Le Royaume de Jakar

Assassin, Ombre, Artisan, Sage...Qui choisirez-vous pour mener à bien votre mission ? Sauvez le Royaume ou mettez le à feu et à sang !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fuite éperdue..[suite rp Lola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soaric
Maître Archer, loyal
Maître Archer, loyal
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 24
Localisation : La ou est celle que j'aime....

MessageSujet: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   Jeu 19 Jan - 23:21

[un peu court mais bon voilà ! je te laisse continuer à ta guise !]

Début de l'histoire ici : http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org/t135-aide-moije-t-en-priepv-soaric

Ils arrivaient enfin à Asperance. Ils étaient épuisés, mais heureux. Cela faisait maintenant cinq jours qu'ils avaient quitté Zakar. Cinq jours ou Lola n'avait pas lâché sa main. Cinq jours de bonheur malgré la fuite. Ils étaient partis en coup de vent de l'auberge, Lola affirmant qu'elle le suivrait n'importe où. Elle l'avait laissé choisir la destination et avait pansé son bras délicatement en cours de route.
Ils arrivaient donc dans l'enceinte d'Asperance, ville au sud des Plaines Ancestrales. Ville réputée calme, se qui avait favorisé le choix de Soaric, mais aussi sa proximité. C'était en effet la ville la plus proche de Zakar. Et pour des fuyards, c'était l'idéal.

Les Gardes ne bougèrent pas en les voyant. Ils pensaient sûrement qu'ils étaient deux paysans sortis de leur ferme, au vu de leurs vêtements sales et poussiéreux. Qu'ils pensent ce qu'ils voulaient. Soaric n'en avait cure. Il emmena Lola dans les dédales de rues, à la recherche d'une auberge tranquille.

Il la trouva dans une ruelle peu fréquentée. L'auberge était propre. Contrairement à ce que l'on pouvait imaginer. Son plan était rudement simple : emmener Lola dans un lieu ou elle pourrait se laver et se reposer sur un vrai lit, puis voir avec elle comment ils continueraient.

Il paya une chambre double et emmena sa compagne en haut sous le regard des clients qui s'imaginaient sans doute de drôles de choses en les voyant main dans la main. Il avait préféré prendre une chambre double parce qu'il ne voulait pas la laisser seule. Il ne pouvait pas se le permettre. La chambre était assez spacieuse. Deux lits, côtes à côtés, séparés par une petite table de chevet, une armoire, deux fauteuils, et une pièce qui faisait office de salle de bain. Parfait.

Lâchant Lola, il ouvrit l'armoire et y posa son petit sac. Puis, il l'invita à aller se débarbouiller. Elle s'exécuta. Pendant ce temps, il s'allongea sur le lit après avoir enlevé son haut, encore plus poussiéreux que le reste de ses vêtements. Il ferma les yeux. Le lit était confortable, comparé à la terre ferme. Même s'il avait souvent dormi dessus, rien ne valait un bon lit.

Il attendit que Lola revienne, plongé dans ses pensées.


Dernière édition par Soaric le Ven 20 Jan - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   Ven 20 Jan - 17:26

    En cours de route, la demoiselle s’était occupée de la blessure de l’archer, avec toute la délicatesse qu’elle possédait, ne voulant absolument pas lui faire d’avantage mal. Ils avaient passé leur temps à marcher dans la poussière, à dormir à même le sol et, bien évidemment, ils étaient épuisés et surtout sales. Ils avaient hâte d’arriver à un village qui pourrait les abriter pour au moins quelques temps.
    Le jeune couple était donc arrivé à un village nommé Asperance. Ca sonnait presque…Espérance. Oui mais, espérance de quoi ? D’être sauf ? De pouvoir vivre encore longtemps… ?
    Soaric emmena Lola dans une petite auberge à l’allure sympathique, bordée de fleurs ça et là, qui lui donnait presque un air de féerie. Et même de romantisme.
    Lorsqu’ils entrèrent donc dans cette auberge, les clients les dévisagèrent, curieux. Ils pensaient sans doute qu’un petit couple venu de nulle part venait ici pour échapper à leur parent furieux, pour…bref. Ou alors, ils se disaient, à l’odeur, qu’ils avaient vraiment besoin de prendre un bain. Au choix.
    Ils arrivèrent dans leur chambre, avec deux lits côtes à côtes. L’artisane ne put s’empêcher d’afficher une petite moue boudeuse. Pourquoi n’avait-il pas pris la chambre avec un lit pour deux ? Après tout, ce n’était pas plus cher. Enfin, les lits étaient côtes à côtes. Ne pas trop se plaindre, non plus.
    Soaric demanda à Lola de se laver en première, et elle s’exécuta. Tandis que l’eau coulait le long de son corps, elle poussa un long soupire d’aise. Cela faisait tellement du bien de se sentir propre !
    Elle sortit ensuite de la salle de bain, après avoir nettoyé ses propres habits, et enfila un chemise du jeune homme, comme robe de nuit(pratique, avoue !)
    La demoiselle tourna sa tête vers l’archer, et le vit en train de rêvasser. Elle le trouva d’autant plus mignon. Et ne put s’empêcher de monter sur son lit, et même, carrément, sur sa poitrine. Elle était complètement allongée sur lui (confort le gars !) et lui sourit. Il lui rendit son sourire, et elle caressa distraitement son torse, en murmurant :

    -C’est joli, ici…Tu penses qu’on sera en sécurité, dis ?

    Ne lui laissant pas le temps de répondre, elle plaqua sa bouche de ses lèvres, et entreprit de lui donner un baiser passionner, auquel il répondit avec envie.
    Ils se regardèrent de nouveau dans les yeux, et Lola lui fit :

    -Tu n’irais pas te laver, toi aussi ? Après, je propose qu’on descende pour manger. Tant pis si je me balade en chemise.

    Elle lui adressa un clin d’œil, puis s’assit, pour le laisser se lever et prendre à son tour un bon bain chaud relaxant **.
    La jeune fille l’attendit, et les rôles s’inversèrent : elle se mit à son tour à rêvasser, de tout et de surtout n’importe quoi.
    Puis il sortit et ils descendirent, main dans main.
    Et c’est là que Lola se rendit compte d’une chose.
    Atroce.
    Horrible…
    Inimaginable !
    Elle avait oublié ses défis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Soaric
Maître Archer, loyal
Maître Archer, loyal
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 24
Localisation : La ou est celle que j'aime....

MessageSujet: Re: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   Ven 20 Jan - 20:49

Il n'entendit pas Lola revenir de la salle de bains. Par contre, il la sentit se glisser doucement sur le lit. Et plus précisément, sur son torse. Elle était légère, et elle avait une odeur irrésistible de parfum. Elle caressait sa poitrine en disant :

-C’est joli, ici…Tu penses qu’on sera en sécurité, dis ?

Il réfléchit à la réponse, mais elle ne lui laissa pas le temps de la formuler en plaquant sa bouche contre la sienne. Leurs baisers étaient passionnés, emplis d'amour. Le vrai amour. Celui que Soaric avait eu tant de mal à imaginer réalisable. Mais, grâce à elle, il l'avait trouvé. Elle lui offrait tout ce que la vie lui avait ôté.

Se décollant de lui, elle le regarda dans les yeux et déclara :

-Tu n’irais pas te laver, toi aussi ? Après, je propose qu’on descende pour manger. Tant pis si je me balade en chemise.

Elle fît un clin d'œil avant de lui permettre de se lever. Il se dirigea vers la petite pièce. Elle était circulaire avec en son centre une baignoire comme il n'en avait jamais vu. Il la remplie d'eau chaude et mousseuse et ce glissa dedans. Que cela faisait du bien de sentir toute la crasse de son corps partir d'un seul coup ! Mais il ne s'éternisa pas. Lola avait faim…D'ailleurs lui aussi. Il se sécha et mit des vêtements propres.
Il retourna dans la chambre ou elle l'attendait et, ensemble, main dans la main, ils descendirent.
Là encore, le regard des clients étaient assez suggestifs de leurs pensées. Soaric avait horreur de sa. Imaginer des choses sans connaître la vérité. Il guida Lola vers une table à l'écart. Pas la peine de se donner en spectacle. Surtout qu'il venait de remarquer qu'elle n'était vêtue que de sa chemise. Bon, elle descendait jusqu'aux genoux de la jeune femme, mais même. Souriant, Soaric attendit que le serveur daigne venir. Il commanda à manger, de la viande et des légumes, apparemment et parla en attendant :


-Lola. Ici, je pense que l'on est en sécurité. Mais pas éternellement. Il faut que l'on sache quoi faire. Au cas où.

Il fût interrompu par le serveur qui revenait avec leurs boissons. Du vin. Soaric but une gorgée, imité par Lola, avant de continuer :

-Tout à l'heure, nous irons t'acheter des habits. Mes chemises ne sont pas éternelles, même si elles te vont à la perfection.

Et c'était vrai. La pure vérité. C'était comme si le corps de Lola était fait pour les porter. Il n'avait qu'une envie, lui sauter dessus, l'embrasser, la dorloter…Plus même. Son esprit lui envoyait des images qu'il ne s'autorisait pas à voir. Lola était seule Maître à bord du vaisseau qu'était leur couple. C'est elle qui décidait de ce genre de choses…
Buvant une nouvelle gorgée pendant que le serveur ramenait leurs assiettes, joliment décorées d'ailleurs, il attendit qu'il parte pour reprendre une nouvelle fois.


-Après cela, nous dormirons ici quelques jours. Profiter de la vie. Mais après il faudra que je retourne en forêt.

Elle le regarda, les yeux écarquillés. Ces beaux yeux…là ou il se noyait à chaque fois que leurs regards se croisaient…
Il continua vivement, l'empêchant d'imaginer qu'il la laissait seule :


-Il faut que je me fabrique un nouvel Arc. Tu comprends ? Et j'ai pensé que tu pourrais venir avec moi, si le cœur te le dit.

Il avait fait sa proposition. Elle mangea quelques fourchettes de sa viande. Elle semblait réfléchir. Il commença à manger également. Jamais il n'aurait pensé aimer quelqu'un à ce point….Pourtant, avec Lola, sa vie était passée de morose à ensoleillée. De l'obscurité à la lumière. Elle était son rayon de soleil, celui qui ne s'éteignait jamais, qui brillait, pour lui. Il espéra qu'elle ressente quelque chose de similaire. Car, il avait retenu quelque chose, les illusions d'amours étaient encore plus dévastatrices que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   Ven 20 Jan - 21:36

    Ils s’installèrent à une table assez éloignées par apport aux autres, et Lola en fut reconnaissante à Soaric. Elle n’avait pas très envie de se mêler aux personnes, ce soir. Elle voulait juste être seule, au calme...Avec lui.
    Ils commandèrent leur repas, et le jeune archer déclara, une fois le serveur partit :

    -Lola. Ici, je pense que l'on est en sécurité. Mais pas éternellement. Il faut que l'on sache quoi faire. Au cas où.

    La demoiselle allait lui demander d’avantages de détails, comme par exemple s’il avait une idée d’où partir ou même quand, mais le serveur les interrompit. Il apportait les boissons, et elle, elle avait envie de le fusiller du regard. Il ne pouvait pas interrompre son chéri en train de parler, voyons !
    Mais bon. Après tout, il faisait son boulot. Il n’y pouvait rien…
    L’artisane but une gorgée du liquide sucré, et espéra de tout son cœur de ne pas devenir saoul (sait-on jamais…). Puis le serveur repartit et Soaric reprit :

    -Tout à l'heure, nous irons t'acheter des habits. Mes chemises ne sont pas éternelles, même si elles te vont à la perfection.

    Lola rougit. Enfin, après tout, on voyait la moitié de ses cuisses…Donc, il lui disait qu’elle était belle, si on lisait entre les lignes.
    Et notre demoiselle était très très gênée lorsqu’on lui faisait des compliments. Enfin, soit. Elle allait le remercier, mais le serveur les interrompit une nouvelle fois.
    A croire qu’en fait il cherchait juste à les ennuyer. Ou à écouter leur conversation. Ou les deux.
    Il adressa à Lola un sourire, et elle crut qu’il se moquait d’elle. Vraiment ! Elle décida de ne pas relever, et se concentra plutôt sur le jeune homme qui venait de reprendre la parole :

    -Après cela, nous dormirons ici quelques jours. Profiter de la vie. Mais après il faudra que je retourne en forêt.

    Et…l’artisane faillit s’étouffer. Comment ça ? Il voulait partir ? Il voulait la laisser seule, abandonnée ? Ils venaient seulement d’être ensemble ! Il n’avait pas le droit de faire ça !
    Elle allait protester, jurer, voir peut-être hurler, mais il la devança :

    -Il faut que je me fabrique un nouvel Arc. Tu comprends ? Et j'ai pensé que tu pourrais venir avec moi, si le cœur te le dit.

    Ah. D’accord. Voilà qui était mieux. Il aurait tout de même pu commencé par la fin et non par le début. Cela lui aurait évité d’être presque en larmes.
    Donc, même si elle était sure qu’il connaissait sa réponse, elle le fit attendre. Par pure vengeance. Non mais c’est vrai ! On ne fait pas de telle frayeur à une femme !
    Lorsqu’elle le vit s’impatienter, elle lui répondit :

    -Je te l’ai déjà dit, non ? Je te suivrai partout où tu iras…

    Lola but une autre gorgée de vin, puis lui fit part de ses pensées :

    -Mais j’aimerai bien aller demain si tu veux bien pour les vêtements…Je suis trop fatiguée aujourd’hui pour aller quelque part. J’ai juste envie de monter après avoir mangé et de dormir comme un bébé…

    Elle sourit. Puis rêvassa…Sa dernière phrase lui avait fait relever une envie. Un bébé…Un bébé tout mignon qui l’appellerait ‘maman’…
    Et, même si le temps pour ce genre de questions n’était peut-être pas le bienvenu, elle lui demanda :

    -Dis-moi, tu veux des enfants, plus tard ? Combien ?

    Elle éclata de rire lorsqu’elle vit sa mine abasourdie. Il croyait peut-être qu’elle en voulait un maintenant ? En fait, elle rit tellement fort que toute la salle se tourna vers leur table. Et la jeune fille de les envoyer balader en leur tirant la langue.
    Elle reporta ensuite son attention vers Soaric :

    -Je dis pas ça pour maintenant, rassure-toi…On a bien encore le temps.

    Le serveur, encore une fois curieux, revient vers eux, leur demandant s’ils avaient fini. Lola s’empêcha de lui répondre un truc méchamment. C’est vrai quoi ! A moins de manger l’assiette, que voulait-il qu’ils mangent ?
    Mais elle se contenta de sourire avec courtoisie en lui disant que oui, effectivement, ils avaient fini…
    Puis elle finit son verra et attendit que Soaric réponde à ses questions. Ensuite, ils remonteraient dans leur lit. Et Lola ferait une petite prière avant de dormir.
    On ne sait jamais que les gardes postés à l’entrée soient mis au courant qu’ils étaient recherchés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Soaric
Maître Archer, loyal
Maître Archer, loyal
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 24
Localisation : La ou est celle que j'aime....

MessageSujet: Re: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   Ven 20 Jan - 22:02

Finalement, elle répondit :

-Je te l’ai déjà dit, non ? Je te suivrai partout où tu iras…

Oui, elle l'avait dit. Mais il aimait être sur. Même s'il lui faisait totalement confiance. Elle reprit :

-Mais j’aimerai bien aller demain si tu veux bien pour les vêtements…Je suis trop fatiguée aujourd’hui pour aller quelque part. J’ai juste envie de monter après avoir mangé et de dormir comme un bébé…

Il sourit. Bien sur. Il avait oublié qu'ils étaient éreintés. Surtout elle. Lola n'avait pas l'habitude de se genre de course. Lui, par contre, il y était trop habitué. Ne pas dormir correctement pendant plusieurs jours avait été son quotidien un certain temps. Mais tout sa, elle n'avait pas besoin de le savoir. En entendant le mot "bébé", son esprit forma de nouvelles images, qu'il rejeta comme les autres. Vraiment, il devait vraiment être fatigué…
Elle ne lui laissa pas le temps de confirmer sa demande et posa une question. Une à laquelle il ne s'attendait pas. Mais alors pas du tout.


-Dis-moi, tu veux des enfants, plus tard ? Combien ?

Il déglutit. Apparemment, il avait fait une drôle de tête, parce que Lola se mit à rire. Si fort que toute la salle les regarda. Elle avait un rire cristallin, qui résonnait comme une douce mélodie aux oreilles de l'Archer…Il réussit à sourire. Tirant la langue aux curieux, elle s'empressa d'expliquer :

-Je dis pas ça pour maintenant, rassure-toi…On a bien encore le temps.

"On a bien le temps." Il l'espérait. Il aimerait vraiment vieillir à ses côtés. Élever des enfants à ses côtés. Mais voilà, une sourde peur venait de se répandre dans ses veines. Et s'il devenait comme son père ? Et s'il était violent, en fin de compte ? Avoir des enfants était-il une bonne idée ? Il ne voulait pas la faire souffrir. Jamais.
Il attendit, ruminant ses sombres pensées, que Lola réponde au serveur qui était une nouvelle fois arrivé au milieu de la conversation. Puis il répondit, le regard un peu dans le vide, plongé dans ses souvenirs douloureux :


-Oui. Je pense qu'avoir des enfants fera parti de mon avenir. De notre avenir. Combien, je ne sais pas. Autant que tu en voudras.

Il se secoua légèrement pour qu'elle ne remarque rien. Même si elle remarquait énormément de choses…Il la regarda et l'incita à remonter dans la chambre. Ce qu'elle s'empressa de faire. Ils remontèrent donc ensemble, après que Soaric eut payé le repas. Une fois en haut, il alla se débarbouiller une dernière fois, comme si grâce à sa il voulait supprimer ses pensées. Le passé était le passé. Ce qui était fait était fait. C'était tout. Il revint. Lola était déjà sur le lit. Les yeux fermés, mais pas endormie. Sa respiration n'était pas assez régulière pour cela. Il enleva son haut et son bas, restant en caleçon. Il avait chaud. Peut-être à cause de la présence de la jeune femme. Ou bien parce qu'ils étaient en été et qu'il faisait réellement chaud, même si Lola n'en souffrait pas trop. Il s'allongea sur le lit, les yeux grands ouverts. Il ne dormirait pas avant que l'Artisane soit dans le monde des rêves. S'il s'endormait et qu'il lui arrivait malheur pendant ce temps-là, il ne se le pardonnerait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   Sam 21 Jan - 18:56

    -Oui. Je pense qu'avoir des enfants fera parti de mon avenir. De notre avenir. Combien, je ne sais pas. Autant que tu en voudras.

    Lola sourit. Il était adorable ! Autant qu’elle voulait…Elle réfléchit. Combien elle en voulait, elle ? Deux ? Trois ? Ce serait amplement suffisant. Elle ne voulait pas une grande marmaille non plus !
    Soaric la regarda ensuite et lui fit comprendre d’un regard qu’il désirait monter se coucher. Elle se leva donc et traversa la salle, les clients les regardant à nouveau. Qu’est-ce qu’ils pouvaient être curieux !
    Lorsqu’ils furent dans leur chambre, la jeune fille sauta bruyamment dans son lit. Elle avait tellement sommeil ! Elle allait s’endormir quand elle se rendit compte que son chéri était parti reprendre un bain. Elle l’attendrait. Elle ne voulait pas sombrer dans le sommeil tant qu’elle ne lui aurait pas dit bonne nuit. Non mais !
    Il revint et se glissa dans le lit à côté. Elle se rapprocha alors tout contre lui, et déposa un baiser sur son front, lui murmurant un doux ‘bonne nuit’. Puis elle s’endormir d’un coup. Dans le même lit que lui. Enfin bon, il fallait avouer que le garçon était confortable…

    ______________________________________________

    Le lendemain, lorsque l’artisane se réveilla, elle était seule dans son lit. Elle se leva, inquiète, pensant déjà à pleins de malheur qui auraient pu arriver, puis poussa un énorme soupire lorsqu’elle vit Soaric sortir de la salle de bain, les cheveux encore mouillés. Elle ne put s’empêcher de glousser avant de dire :

    -Hé bien ! Tu passes ta vie sous la douche, toi, on dirait !

    Lola sourit puis pris elle-même une douche. On vous passera les détails ennuyeux, comme le fait de manger le petit-déjeuner, poireauter dans la file d’attente du comptoir de la petite auberge pour payer leur nuit…
    Et nous viendront directement à la petite balade que les amoureux s’octroyaient dans la ville, avant de reprendre leur périple.
    Et c’est la jeune fille qui fit la première la conversation :

    -J’ai jamais eu de namoureux moi. Enfin, je suis peut-être bien tomber amoureuse par-ci par là, mais ce ne fut jamais en retour !

    Elle ne parla pas d’Eghir. Plus loin il se tenait de ses pensées, mieux c’était. Elle continua :

    -Tu es mon premier petit ami, tu sais ? Et j’avoue que j’ai jamais été autant amoureuse. Bon, je te l’accorde, autant pour une fille si jeune veut rien dire. Mais quand-même !

    La demoiselle sourit à nouveau. Elle parlait toujours pour ne rien dire ! Elle allait se retourner vers l’archer, pour lui demander si lui, avant elle, n’avait-il pas eu de conquête, lorsqu’un bruit se fit retentir.
    Vous me direz, un bruit dans une ville, ce n’est pas bien grave ; il y en a pleins ! Sauf que ça provenait en réalité de la forêt à proximité. Lola s’approcha malgré la peur qui lui tiraillait le ventre.
    Elle poussa alors un hurlement lorsqu’elle vit….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Soaric
Maître Archer, loyal
Maître Archer, loyal
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 24
Localisation : La ou est celle que j'aime....

MessageSujet: Re: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   Sam 21 Jan - 19:44

Lola le rejoignit dans le lit. Enfin, sur lui, comme à son habitude. Ils s'endormirent ainsi. Faut dire qu'elle était aussi légère qu'une plume.

Il se réveilla tôt. Sans faire de bruit, il se dégagea de sous Lola et alla vers la salle de bain. Oui, il y passait sa vie, mais il profitait à chaque fois de ce luxe lorsqu'il allait en ville. D'ailleurs, lorsqu'il en sortit, les cheveux encore dégoulinants, Lola était réveillée et lui dit :


-Hé bien ! Tu passes ta vie sous la douche, toi, on dirait !

Il sourit en retour. Elle alla doucher puis ils prirent un petit-déjeuner et payèrent la nuitée. Ils entreprirent ensuite de se promener en ville, main dans la main, comme tous les couples. Soaric avait encore du mal à s'imaginer en couple. Mais il était si heureux. Lola parlait, parlait, et lui ne faisait qu'écouter sa merveilleuse voix qui l'emmenait au paradis. Seule la dernière phrase percuta dans son esprit :

-Tu es mon premier petit ami, tu sais ? Et j’avoue que je n'ai jamais été autant amoureuse. Bon, je te l’accorde, autant pour une fille si jeune ne veut rien dire. Mais quand-même !

Soaric était inquiet. Il pressentait quelque chose. Apparemment, Lola s'en était rendu compte. Elle s'était tue. Un grondement sourd se fît entendre, provenant de la forêt. Lola lâcha sa main et s'approcha de la source du bruit. Soaric s'empressa de la suivre. Bien sur, il y avait l'enceinte de la ville. Mais ils étaient proches de l'entrée et pouvaient très bien voir ce qu'il se passait à l'extérieur. Les Gardes eux-mêmes tenaient fermement leurs épées, inquiets. Soaric aurait dû partir. L'emmener avec lui. Fuir, une nouvelle fois, encore plus loin. Parce que ce qui débarqua en trombe lui vrilla l'estomac. Lola, elle, hurla. Non…Il les avait retrouvés. Et cette fois-ci, il n'envoyait pas simplement des Gardes. Mais pire. Des Ombres. Une dizaine. Tous encapuchonnés, noirs, sur de magnifiques chevaux dont la robe étincelait.

Soaric prit la main de Lola et commença à ses détourner. Il n'avait aucune chance face à eux. Même contre un seul. Mais Lola était pétrifiée et ne bougeait pas. Il se résolut donc à attendre la suite. Ils étaient entourés par les gens curieux qui venaient voir ce qu'il se tramait. Ils avaient donc un espoir de ne pas être vus. Ni reconnus. L'Ombre en tête de la colonne tendit un papier au Garde en faction qui le lut attentivement avant de les laisser passer. C'est à ce moment que tout le monde détala. Sauf eux. Soaric avait beau inciter la jeune femme à le suivre, elle restait immobile. Que lui arrivait-il ? Les Ombres entrèrent au pas et se dispersèrent. Ils étaient faits comme des rats. Soudain, Lola se remit à vivre. Il la tira un peu plus fort et l'entraîna avec lui. Mais courir était suspect et il ne le comprit que trop tard. Un Ombre les avaient vus. Et fonçait droit sur eux. Soaric chercha désespérément une cachette des yeux. Là !

L'Ombre était encore assez loin. Il avait un peu de temps. Il emmena Lola derrière une maison, la contourna et la força à se cacher dans l'espace entre les deux maisons, assez étroit pour qu'elle s'y faufile. D'un geste, il lui intima le silence. Lui fît comprendre qu'il reviendrait la chercher. Lâchant sa main, si douce, il repartit, par un autre chemin. Sortant pour chercher une autre cachette, il ne remarqua l'Ombre que trop tard. Il lui arriva dessus au triple galop et le renversa d'un coup de pied. Tombant à la renverse, Soaric mit quelques secondes avant de se redresser et arrêter de voir des sabots autour de sa tête. Le temps suffisant pour que l'autre fasse demi-tour. Soaric se remit à courir, un peu plus maladroitement qu'avant. Non, il ne se laisserait pas avoir. Mais s'ils se concentraient sur lui, ils ne trouveraient pas Lola. S'ils l'emmenaient, elle pourrait repartir, libre. S'ils le tuaient, elle serait encore poursuivie. Donnant son maximum, il se fraya un chemin dans les ruelles étroites, ou il pensait que le cheval ne pourrait pas le suivre. Erreur. Il avait oublié que l'Ombre n'était pas seul. Alors qu'il s'apprêtait à sortir de l'autre côté, un autre Ombre lui barra le passage, le forçant à s'arrêter. Et le mur était trop abrupt pour grimper. Son premier poursuivant descendit et s'approcha nonchalamment de lui.

-Comme sa on tente de nous échapper ? Lui dit-il d'un ton froid.

Soaric le regarda sans rien dire et se mit en position. Il redressa le buste, pour être plus imposant. Même si les Ombres s'en fichaient éperdumment.

-Dis nous ou est ta copine. Un ami l'attend. Toi aussi d'ailleurs.

Maedren. Vraiment. Soaric le lui ferait payer.

-Allez mourir en paix. Je ne dirai rien.

Il avait mis toute sa colère dans la phrase. Mais cela n'atteignit pas la cible. L'Ombre se rapprocha un peu plus et le frappa. Au ventre. Il eut le souffle coupé, ne s'y attendant vraiment pas, et se plia en deux. D'un geste, l'autre lui agrippa les cheveux pour lui relever la tête de force.

-Dis le, ou je te refais le portrait. Ce qui serait dommage. C'est vrai que tu n'es pas laid…

Soaric réussit à dire non de la tête. Ce qui lui valu un vol plané. L'Ombre le jeta face contre terre. Lui refaire le portrait, c'était bien vrai. Il sentait son sang dégouliner sur sa joue. Il se redressa. Il n'était pas faible. Soudain, il vit Lola, derrière, les regardant, tout en restant cachée. Il ne fît rien. Que faisait-elle là ? Non…S'ils la voyaient, elle était fichue…Mais les Ombres étaient fascinés par "l'interrogatoire". Il reporta son attention sur celui qui lui avait "refait le portrait".

-Et vous vous appelez comment ? Si déjà vous proposez vos services pour mon portrait, je voudrais avoir un nom.

L'autre rit, d'un rire froid et annonciateur de mort.

-Je me nomme Daemon, si cela peut te faire plaisir. Et maintenant tu vas m'indiquer la cachette de ton amie.

-Merci pour le renseignement. Mais je ne vous dirai rien.

-Tu commences à m'énerver. Si tu veux que je me fâche, se sera bien plus d'une égratignure sur ton joli minois que tu auras. Tu seras si défiguré que même ta mère ne te voudra plus !

La dernière phrase augmenta la fureur de l'Archer. Sa mère…son père…tous deux morts, tués et brûlés par lui. D'un coup, il écrasa le nez de Daemon qui jura. Il ne voyait plus Lola. Ou était-elle. Il voulut partir, mais Daemon lui agrippa le bras et le jeta contre un mur. Soaric s'affaissa. Secouant la tête, il se redressa.

-Tu vas me le payer… Cracha l'Ombre, le nez en sang.

Il sortit son poignard. Soaric fît de même. Mais Daemon était plus fort. Et d'autres Ombres étaient arrivés en renfort. D'un coup de poing, Soaric fût à terre. Deux Ombres l'attrapèrent chacun par un bras et le forcèrent à se relever.

-Bien. On va l'emmener. Et le faire défiler dans toutes les rues. Sa copine devrait venir d'elle-même jusqu'à nous. L'amour…cela vous fait perdre la tête.

Haletant, Soaric ne dit rien. Non…Lola…Ou était-elle ? Si elle avait entendue, elle partirait. Elle devait fuir. Même seule. Il se débrouillerait. Il s'était toujours sorti de ce genre de situation. Il avait si peur qu'un autre Ombre l'ait déjà capturée….

Ils sortirent d'entre les maisons, Soaric bien en vu, tenu fermement par les Ombres qui le traînait. Il se laissait volontairement traîner. Il n'allait pas marcher pour eux. Qu'ils usent leurs forces.

Ses pensées étaient toutes dirigées vers Lola. Il priait pour elle. Pour qu'elle s'en sorte. En fin de compte, par rapport à la sienne, sa vie ne valait pas grand chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Maître Artisane, loyale *admin*
Maître Artisane, loyale *admin*
avatar

Messages : 3002
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 21
Localisation : dans les bras de Soaric ♥

MessageSujet: Re: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   Dim 22 Jan - 12:42

    Lola hurla. Des hommes se tenaient devant eux. Ils auraient pu tomber à nouveau sur une petite troupe de garde qui se disait habile à manier l’arme…Mais non. Pas cette fois. On ne pouvait pas avoir autant de chance, après tout.
    Non, cette fois, c’était des hommes que, rien qu’en prononçant les syllabes de leur nom, tout le monde craignait. Il faut dire qu’il y avait de quoi. Grand, noir….Encapuchonné, pour ne pas que l’on reconnaisse leur visage…
    Les ombres.
    Et ce n’était pas une seule ombre qui se tenait là, mais bien quatre ou cinq. Autant dire qu’ils n’avaient aucune chance de s’en sortir.
    La jeune artisane n’osait pas bouger. Elle était impressionnée, mais surtout paralysée par la peur. Venaient-ils pour eux ? Ou ‘juste’ pour dévaster le village ?
    Elle n’arrivait pas à esquisser le moindre geste. Ses muscles ne lui obéissaient plus. Elle savait qu’elle devait s’enfuir, elle sentait la main de Soaric essayer de la faire bouger de là. Mais elle n’y arrivait pas. Tout simplement.
    Puis, lentement, Lola revint à elle. Elle pouvait respirer à nouveau. Elle pouvait enfin bouger ! Et elle ne se le fit pas attendre. Elle suivit son amoureux qui détallait comme un lapin pour trouver une cachette.
    Ce fut sûrement leur plus lourde erreur.
    En effet, les Ombres, ayant entendu des bruits de courses, s’étaient retournés pour voir d’où cela venait. Et ils avaient reconnu les deux jeunes fuyards. S’en était fini d’eux…
    Ils coururent alors de toutes leur force, et Soaric ordonna à la jeune fille de rester dans cette ruelle, dans l’obscurité, pour ne pas se faire repérer.
    Lola allait d’ailleurs protester. Elle lui avait dit qu’elle le suivrait partout ! Alors pourquoi voulait-il se séparer d’elle ? Eux, c’était à la vie, à la mort !
    Mais il ne lui en laissa pas le temps. Il mit sa main sur ses lèvres, pour lui intimer le silence. D’un regard, il lui fit comprendre qu’il reviendrait.
    S’il revenait.

    Alors, la jeune fille ne put rien faire d’autre qu’attendre. Savez-vous ce que c’est, que d’attendre ? Attendre en ne sachant pas ce qu’il va arriver. En ne sachant pas si vous ressortirez vivant d’un combat ? Attendre en espérant de tout votre cœur que cela se passe bien, mais sachant au plus profond de vous-même que tout est perdu ?
    C’est pourtant ce que devait faire Lola.
    Attendre.
    Elle n’entendait rien à ce qu’il se passait. Elle ne voyait rien. En fait, tout ce qu’elle voyait de là où elle était, c’était un petit garçon dans la ruelle d’en face. Il tremblait comme une feuille. Lola lui sourit. Tout se passerait bien, voyons…
    Du moins, c’est ce qu’elle voulait lui faire croire. Et, quelque part, à elle aussi.
    Lorsque la demoiselle vit Soaric débouler dans la rue devant elle, le visage couvert de sang, elle s’empêcha de hurler. Il était dans une position de faiblesse ! Il fallait qu’elle agisse ! Rapidement ! Sinon…sinon…elle ne préférait même pas y penser.
    Elle entendit la voix de son archerchounetd’amour, et fut quelque peu rassurée :

    -Et vous vous appelez comment ? Si déjà vous proposez vos services pour mon portrait, je voudrais avoir un nom.

    L’autre rit d’un rire jaune, et répondit :

    -Je me nomme Daemon, si cela peut te faire plaisir. Et maintenant tu vas m'indiquer la cachette de ton amie.

    Lola eut juste le temps d’entendre à nouveau la voix de Soaric. Il le remerciait. Ou un truc ainsi.
    Après, elle sentit quelqu’un lui passer un morceau de tissu sur la bouche. Une drogue. Pour endormir. Elle se débattit, essaya de lutter, mais en moins de temps qu’il ne faut le dire, elle s’évanouit.


    Lorsque la demoiselle se réveilla, elle sursauta. Qu’est-ce qu’elle était haut ! Comment elle avait fait pour grandir si rapidement ??? Elle devait rêver.
    Lola se pinça, juste pour vérifier. Mais….non. Elle était belle et bien devenue géante. Puis les sensations de son corps revinrent. Elle sentit qu’elle était assise sur quelque-chose. Et ce quelque-chose bougeait. Et sentait.
    Lorsqu’elle baissa les yeux, elle vit que, en réalité, elle était assise sur un cheval. Bon, pas très confortable, mais elle avait toujours aimé les chevaux ! C’était un cadeau de Soaric ? Comme c’était gentil !
    Elle tourna la tête, et le fit justement. Il l’observait. Elle lança un joyeux :

    -Oh ! Mon chéri ! C’est trop trop gentil de ta part !!!

    Mais elle entendit des rires. Se retourna…Et revit les ombres.
    Ca n’avait donc pas été un rêve…

    -Où nous emmenez-vous ? demanda Lola, cinglante.

    L’un d’eux répondit :

    -C’est évident, non ? Au palais de Maedren.

    Mais oui, bien sur. C’était évident...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantesia.forumgratuit.org/
Soaric
Maître Archer, loyal
Maître Archer, loyal
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 24
Localisation : La ou est celle que j'aime....

MessageSujet: Re: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   Dim 22 Jan - 13:18

Les Ombres étaient hilares. Ils le traînaient partout, l'humiliant autant qu'ils pouvaient. Ou était Lola ? Que lui était-il arrivé ? Son cœur battait la chamade. Il avait tenté de se libérer de l'étreinte des Ombres, en vain. Ils le tenaient fermement. Daemon était en tête. Soudain, Soaric aperçut un nouvel Ombre sortir d'une ruelle, une forme inanimée dans les bras. Lola ! Non ! Il voulut hurler. Voulut se libérer et courir vers elle pour la porter. Mais rien ne vint. Il ne put que regarder Daemon jouir d'avoir réussi si facilement. Il ne put que se laisser attacher les mains et se faire hisser devant un Ombre sur le cheval. Daemon prit Lola devant lui.
Ils se mirent en route. Soaric ne détachait pas son regard de Lola. Elle n'était pas morte. Il voyait sa belle poitrine se soulever régulièrement. Réveille-toi…Je t'en prie. Des prières qui finir par fonctionner.
Il la vit se redresser en sursaut, un air ébahi sur le visage. Apparemment elle ne se souvenait pas ou elle était. Preuve supplémentaire, elle s'écria en le voyant :


-Oh ! Mon chéri ! C’est trop trop gentil de ta part !!!

Aussitôt, les Ombres rirent. Soaric voulut les frapper, les tuer, les broyer…tout. Mais il ne pouvait rien faire. Réalisant, Lola redevint sérieuse et demanda :


-Où nous emmenez-vous ?


Daemon répondit, froid et distant :


-C’est évident, non ? Au palais de Maedren.

Soaric s'en était douté mais avait eut un léger espoir. Il vit la figure de Lola se décomposer petit à petit en comprenant. En imaginant l'avenir. Il ne devait pas être mieux. Il voulait détourner le regard, pour qu'elle ne voie pas son inquiétude, ni son sang sur sa joue, mais il n'y arrivait pas. Parce qu'il savait qu'une fois chez le Gouverneur, il serait réduit en esclavage, torturé voire même tué et qu'il ne la reverrait jamais. Il savait qu'elle vivrait un enfer auprès de cet homme qui avait tant changé. Alors il profitait des derniers instants passés à ses côtés. Même s'il était attaché. Même s'il était sur un autre cheval qu'elle. Pour l'une des premières fois depuis si longtemps, Soaric Laent eut peur. Mais pas pour lui. Pour Lola. Tout son être était porté vers elle.

Ils chevauchèrent jour et nuit, les Ombres mangeant sur leur monture. Lola eut droit à quelques morceaux de pain. Soaric n'eut droit à rien. Mais il s'en fichait. Enfant, il avait tenu des semaines entières sans manger. Lola, elle, avait besoin de se nourrir. Et il doutait que Maedren veuille qu'elle dépérisse avant d'atteindre son palais.

Ils mirent deux jours à rallier Asperance à Zakar. Deux jours où il n'avait pas cessé de la regarder et de mémoriser chaque trait de son corps dans son esprit. Deux jours où il n'avait pas dormi de peur d'être tué avant même d'être chez le Gouverneur. Ils entrèrent dans la ville à l'aube du troisième jour. Les gens s'inclinaient devant les Ombres, ne voyant apparemment pas les prisonniers. Quelques uns étaient même accompagnés de leur esclave, qu'ils tenaient en laisse parfois. Soaric détourna les yeux de ce spectacle. Lola était inquiète, il le sentait. Ils s'arrêtèrent devant le palais et les Ombres descendirent. Daemon agrippa Lola par le bras pour la tirer à l'intérieur, laissant ses hommes s'occuper de Soaric. Qui se débattit. Non ! Ils n'allaient pas être séparés maintenant. Il reçut un coup dans le ventre qui lui coupa le souffle et permit à ses gardes de l'emmener. Loin de sa Lola. Ils entrèrent dans le palais par une autre porte. Là, ils jetèrent Soaric dans une cellule et repartirent. Il avait les mains attachées devant lui. Il fallait qu'il se libère. Qu'il sauve Lola avant que Maedren la touche. Il se rua sur les barreaux de la cellule. Ceux-ci tremblèrent, sans plus.

Il s'approcha d'un pan de mur qui semblait tranchant et, d'un coup, arracha ses liens, et en même temps un bout de sa peau. Il s'était ouvert le poignet. Tant pis. Laissant le sang couler, il agrippa les barreaux à deux mains et les secoua. Allez ! Ils allaient casser. Mais non. Dépité, Soaric se colla au fond de sa cellule, s'assit et ferma les yeux. Laissa les larmes couler. Laissa son désespoir l'envahir. Il se sentait comme lorsqu'il était enfant, enfermé dans le cellier. La peur qu'il avait depuis toujours refoulée revenait en un torrent discontinu. Serrant les poings, il rouvrit les yeux. Il ne se laisserait pas faire. Il trouverait le moyen de se libérer et de tuer Maedren. Il se le promit. Soudain, un Ombre apparut. Daemon. Il dit :


-La livraison est faite. Maintenant, je peux m'occuper de toi. Vermine !

Il ouvrit la porte, la referma sur lui, et sortit un fouet. Soaric se redressa. Attendit les coups. De toute façon, il ne pouvait rien faire. Le premier lui vrilla la jambe. Le second le bras. Et ainsi de suite. Chaque coup devenait plus fort. Mais il ne bronchait pas ni ne gémissait. Son père aussi l'avait fouetté. Et il avait survécu. Cette fois aussi. A la moindre occasion, il se libèrerait. L'Ombre voulait le faire tomber. Il n'y arriverait pas.

Parce que ce qui le maintenait debout, c'était l'image de Lola, souriante…



Suite du rp : http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org/t139-de-retour-en-enferrp-lola
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fuite éperdue..[suite rp Lola]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fuite éperdue..[suite rp Lola]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» "La Route Perdue"
» La fuite du tyran
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Haïti : fuite des cerveaux la plus élevée au monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jakar :: Villes :: Asperance :: Ville-
Sauter vers: