus loin et celle de tout arrêter. Il les caressa lentement, les couvrant de baiser et remontant jusqu’à son cou. Ils restèrent un moment comme ça, lovés l’un contre l’autre.
Pourquoi ne comprenait-il pas que cela devait se finir ainsi ? Pourquoi essayait-il de la faire succomber comme ça ? Elle le détestait pour ça. Il la forçait à faire ce qu’elle ne voulait pas…Enfin…Disons plutôt qu’il l’incitait à enfreindre l’interdit, auquel elle avait une furieuse envie de franchir…
La voix d’Eghir s’éleva alors, faisant frissonner la jeune femme:

-C'est trop tard. Tu es venue, tu savais. De toutes façon il n'a précisera pas ce qu'on a fait, et tu ne peux plus t'arrêter maintenant.

Sur ces mots, il écarta légèrement ses cuisses, comme pour confirmer ses dires. Ils ne pouvaient s’arrêter maintenant. Il était trop tard. Quoiqu’il fasse, elle aurait des remords. Alors pourquoi ne pas profiter jusqu’au bout… ?

-Ne dis pas que c'est pour lui si tu as peur. Assume, et profite.

Lola regarda le gouverneur dans les yeux, hésitante. Les siens brillaient d’une étincelle dévorante. Il la voulait, et cela se voyait vraiment.
Et elle ne savait plus du tout où elle en était…

-Je…

Elle avait essayé de parler. De comprendre ce qu’elle ressentait. D’agir, de faire quelque-chose ! N’importe quoi. Mais qu’elle sache ce qu’elle veuille, bon sang ! Elle n’en pouvait plus d’être coincée entre deux possibilités. C’était un ressenti vraiment atroce, si vous voulez savoir. Elle regretta même d’être tombée amoureuse de Soaric et Eghir en même temps, c’est pour dire !

-Je ne peux pas…

Mais il lui donna un baiser, la sentant fléchir. Elle faillit s’abandonner à lui, complètement…Briser la barrière qui la retenait de sauter sur lui.
L’artisane poussa doucement Maedren, et sortit du lit. Elle lui tourna le dos et après un moment chuchota :

-J’aimerai…j’aimerai tellement…

Mais il ne renonça pas. Il fallait croire que ses hormones étaient vraiment en ébullition, ou alors le fait qu’elle essaye de s’enfuir le stimule.
Il s’approcha de Lola et l’embrassa passionnément. Un baiser tellement fort, tellement désireux qu’elle sentit…
La barrière lâcha.
Un flot d’émotion l’envahit, mais cette fois elles ne se contredisaient pas. Elles allèrent en fait toutes vers une même opinion : être avec Eghir. S’unir à lui. Ses yeux brillèrent de la même flamme que lui, et elle lui rendit son baiser.

-Je t’aime…Je t’aime…

Lola lui murmura ses mots à son oreille d’une voix sensuelle.
Cette fois sa décision était prise et formelle.
Rien ne pouvait lui faire renoncer, pas même la pensée de Soaric.
Elle l’avait chassé momentanément de son esprit et l’avait oublié…
Elle s’en voudrait plus tard. Pour le moment, elle devait ‘assumer’ et ‘profiter’…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Mar 6 Mar - 0:21

Lola l'observait hésitante. Eghir plongea son regard dans le sien, confiant.

-Je…


Eghir eu un petit sourire, et la laissa reprendre sa respiration. Il savait qu'elle était face à un terrible choix, et n'aimait pas ce qu'il faisait, mais il s'en moquait, il était trop tard, et il voulait profiter un maximum de cet écart.


-Je ne peux pas…


Apparemment elle n'avait pas compris. Eghir approcha ses lèvres de celles entrouvertes de Lola et l'embrassa doucement. Il savait qu'elle accepterait, il lui fallait juste les arguments, et se rendre compte des faits.
Mais elle le repoussa avec douceur et sorti du lit. Eghir se senti frustré, il l'avait senti craquer puis elle avait fait demi tour et s'était enfuie. Maintenant elle était debout, et se tenait les bras. Ses doigts caressaient sa peau dans un mouvement hypnotique dont elle n'avait pas conscience. Il senti son désir pour elle revenir brutalement et il se leva.

-J’aimerai…j’aimerai tellement…


il n'y avait qu'une seule chose à faire si elle le voulait tellement.
Eghir l'enlaça et la fit pivoter pour l'embrasser avec plus de force. Il la senti fléchir, et elle perdit pieds. Comme lui. Ses yeux brillaient de désirs, et elle murmurait avec forces des mots qui rendaient l’homme qu’elle embrassait fou.


-Je t’aime…Je t’aime…


La buche de la jeune femme caressaient l’oreille du jeune homme, qui la mordilla dans le cou avant de l’allonger sur le lit et d’unir leur corps.



En fin d’après midi, Eghir se relaissa tomber sur le lit à côté de Lola. Il était trempé de sueur mais heureux comme il ne l’avait jamais été. Il avait un sourit béant sur le visage et observa Lola. Elle semblait épuisée et il lui caressa doucement le visage, et déposa un rapide baiser sur ses lèvres.

Il murmura d'une vois rauque, alors qu’elle partait déjà vers un repos bien mérité.


- je t’aime.


Il ne l’avait jamais dit à aucune fille, mes jamais aucune fille ne lui avait fait un tel effet en murmurant son nom. En le hurlant. En l’embrassant. Oui il était fou d’elle, et ce constat l’attrista. Mais il passa un bras pardessus Lola, l’enlaçant tendrement, désireux lui aussi de reprendre des forces. Il la blotti conter lui, respirant son odeur, et refusant de penser à autre chose qu’au moment présent. Il ferma les yeux et senti partir, plus léger que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Mar 6 Mar - 21:58



Lola s’allongea sur le lit, fermant les yeux. Voilà. C’était fait. Elle venait de tromper Soaric entièrement. Mais pour l’instant, elle ne s’en voulait pas.
Elle avait éprouvé toutes sortes de sensations, indescriptibles…Mais néanmoins merveilleuses. A présent, elle était fatiguée, aussi se promit-elle de faire une bonne sieste dès qu’Eghir serait à ses côtés.
Elle songea à Hyndian, qui serait sans doute inquiet de ne pas la voir, puis secoua la tête : elle inventerait une quelconque histoire pour le rassurer, le lendemain.
La jeune femme sentit le corps de son amant s’affaisser à ses côtés, et crut presque l’entendre soupirer d’aise. Elle ouvrit alors les yeux, et vit Maedren sourire, sincèrement. Elle ne l’avait jamais vu autant heureux, à dire vrai…Il s’approcha de son visage, le caressant doucement, puis l’embrassa rapidement.
Mais elle était tellement fatiguée qu’elle ferma les yeux et sombra lentement dans le sommeil…Elle manqua l’affectueux ‘je t’aime’ du gouverneur, malheureusement. Mais bon, cela s’inscrivait en gros dans ses yeux, alors, à défaut de l’entendre, elle pouvait toujours le voir.

***

Lorsqu’elle se réveilla, Maedren n’était plus dans les draps. Elle le chercha du regard, se demandant s’il était en train de jouer à cache-cache, puis le vit revenir de la salle de bain et soupira, rassurée.
Ils se regardèrent un moment dans les yeux, heureux, ensuite Lola brisa le silence :

-C’était merveilleux, Eghir. Je pense que j’aurais difficile à oublier ça.

Evidemment, qu’elle aurait difficile. En fait, en tant que narrateur, je pense même dire que dès le lendemain elle se mettrait à se ronger les sangs, se traitant de tous les noms. Mais la demoiselle ne voulait pas interrompre cet instant de bonheur et n’y pensait pas. Bien sur. Elle y penserait plus tard, aux conséquences. Elle y penserait plus tard, aux yeux débordants de larmes de son Soaric, lorsqu’il apprendrait ce qu’elle avait fait. Et puis, après tout ‘ce qui est fait est fait !’
L’artisane baissa les yeux vers ses orteils, ses jambes étant repliés sur sa poitrine. Elle se sentait triste. Mais pas pour les raisons que vous croyez. Oh non. Loin de là :

-Et maintenant ?

Lola releva la tête, et observa un instant le gouverneur de Zakar. Elle avala sa salive, incertaine des mots à choisir, puis se lança :

-Je veux dire…Après ? Que se passera-t-il, entre nous ?

Il s’assit au bord du lit, et elle s’approcha de lui, à quatre pattes. La jeune femme se glissa alors dans ses bras et nicha sa tête contre son épaule, empêchant les sanglots qui lui tiraillaient les entrailles de sortir :

-Je ne veux pas qu’on se sépare pour toujours…Je ne veux pas que dès que tu passes la porte tu m’oublies, et que plus jamais on se voit…

Elle fit une petite moue boueuse, comme un enfant avant de reprendre :

-Je veux pas, Eghir !

Elle le suppliait du regard, littéralement. Lola ne souhaitait pas être comme toutes les femmes qu’il avait eu dans sa vie.
Elle ne s’en remettrait pas, sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Jeu 8 Mar - 23:30

Maedren ne dormit pas longtemps, et savourant le fait d’être simplement allongé contre Lola. Se sentir sa poitrine se soulever à chaque inspiration. De voir un air paisible sur son visage angélique. Il profita longtemps du spectacle puis parti se laver. L'eau fraiche le réveilla rapidement, lui sortant les pieds de son petit nuage. Il revint dans la chambre et trouva Lola réveillée.
Ils se regardèrent, heureux. Ce qu'ils avaient partagés était si fort, qu'aucun des deux ne voulait briser cette sensation irrationnelle qui subsistait encore dans leurs corps. Une nuit de passion ne s'oublie pas facilement.


-C’était merveilleux, Eghir. Je pense que j’aurais difficile à oublier ça.


Elle aurait difficile à oublier... Eghir sourit devant cette tournure maladroite. la jeune femme était vraiment attendrissante, surtout avec son air encore un peu endormi.

-Et maintenant ?


Eghir ne s'attendait pas à une telle question et fut quelque peu désarçonné.


-Je veux dire…Après ? Que se passera-t-il, entre nous ?


oui il avait bien saisit le sens de cette question, et il ne savait que répondre. il se demandait la même chose. Eghir s'approcha du lit et s'y assit. La jeune femme vint se lover dans ses bras.

-Je ne
veux pas qu’on se sépare pour toujours…Je ne veux pas que dès que tu
passes la porte tu m’oublies, et que plus jamais on se voit…


Lola le fixa, de ses yeux humides. Maedren senti son cœur fondre, mais il savait que son cœur lui avait été arraché il y a peu, et qu'il n'avait désormais plus de place dans la vie de la jeune femme. Ce constat, bien que douloureux, était véridique.
Il prit la parole d'une voie douce.


- je ne veux pas être un amant que tu vois lorsque tu le désire, je ne veux pas être secondaire, je ne veux pas te partager. Alors..
. Ses mots lui faisaient mal, et en faisaient aussi à Lola. Alors c'est à toi de faire ton choix, et nous savons tous deux quel serait-il. Assumes toujours tes actes, et saches qu'on ne peut pas revenir dans le passé, alors profites de la vie.

Il lui caressa tendrement le visage.


- Je n'oublierait jamais cette journée.


Il embrassa Lola passionnément. Il la caressa de nouveau, désireux de profiter de ces derniers moments avec elle. Son souffle se raccourcit, et ils étaient tous deux, affamés, le regard de Lola lui faisait chavirer le cœur, et il dit une phrase, qu'il craint finir par regretter.


- Je serais toujours là pour toi.

Puis il bâillonna sa bouche par un baiser dévorant. Il leur restait encore la nuit devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Ven 9 Mar - 18:16



-Je ne veux pas être un amant que tu vois lorsque tu le désire, je ne veux pas être secondaire, je ne veux pas te partager. Alors… Alors c'est à toi de faire ton choix, et nous savons tous deux quel serait-il. Assumes toujours tes actes, et saches qu'on ne peut pas revenir dans le passé, alors profites de la vie.

Il lui caressa ensuite tendrement le visage, et c’est tout aussi tendrement que Lola l’observa. Cet homme…il l’aimait vraiment. Cela se voyait dans le moindre de ses gestes, le moindre de ses regards ou de ses mots.
Cela lui coûtait vraiment de devoir l’abandonner, et peut-être que cela le tuait encore plus de savoir qu’elle dormirait dans les bras d’un autre…

-Je n'oublierai jamais cette journée.

Maedren s’empara de sa bouche en l’embrassant d’un baiser divin, et recommença ses caresses, avide de parcourir à nouveau son corps.
La jeune femme se laissa faire, fermant les yeux de plaisir au contact du gouverneur…Oh ce qu’elle l’aimait aussi ! Elle était amoureuse de cet homme qui lui avait fait chavirer le cœur dès le premier regard…Et ô combien c’était difficile de vivre cela…D’aimer deux hommes à la fois…Elle rouvrit les yeux au moment où Eghir lui murmurait au creux de l’oreille :

-Je serais toujours là pour toi.

Il ne lui laissa pas le temps de répondre et lui offrit un second baiser, auquel Lola répondit avec envie…
Il leur restait encore une nuit pour eux deux. Et comme jamais plus ils ne pourraient se revoir dans de tels circonstances, il fallait en profiter un maximum…La jeune femme couvrit le torse du gouverneur de bisous plus affamés que la veille, sachant que ce serait la dernière foi…Elle voulait que cela soit inoubliable pour tous les deux…

***

Lola se leva avant Maedren, cette fois. Elle décida de prendre une douche, et quitta la petite chambre.
Elle ne dut enlever qu’un t-shirt emprunté au gouverneur avant de profiter du contact avec l’eau glacée…Elle repensa au moment qu’elle venait de vivre avec cet amant d’un soir…Souriante, elle se savonna, chantonnant tout haut.
Lorsqu’elle sortit de la douche, elle vit que du lit exigu de la chambre, Eghir l’observait. Elle lui offrit un magnifique sourire et se rhabilla, avec ses propres affaires, consciente que leur petit moment de liberté s’achevait. Il se releva et prit une douche rapide, Lola le surveillant du coin de l’œil.

-Se reverra-t-on, Eghir ? murmura-t-elle sans qu’il n’entende. Aurais-je l’honneur de pouvoir t’embrasser encore une fois… ? Pourrais-je encore ne serait-ce que dîner en ta présence… ?

L’artisane s’essuya rapidement les yeux et inspira un grand coup pour reprendre contenance, juste à temps car Maedren venait d’entrer dans la pièce, propre comme un sous neuf. Il lui sourit doucement et elle le regarda d’un air grave.
Voilà.
L’heure de la séparation était venue.
Lorsqu’ils redescendraient, il ne serait plus question de s’embrasser ou de se caresser. Ils devraient se comporter comme des connaissances, au mieux. Après un instant d’hésitation, Lola se jeta dans ses bras, entourant le torse du gouverneur de ses jambes et lui donnant un énorme baiser.
C’était malin…
Maintenant qu’elle était montée, elle n’avait plus envie de descendre…Plus du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Dim 11 Mar - 20:40

Il se dévorèrent pendant longtemps encore, comme si leur faim de l’autre était sans fin. Ils finirent par s'endormirent tous deux, épuisés.

Lorsqu'Eghir ouvrit les yeux, un bruit d'eau lui parvenait. Le lit était vide et il n’eut besoin de rien pour savoir que c'était Lola qui se lavait, et qui chantait. Il laissa son esprit divaguer, et l’imagina nue, l'eau ruisselant sur son corps.. Il eut brusquement très chaud, et se releva. Le temps de chasser ces images grivoises mais appétissantes, et de faire redescendre sa température interne, Lola sortait. Nue. Les cheveux humides et souriante. Il lui sourit et l'observa sans bouger se rhabiller. Il la sentait s’éloigner de lui à une vitesse folle et il ne pouvait rien faire.
Incapable de la voir pus longtemps se préparer à le quitter, à mettre fin à cet idylle, maedren parti se laver, mais cela fut trop court, et il se retrouva face à elle. Il lui sourit, attendant qu'elle parle. Elle avait un air grave qui lui pinçait le cœur, et il savait. C'était fini.

Lola hésita un instant, puis se jeta sur lui, et l'embrassa fougueusement. Eghir n'y résista pas, et se noya en elle. Il savait que c'était la dernière fois, et il se dépêcha. Tout ses mouvements étaient empreint de désespoir, de force, d'animalité, il voulait s’imprégner d'elle, ne jamais rien oublier. Il la caressait avec force, l'embrassait partout, la mordillait, murmurait son nom... Ses larmes coulèrent sur la peau pale de Lola, mais elles passèrent inaperçues dans leurs mouvements.

Lola était de nouveau nue, sous Eghir. Il posa son front sur celui de la jeune femme, et la regarda droit dans les yeux, essoufflé.


- Je ne sais comment je survivrais sans toi... Je me sens tellement ..vivant en ce moment, ... grâce à toi...


Il l'embrassa une dernière fois puis se laissa tomber à côté d'elle, sur le ventre et enfouit sa tête dans ses bras. Il sentait la Lola. Il sourit, et s’enivra de l'odeur de l'artisane qui imprégnait sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Mar 13 Mar - 13:54



Ce fut leur dernière fois. Aussi magique que les fois précédentes, peut-être encore mieux, face à la situation de désespoir qui les éreintaient.
Lola fermait les yeux de plaisir, heureuse de partager un ultime moment aux côtés d’Eghir. Lorsqu’ils s’arrêtent, son amant d’un jour la regarda droit dans les yeux, à bout de souffle. La jeune femme se mordilla le lèvre inférieure, craignant que le moment redouté n’arrive à ce moment…Elle ne voulait plus le quitter…

-Je ne sais comment je survivrais sans toi... Je me sens tellement ..vivant en ce moment, ... grâce à toi...

Ils s’embrassèrent encore une fois, puis le gouverneur se laissa tomber à ses côtés, déposant sa tête contre son ventre qui, neuf mois plus tard, serait rond comme un ballon…
Mais ça, elle ne le savait pas encore. Ni Maedren, ni Soaric. Personne, sauf moi, la narratrice. Et je sais aussi quel sera le réel père mais cela, je vous le cache…
Mais elle était heureuse qu'elle soulage ainsi Maedren. Il avait semblé tellement énervé, tellement fatiguée de son statut lorsqu'elle l'avait rencontré la veille. Et puis, il portait ce masque permanent, quasiment indestructible...En fait, la seule personne capable d'ôter ce masque était elle. Et, croyez-moi, elle le savait. Oh non, elle n'en profitait pas. Elle était juste heureuse qu'il soit entièrement sincère avec elle...
La demoiselle se releva doucement, devant l’air paniqué de son chéri. Elle lui sourit, lui faisant comprendre d’un regard qu’elle ne partirait pas. Enfin, du moins, pas encore.

-Tu aurais bien besoin d’un massage…Tu as l’air fatigué.

(entrée en matière ! XD). Avant qu’il n’ait pu répondre, Lola s’assit à ses côtés et lui massa les épaules et le dos. Il fermait les yeux, complètement détendu. En tant que médecin, l’artisane pouvait clairement se qualifier de ‘reine du massage’. Bien sur, il y en avait des plus doués qu’elle, mais elle se débrouillait vraiment bien…En tous cas, à en voir le visage gaga du gouverneur, c’était plus que suggéré.

-Ne t’endors pas, non plus !

La future maman éclata de rire devant la mine ensommeillé d’Eghir. Elle lui embrasse vite fait la joue, et commença à se rhabiller.
Lorsqu’elle se tourna vers son amant, il semblait chercher des mots, comme…comme peut-être pour lui demander de rester toujours avec elle ? C’est ce qu’elle espérait ! Sa réponse serait tout de suite…
Non.
Lola devait arrêter de rêvasser comme ça. Elle devait même arrêter d’embrasser le gouverneur. Ses pensées revinrent à Soaric, vous l’aurez compris. Elle le chassa encore un instant de sa tête, pour quelques minutes encore.

-Est-ce que…tu m’accompagnes en bas ou…

« tu me laisses seule? » pensa-t-elle, mais sans pour autant le formuler à voix haute. Elle lui sourit, attendant son choix.
Quel qu’il soit, elle le respecterait…Mais elle voulait au plus profond de son être qu’il descende avec elle, qu’ils déjeunent pourquoi pas ensemble et qu’ensuite…Ils se séparent. Mais Lola sourit, imperturbable. Elle voulait que son premier amour garde une image joyeuse d’elle, pour toujours. Car qui sait s’ils se reverraient dans les jours, les mois qui suivraient? Qui sait même s’ils se reverraient ne serait-ce qu’une seule fois encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Dim 18 Mar - 22:51

Il vit Lola se relever en fut peiné qu'elle ne profite pas elle aussi. Si tout ceci n'avait pas la même importance pour elle ? Elle le calma vite avec des mots doux :

-Tu aurais bien besoin d’un massage…Tu as l’air fatigué.


mm.. Excellente idée. Eghir sourit, et ferma les yeux. Les mains fines et fraiche de la jeune femme, effectuait un va et viens sensuel sur ses larges épaules, et le long de son dos. Il savoura ce contact, et fut tiré de sa transe par l'artisane :

-Ne t’endors pas, non plus !


Maedren sourit et ouvrit les yeux. Il était parti dans un rêve délicieux, et la réalité était toute aussi bien, pour le moment. Pour le moment ...
lola se leva et se rhabilla, lentement, laissant à Eghir tout son temps pour la contempler une dernière fois nue. Il voulu parler, lui demander de rester, mais ç'aurait été une grossière erreur. heureusement elle prit la parole la première.


-Est-ce que…tu m’accompagnes en bas ou…



Maedren lui sourit, et s'habilla à son tour. Elle l'attendait sagement, devant la porte. oui il l'accompagnerait. S'ils pouvaient parler comme simples connaissance, ça lui ferait plaisir. Les moindres moment qu'elle luioffrait serait bon à prendre.
Une fois sa chemise enfilée, Maedren se dirigea vers la sortie. Avant d'ouvrir la porte, il embrassa tendrement Lola. Leur dernier baiser... il le savoura puis sorti. Elle le suivit et ils déscendirent dans la salle. Maedren fit signe à la demoiselle de l'attendre à une table et il alla au comptoir. il régla sa nuit et paya le déjeuner.
Ils mangèrent calmement, parlant de tout et de rien, profitant de ces instants.

Lorsqu'ils eurent fini, Maedren plongea ses yeux dans ceux de Lola.


- Merci Lola. J'ai été ravi de te rencontrer une nouvelle fois. Muisses-tu ête heureuse.
Il se leva et se prépara à partir. il avait encore du chemin à faire, mais il n'en avait plus très envie... Cependant il devait absolument se rendre à Ikrahm, c'était une grande Cité, très influente, s'en faire une alliée lui serait plus que bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Dim 25 Mar - 16:09



Lola n’eut même pas besoin d’achever sa phrase. Maedren avait compris. Il s’habilla à son tour, sous l’œil protecteur de la jeune femme.
Elle était debout, près de la porte, à attendre comme une petite fille sage. Mais pour ce qui était de ses pensées, elles étaient loin d’être aussi sage que ça. En effet, elle se surprit elle-même à penser à une autre fois où ils pourraient se revoir, où elle pourrait ainsi profiter de sa présence et surtout de ses bras chauds. Elle faillit même lui proposer de partir avec lui, et que, ainsi, ils pourraient vivre heureux tous les deux et ce, à jamais…
Mais elle se ravisa en secouant la tête : ce n’était pas raisonnable. Juste à ce moment, son chéri s’approcha de la sortie, et elle crut qu’il allait partir aussitôt, sans demander son reste. L’artisane faillit enclencher son mode boudeur, mais lorsqu’elle vit son gouverneur favori s’approcher d’elle en tendant le visage, elle y renonça.
Lola avança même d’un pas et se glissa dans ses bras, juste au moment où il se pencha vers elle pour lui offrir un doux baiser, rempli de l’amour qu’il portait pour elle. Elle lui répondit tout aussi tendrement, sachant pertinemment que se serait leur dernier baiser avant longtemps…ou avant jamais.
Lorsqu’il se détacha de son visage, il l’observa un court instant puis sortit, bientôt imitée par la jeune femme. Elle regarda droit devant elle, s’empêchant en réalité de prendre la main d’Eghir, et y résistant de très peu. Arrivés en bas, son amant lui indiqua d’un signe de l’attendre, et régla leur nuit passée ensemble. Oh, si l’aubergiste savait ce qu’il s’était passé entre ses murs !
Est-ce qu’il se doutait que l’œuvre d’une trahison fut exercée dans son bâtiment ? Qu’une femme, aimant pourtant son mari plus que tout au monde, venait de le tromper sans ménagement ? Lola se demanda s’il n’y avait qu’eux qui avaient fait des choses pas très convenables en ces lieux…Qui sait ? Peut-être qu’un homme avait étouffé son voisin, ne pouvant plus supporter ses ronflements… ?
Le gouverneur la tira de ses pensées en marchant vers elle, et ils se dirigèrent vers une petite table où ils mangèrent en discutant de tout et de rien, mais en ne parlant plus des moments de bonheurs partagés…
Lorsque Lola termina son croissant, elle releva la tête et vit Eghir l’observer silencieusement. Sa bouche pleine de miettes, la situation aurait pu être vraiment drôle sans le regard appuyé de Maedren, lui faisant comprendre que le moment fatidique devait arrivé…
S’essuyant la bouche, elle l’écouta :

-Merci Lola. J'ai été ravi de te rencontrer une nouvelle fois. Puisses-tu être heureuse.

Il se leva aussitôt, et elle vit dans ses yeux qu’il s’apprêtait à partir, ou plutôt à l’abandonner là, maintenant.
Mais elle ne le voulait pas…Pas du tout. Juste au moment où il lui tourna le dos pour s’en aller, elle lui agrippa le bras doucement mais fermement. Elle n’allait pas le laisser la quitter comme cela, sans même qu’elle n’ait pas eu droit à son instant d’émotion intense, où cela finirait par une crise de larmes de l’assemblée (à savoir un vieil homme alcoolo dès le matin, une jeune fille à l’œil fatigué dévorant à pleines dents son déjeuner et l’aubergiste, qui les regardait comme s’ils avaient été acteurs d’une pièce de théâtre…)

-Attends.

Ce simple mot avait été prononcé dans un souffle, presque inaudible. Mais Eghir se retourna (oh my god, rien à voir mais regarde ce que je viens de trouver *o* ) et la fixa, attendant la suite, comme l’aubergiste qui redoubla son attention.

-Ce qu’il s’est passé là…Je veux que tu saches que…que j’oublierai jamais.

Sa voix était tremblante. Elle se doutait d’avoir sortit ses mots une centaine de fois au moins depuis qu’ils s’étaient revus, mais elle s’en fichait…Royalement.

-Non, jamais. Je t’aime Eghir, et ça me fait mal de devoir te laisser partir comme ça…Je sais que je ne pourrai à présent plus jamais être tranquille, que chaque jour je penserai à toi, à ce que nous avons vécu dans cette auberge…

L’aubergiste leva un sourcil, et esquissa un léger sourire, comme content d’être impliquée dans cette affaire si mystérieuse, par le biais de son auberge.
L’alcoolo, quand à lui, s’affaissa sur sa table, et commença à ronfler bruyamment. Il y avait, sans aucun doute, plus romantique comme endroit, mais soit…

-Je sais que j’aurais du mal à ne pas me trahir devant Soaric et nos futurs enfants…Car ce que j’ai fait dans son dos est vraiment mal…

Coup d’œil vers le patron de la maison. Cette fois, il fronça les sourcils. Plus si content que ça, d’être impliqué dans l’affaire, maintenant que ça tournait à de la tromperie…

-Mais je veux que tu saches que je ne regrette rien. Que j’aimerai vraiment qu’un jour nos chemins se recroiseront à nouveau, et que je veux vraiment rester en contact avec toi. Crois-tu que je peux t’envoyer des lettres ? Il y a moyen…

Comme elle vit Maedren réticent, elle insista :

-Il y a sûrement moyen de faire ça discrètement…Je t’en prie…Je ne veux pas te perdre une seconde fois…

Lola le regarda droit dans les yeux. Elle avait glissé ses mains entre les siennes, comme pour appuyer ses dires.
Elle lui promit d’un geste qu’après ça, elle le laisserait partir. Pour de bon.


Dernière édition par Lola le Lun 2 Avr - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Dim 1 Avr - 22:40

Lola attrapa Eghir par le bras avant qu'il n'ai eu le temps de partir.
[center]
-Attends.


Maedren l'écouta. Il sentait qu'il n'allait ps aimer ce qui allait suivre, mais il laissa la jeune femme continuer. Elle lui parla de ses sentiments, mais aussi de Soaric. "Me trahir devant Soaric et nos futurs enfants" ... Cela lui fit un choc et il se senti vaciller. les mots tournaient encore et encore dans sa tête, lui rappelant qu'il avait le mauvais rôle.
Elle voulait entretenir une correspondance.
Elle le supplia du regard, lui prenant la main. Elle y tenait vraiment. Eghir se senti ployer devant ses yeux. Il était près à tout ^pour elle... Il avait été près à tout pour elle. Mais il a le second rôle, celui qui reste dans l'ombre, que tout le monde haï, celui ...
C'est lui qui en souffrait.

Il inspira profondément et détourna le regard.


- C'est impossible, et tu le sais très bien. Comme tu l'a si bien dit, tu as "trahi",
le mot fut amère dans sa bouche, Soaric, alors crois tu recommencer ? Et que m'écriras-tu ?! "Je vais bien, mon 5e enfant, viens de voir le jour ! Il s’appelle Soaric junior ! il a les même yeux que son père ! et puis il a prononcé son premier mot ! "papa" articulé avec difficulté, tu aurais vu..." Bla. Bla. Bla. Non oublie. Ca me ferait du mal. Déjà savoir que tu lui feras des enfants me crève le cœur, alors si en plus tu me racontes tout régulièrement...

Il reposa son regard sur Lola, qui semblait détruite.

- A quoi t'attendais-tu ? A pouvoir avoir deux hommes en même temps ..? C'est impossible, et tu as fait ton choix. Tant que je serais le deuxième, il n'y aura rien.


Il se dégagea de l'étreinte de l'artisane puis, juste avant de partir, ajouta d'une voix adoucie.

- Si jamais t'as besoin de me voir tu sais où me trouver.


Il avait fait une dernière ouverture, pour lui prouver qu'il ne l'oublierait pas, mais elle serait loin de lui, bannie de son cœur. Elle ne viendrait que si sa vie en dépendrait, et il pourra enfin se consacrer pleinement à son travail, sans craindre d'en être détourné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Lun 2 Avr - 12:18



-C'est impossible, et tu le sais très bien. Comme tu l'a si bien dit, tu as "trahi", , Soaric, alors crois tu recommencer ? Et que m'écriras-tu ?! "Je vais bien, mon 5e enfant, viens de voir le jour ! Il s’appelle Soaric junior ! il a les même yeux que son père ! et puis il a prononcé son premier mot ! "papa" articulé avec difficulté, tu aurais vu..." Bla. Bla. Bla. Non oublie. Ca me ferait du mal. Déjà savoir que tu lui feras des enfants me crève le cœur, alors si en plus tu me racontes tout régulièrement...

Lola baissa la tête, prise d’une envie de pleurer…Pourquoi était-il si méchant, si cruel tout à coup ? Elle ne voulait juste pas qu’ils se perdent de vue une seconde fois…Elle l’aimait vraiment. Et elle avait pensé que lui aussi !
Puis, relevant son visage pour l’observer, elle se dit que, peut-être, il disait cela pour lui faire mal. Pour qu’elle le déteste et qu’ils arrivent à s’oublier…

-A quoi t'attendais-tu ? A pouvoir avoir deux hommes en même temps ..? C'est impossible, et tu as fait ton choix. Tant que je serais le deuxième, il n'y aura rien.

Mais, même si le but de ses paroles n’étaient peut-être que d’adoucir leur séparation, elles lui faisaient terriblement mal. Il se dégagea de son étreinte et, d’une voix plus adoucie, comme si son autre lui avait fini par reprendre le dessus, il fit :

-Si jamais t'as besoin de me voir tu sais où me trouver.

La jeune femme hocha la tête, convaincue qu’elle aurait du mal à tourner cette page. Elle se demandait ce qu’elle devait faire là, maintenant, tandis qu’elle le voyait s’éloigner.
Alors dans un élan d’amour, elle courut vers lui et lui fit un ultime baiser…Le dernier d’entre tous. Le plus fort.
Puis, fuyant son regard, elle continua son chemin, comme si de rien n’était. Elle bifurqua dans une petite ruelle et le regarda partir de sa vie.

-Je t’aime, murmura-t-elle pour elle-même. Je t’aime vraiment.

Lola s’appuya sur le mur, et se laissa lentement glisser jusqu’à atteindre le sol. Se prenant la tête entre les mains, elle pleura doucement, certaine cette fois que la blessure qu’il lui avait infligée serait plus dure à cicatriser…en peut-être même toute une vie.
Elle savait que, à l’avenir, elle devrait faire semblant que tout aille bien auprès de Soaric. Que si elle avait le regard perdu au loin, c’est qu’elle pensait sois-disant à ses parents. Elle savait que tout serait plus difficile, désormais.
Mais au moins, elle avait cet espoir en elle. Celui que peut-être et peut-être seulement, il l’aimait véritablement. Et cela valait tout l’or du monde.
Vraiment.


[HS: voilà, fini pour moi!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Gouverneur Maedren
Maître Sage, rebelle
Maître Sage, rebelle
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   Jeu 5 Avr - 18:40

Lola hocha la tête et laissa partir son amant d'une nuit, avec regret. Cependant, ne pouvant s'en retenir elle le rattrapa et l'embrassa avec amour.

Maedren fut surpris par ce geste en s’empêcha d'y penser. Il ne voulait as réfléchir à la signification de cet ultime baiser. Il ne voulait pas imaginer que peut-être le lien enter eux était indestructible, et puissant. Il préférais se décevoir plutôt que de vivre dans un mythe.

Il mit ses mains dans les poches et parti. il quitta la ville, sans un regard derrière lui. Le cœur en lambeau. mais il était satisfait. Il avait réalisé un de ses fantasme et maintenant ... Il en était libéré, même si savoir ce qu'il manquait le minait.

Eghir se mit à fredonner une chanson, pour se donner la force de continuer


- i'm a poor lonesome governor, i feel alone. I'm a poor lonesome governor, I'm far from home...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas encore toi...Tu vas me suivre longtemps?[pv Maedren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivre ses origines
» Un example a suivre
» J'ai longtemps errer... | Libre |
» Le dur à suivre !
» je suis seul,mais pas pour longtemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jakar :: Régions :: Forêt du passage-
Sauter vers: