Le Royaume de Jakar

Assassin, Ombre, Artisan, Sage...Qui choisirez-vous pour mener à bien votre mission ? Sauvez le Royaume ou mettez le à feu et à sang !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   Sam 17 Déc - 18:11

Elle était exténuée. Voir même éreintée. Etre poursuivie ainsi ne devrait pas être permis. Surtout dans ce lieu. Surtout elle. Lemioss était une ville calme d'ordinaire. Pourquoi avaient-ils tous attendus qu'elle arrive pour semer la panique ?
Tournant au coin de la rue, Melley s'agrippa au tonneau abandonné au sol, se hissa et grimpa jusque sur le toit de la bâtisse. De la-haut, elle pourrait voir ses poursuivants. Ils ne tardèrent pas à arriver. Cinq. Cinq Maîtres Ombres. Elle était certes un Maître Assassin, mais seule face à eux, elle n'avait pas l'ombre d'une chance. Elle savait être sage lorsqu'il le fallait. Elle recommença à courir. Les Ombres grimpaient aussi bien qu'elle et ils n'allaient pas tarder à comprendre. Effectivement, elle n'eut que le temps de sauter sur un autre toit qu'elle les entendis crier et commençer à grimper. N'allait-elle jamais réussir à les semer ??? Elle était à bout de force. Elle se souvenait encore comment tout ceci avait commencé...


******

Melley arrivait à Lemioss. Un long voyage au travers du Désert des Ténèbres, quelques incidents par-ci par-là vite réglés, l'épuisant quelque peu. Sa mission était simple : supprimer les bandits qui sévissaient en ville, découvrir les pirates qui tentaient de voler des marchandises en entrant dans le port, bref, la routine. Elle entrait dans la ville lorsqu'un homme essoufflé arriva. Il était vêtu de l'uniforme des Gardes, bleu marine.

-Etes-vous...l'Assassin...Melley ? Dit-il en reprenant son souffle.

-Elle-même. Que se passe-t-il ?

-Des Ombres, madame. Ils sont arrivés on ne sait comment et depuis c'est la panique ! Nous n'arrivons pas à les stopper !

-J'arrive.

Il hocha la tête, attendit qu'elle démonte et courut devant elle pour la guider. Il l'emmena jusque dans les bas-fonds de la ville. Des citoyens couraient en sens inverse, fuyant. Des maisons étaient en flammes, des cadavres jonchaient le sol...Combien étaient-ils ?
Le garde s'arrêta brusquement. Elle faillit le renverser.


-Ils se sont installés dans cette auberge. Ils nous surveillent. Ils ont dit qu'ils voulaient l'Assassin.

-Bien. Je vais y aller.

Elle observa le lieu. Une petite auberge, en piteux état, au centre de quelques maisons tout aussi délabrées. Ils la voulaient, elle. Comment avaient-ils pu savoir qu'elle viendrait ? Peu importe. Elle s'avança, bien à découvert. Les attirer dehors, voilà le but. Et ils mordirent à l'hameçon. Cinq Ombres sortirent en trombe et hurlèrent :

-La voilà !!! Vite ! Attrapez-là !

Jamais elle n'aurait pensé devoir courir ainsi...

******

Sautant sur un autre toit, elle rata le rebord et se sentit tomber....Lorsqu'une main la saisit au poignet. Levant la tête, Melley vit une silhouette familière se dessiner sur le toit. Un autre Assassin....


[ j'espère que le début te convient !]


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Serah
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 10/12/2011
Localisation : Quelque part sur la surface du globe...

MessageSujet: Re: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   Sam 17 Déc - 23:47

Loveless

Le crépuscule grelottant vêtu de rose et de violet s'avançait lentement sur Lemioss. Les maisons ici et là commençaient à fumer. Les femmes de plaisir, lourdement maquillé et parfumées, revêtirent leur robe de soirée et arpentait déjà les ruelles sombres. C'était l'heure où parmi le froid et la lésine les esprits tourmentés trouvent un répit. Les cloches déchiraient l'air brumeux. Une mer de brouillard baignait les édifices. Ce soir, la lune rêve avec la plus grande paresse bercé dans des nuages cotonneux. Voici le charmant soir, ami des criminels. On commence à entendre les cuisines siffler, les théâtres glapir et les orchestres jouer. Et les voleurs qui n'ont ni trêve ni merci, vont bientôt commencer leur travail, eux aussi. Forcer doucement les portes et les caisses pour vivre quelques jours et vêtir leur maîtresse.

Alors que je longeais le vieux faubourg faisant claquer mes talons sur le pavé froid des quais, une silhouette blanche fila dans une ruelle suivie peu après par cinq poursuivants. Instinctivement, je m'élance sur leur trace, comme porté par des flots impétueux. Avec l'agilité du chat et le rapidité d'une flèche. Ma respiration se faisait lente, de plus en plus lente, mes pas silencieux. J'obéissai comme une prédestinée à ces bas instincts. Mon corps ivoire, se muait avec le plus grand délice à l'obscurité. Je finis par rattraper un des ombres qui étaient en retrait, je fondis sur lui. Tel un serpent sur sa proie, captif de mes fins mais néanmoins puissants bras. Il n'eut pas le temps de crier que son sang s'écoulait déjà de sa gorge. Ses jambes fléchirent, et je le conduit lentement sur le sol encrassé de la ruelle. Je cherchais alors dans l'œil pâle de ma victime le cantique muet de la peur, je me délectais de cet instant. La flamme de ses yeux finit par s'éteindre, ce fût court mais je n'avais pas le choix. Tournant sur moi même dans un léger mouvement, je m'élance de nouveau alors à leur poursuite.

Je les rattrapent de nouveau, la personne en fuite était une personne qui ne m'était pas étrangère. Je prends alors une autre route, afin de la rattraper. C'est alors que Melley qui venait à nouveau d'attérir sur un nouveau toit commença à tomber. J'attérie dans un bruit sourd sur les tuiles du toit, me dévoilant alors sous la pâle clarté de cette lune léthargique et empoigne le poignet de Melley.


- Besoin d'aide ? , lui dis-je tout en esquissant un petit sourire.



[Désolé pour ce début médiocre, en plus j'ai sortit qu'une phrase...
Je tâcherai de faire mieux au prochain ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   Dim 18 Déc - 12:41

[ t'inquiètes pas ! ]

C'était Serah.

- Besoin d'aide ?

Elle sourait. Se hissant sur le toit, Melley répondit :

-Merci. Tu arrives juste à point nommé. Je ne sais pas..

Elle n'eut pas le temps d'achever sa phrase que les Ombres étaient là. Quatre. Ils n'étaient plus que quatre. Melley supposa que Serah y était pour quelque chose. Elles se remirent à courir. Elles ne pouvaient pas les affronter sur un terrain instable tel que ce toit. Elles sautèrent souplement au sol et se préparèrent à l'inévitable. Melley avait repris confiance. Avec Serah, elles y arriveraient. Elles les tueraient. Elles se cachèrent chacune d'un côté de la ruelle. L'effet de suprise peut parfois être décisif dans un combat. Autant en profiter. Les Ombres arrivèrent brusquement dans la ruelle. L'un d'eux, essoufflé, cria plus qu'il ne parla :

-Ou sont-elles ? Il faut les attraper. Trouvez les !

Ces comparses obéirent rapidement. Ils se mirent à fouiller la ruelle. D'un mouvement souple du poignet, Melley lanca un couteau en direction du chef de meute. Qui s'effondra dans un glapissment. Les trois autres stopèrent net leurs recherches. L'un d'eux s'avança vers le cadavre et dit :

-Elles ne sont pas loin. Venez !

Ils se rassemblèrent au centre de la ruelle, armes au clair, prêts à se battre. D'un signe de tête, Melley et Serah sortirent de l'ombre. Les Ombres sursautèrent en les voyant apparaître, mais se ressaisirent vite. Souriant, Melley sortit sa dague et s'élança. Deux des Ombres allèrent sur elle, le dernier sur Serah. Mais Melley avait confiance, elle savait que sa compagne pouvait se débarrasser de lui en un rien de temps. Elle se reconcentra sur son propre combat. Elle évitait, parait, attaquait...Elle avait l'impression de refaire ce qu'elle avait déjà fait contre Elis, dans le bureau du Gouverneur Maedren. Les mêmes gestes, les mêmes mouvements...Et les Ombres ne faiblissaient pas. Elle était encore un peu fatiguée de sa course, mais ses gestes reprenaient leur fluidité habituelle. Se baissant, elle entailla la jambe d'un Ombre, qui s'affaissa. Elle n'eut que le temps de l'achever que l'autre en profita pour frapper. Une ligne de feu se traça sur son flanc. Rien de grave. Elle avait connu pire. Grimaçant légèrement, elle se remit en position. Elle ne savait pas si Serah y arrivait. Elle espérait que oui. S'il lui arrivait quelque chose, elle ne se le pardonnerait jamais. Elle continua à attaquer et à se défendre.
Combien de temps pourrait-elle tenir à se rythme ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Serah
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 10/12/2011
Localisation : Quelque part sur la surface du globe...

MessageSujet: Re: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   Dim 18 Déc - 21:14

The demon of evil is one of the first instincts of the human heart.
Edgar Allan Poe

-Merci. Tu arrives juste à point nommé. Je ne sais pas..

Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un frisson d'excitation. Et c'est avec joie que je vis les quatre Ombres restants face à nous. Je baisse la tête légèrement, cachant de mes longs cheveux noirs corbeaux le sourire qui se dessinait à cet instant sur mes lèvres rosées. Inquiétant, malsain, un rire qui fait froid dans le dos. Melley décida de se remettre à courir m'entraînant avec elle. Nous nous sommes laissées tombées du toit pour nous réceptionner sur le pavé grisâtre et froid de la ville. Je savais très bien pourquoi nous nous étions cachées dans une ruelle. L'obscurité est notre complice, notre confidente, notre alliée.

C’était une partie de chasse et la ville était mon terrain. C’est mon plaisir à présent. Le monde est monotone et petit, restreint. Aujourd’hui, hier, demain… Un oasis d’horreur et de mensonge dans un désert de lassitude. Mon pire ennemi c’est l’ennui. J'étais à présent comme une enfant avide de spectacle, avide d'hémoglobine. J'userais mon intelligence en de subtils complots. Je démolirais leur défense et trancherais leur chaire. Leurs sanglots sonneront comme une symphonie enivrante à mes oreilles. Je détestais "ce moi", la bestiale et insatiable Serah. C'était plus fort que moi, une drogue. C'était un peu comme de l'opium, enivrant mais fatal à la longue, tuant à petit feu mon humanité.


-Où sont-elles ? Il faut les attraper. Trouvez-les !, pesta le chef.

Etait-il fou ou tout simplement inconscient ? Ou peut-être les deux. Le silence était une des règles à respecter quand on file quelqu'un. Ne dit-on pas la parole est d'argent mais le silence est d'or ? Je les guettais prête à attaquer, à les tuer. C'est alors qu'un bref éclair argenté vint le frapper de pleins cœur, l'ombre qui semblait être le meneur de ce petit groupe. Melley était rapide et précise. Il tomba lourdement et bruyamment sur le sol, se vidant de son sang qui ce faisait aspiré par une bouche d'égout qui se trouvait juste à côté de sa dépouille.

-Elles ne sont pas loin. Venez !

D'un bref signe de tête à l'intention de Melley qu'elle me rendit. Nous nous sommes alors séparées, prête à engager le combat. Un des Ombres, encapuchonné fonça sur moi. Et à coup de glaive essaya de m'occire. J'esquissais sans la moindre difficulté ses assauts, trop prévisible. Je sors alors à mon tour mon arme dont le fourreau était attaché à l'aide de sangles autour de ma cuisse. Je dévoile alors ma faux, mon arme de prédilection, celle qui était à l'origine de mon funeste titre. Il semblait pâlir en voyant ma faux étinceler sous la pâle clarté de la lune. Elle était noire et sur la lame ébène était gravé divers motifs baroque. Il n'existait qu'une arme comme celle-ci, elle avait été créée pour moi. Je me muais avec grâce et souplesse, semblant danser sous la lune, mes jupons de dentelles et de satins semblaient valsés dans un rythme déchaîné. Puis le coup fatal, les dés étaient jetés. Mon assaillant n'eut pas le temps de réaliser ce qu'il lui arrivait, que ses membres ce détachèrent silencieusement. Ils tombèrent dans un bruit étouffé par le flot de sang qui s'en dégageait, puis sa tête finit elle aussi par tomber sur le sol. J'entends le sang qui coule dans un long murmure. Je venais à présent de transformer le pavé en îlot, recouvert de sang. Je l'avais saigné, il ne restait plus à présent aucune goutte de sang dans ce corps démembré. Sa mort, désaltéra peu à peu la soif de sang, de cette créature vampirique que j'incarnais. Le serment de la mort...

- Merci pour ce divertissement ... , lui lançais-je tout en affichant un petit sourire amusé.

Je pars voir Melley, si je ne me trompe pas deux Ombres ont chargés dans sa direction. Melley s'était débarrassée de l'un de ses assaillants cependant, la course et le combat semblait l'avoir mise à bout de souffle. Ils ne faisaient plus attention à moi, bien trop occupées à se fixer pour ne pas baisser leur garde. J'arrive et je perce soudainement en plein cœur. L'ennemi porta son regard sur sa blessure et vu une lame finement ouvragé se retirer lentement de son corps, retirant par la même son dernier souffle de vie. L'ombre tomba par terre, les yeux ouverts l'une de ses joues collées au pavé. Ma soif de sang était à présent éteinte. Grâce au mécanisme de ma faux, je rétracte sa lame et son manche de sorte qu'elle ne mesure désormais que 25 centimètres, je le range dans son étui.

- C'est fini. Pas très résistant face à nous deux.

Je vais alors à sa rencontre, tout à fait normal comme si rien de tout ça n'avait eu lieu. Pour des assassins voir des cadavres était normal, on est formé pour ça après tout.

- Au fait, tu vas bien ? Tu as l'air épuisée., lui dis-je gentiment.

[Au fait, s’il y a un truc que tu veux changer, n'hésite surtout pas à me le dire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   Mar 20 Déc - 20:41

Le combat continuait. Depuis combien de temps ? Une heure ? Quelques minutes ? Melley ne savait plus. Elle était essoufflée et se maudissait pour cela. La fille de Kem Al'Ran, Seigneur des Assassins, ne pouvait pas être essoufflée ! Elle para une attaque audacieuse, tenta de percer la garde...échoua. Une fois de plus. Soudain, l'Ombre mit sa main sur son ventre. Et lui comme elle virent la lame se retirer du corps. Mort avant d'avoir touché le sol. Melley rangea son arme et attendit que Serah vienne à sa rencontre en reprenant un peu son souffle.

- C'est fini. Pas très résistant face à nous deux.

Melley répondit au sourir de son amie.

- Au fait, tu vas bien ? Tu as l'air épuisée.

-Oui. Je...je vais bien. Une égratignure. C'est tout. Épuisée...bof. J'ai l'habitude. Mais pas ainsi !

Elle mit sa main sur son flanc. Elle y sentit le sang séché. Bien. Elle n'avait pas besoin de les retarder pour se mettre un bandage autour. Elles étaient au milieu de la ruelle, quatre cadavres jonchant le sol. N'importe qui pourraient venir. Même si elles étaient en blanc et les cadavres en noir, cela ferait polémique. Surtout à Lemioss.

-Et si on allait discuter autour d'un verre ? Je sens que cette histoire est loin d'être finie. Et je pense avoir besoin de ton aide. Si tu es partante.

Si Serah n'avait pas changé, elle accepterait. Elle pouvait toujours compter sur elle. Melley l'aiderait autant qu'elle le pourrait si la situation avait été inversée. Elle attendit sa réponse, tentant de calmer son coeur qui battait la chamade, ignorant les petits appels de douleurs envoyés par son flanc, éteignant le tremblement incessant de ses mains. Elle n'avait jamais été dans cet état là. Que se passait-il ?


[c'est assez court je te prie de bien vouloir m'en excuser....]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Serah
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 10/12/2011
Localisation : Quelque part sur la surface du globe...

MessageSujet: Re: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   Mer 28 Déc - 23:02

"Plus une passion est aveugle, plus elle est tenace."
Victor Hugo

-Oui. Je...je vais bien. Une égratignure. C'est tout. Épuisée...bof. J'ai l'habitude. Mais pas ainsi !

Melley était une amie d’enfance, je la connaissais depuis mon arrivée chez les assassins. Mon enfance ne fut qu’un ténébreux orage, percé quelques fois par de brillant soleil. Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage, qu’il à emporter au loin mes tendres souvenirs d’enfance. J’ai vécu un moment sous les ponts après l’internement de ma mère, tout comme d’autres enfants de mésa fortune. Rebuts de la société, orphelins ou enfants de catins, ici, ont étaient tous en enfer. Je me battais pour manger, je me battais pour avoir un endroit où me mettre à l’abri du froid. Un jour, trois des filles qui me maltraitaient gisaient là, sans vie, dans une petite ruelle sombre et sale. Je n’ai jamais su ce qui leurs étaient arrivées et à vrai dire, je ne me suis jamais posée la question. Ce jour-là, je me suis mise à pleurer. La raison pour laquelle j’ai pleuré était à cause de l’état misérable dans lequel je me trouvais. Moi aussi, j’allais finir comme ça. Et pourtant j’étais en vie … « C’est bien fait. Regardez, c’est évident. Vous m’avez humilié et j’ai survécu. Pour m’avoir regardé de haut, vous avez payé de votre vie le prix de la cruauté ! » Je suis partit sans me retourner, en me jurant de ne pas avoir de peine. Pas après avoir tant souffert dans ma vie. J’avais le droit de rire de leur vie et de leur mort. Je sors alors de mes songes quand Melley s'adressa à moi...

-Et si on allait discuter autour d'un verre ? Je sens que cette histoire est loin d'être finie. Et je pense avoir besoin de ton aide. Si tu es partante.

- Bien sûr que je suis partante.

J'esquisse alors un grand sourire. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de passer un peu de temps avec Melley. Je voulais savoir ce qu'elle devenait. Mes yeux aigues-marines ce posent alors sur les côtes de Melley qui se les tenait douloureusement, tentant de se retenir de lâcher une grimace de douleur. La fille de Kem Al'Ran... Depuis toujours reposait sur elle le poids de son nom. Elle devait être forte, ne compter sur personne, implacable et insensible. " Les sentiments peuvent vous nuire. Une seconde d'hésitation et c'est la mort." Dans notre métier, il n'y avait pas de place pour la compassion ou bien l'hésitation. Si on nous en donnait l'ordre... on devait même être prêt à tuer un ami. C'était comme ça chez nous, les assassins. Il n'y avait pas de place pour la coquetterie ou bien la romance. J'évitais de me faire des amis, car je savais très bien qu'un jour, je pourrais ne plus les revoirs.

- Tiens bon, je vais t'aider. , lui dis-je tout en me rapprochant.

Je sors d'une des poches de mes jupons une petite fiole en verre contenant un liquide légèrement rosé et lui donne. J'avais constamment une petite fiole de ce genre sur moi, bien que je l’utilise rarement. J'arrache ensuite un long morceau de ma cape de sorte d'en faire un bandage, que j'empresse de mettre à Melley. Même si le sang s'était séché ça ne voulais pas dire que la blessure ne pouvait pas ce rouvrir, en plus ce n'était pas une petite blessure. Pas très profonde mais tout de même douleureuse.

- Bois ça, ça va calmer ta douleur et éviter l'infection. , lui dis-je tout en déposant la fiole dans ses mains.

Melley commença alors à pâlir, et semblait prête à tomber. Je place son bras droit sur mes épaules, on devait partir avant que des gardes n'arrivent. On allait ce reposer dans une auberge, quitte à prendre une chambre. La blessure de mon amie m'inquiétait. Tandis que j'épaulais Melley et commençais à avancer vers une taverne afin de la soigner, je tourne la tête vers ma droite. Je voyais un port rempli de voiles et de mats... Tous étaient si calme à présent.

[Désolé j'ai mis du temps pour répondre, en plus c'est plus court que ça ne l'aurait dû]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   Jeu 29 Déc - 12:36

[pas grave !!!!]


Serah lui sourit et dit:

- Tiens bon, je vais t'aider.

Elle se rapprocha et sortit une fiole contenant un liquide rosé qu'elle lui tendit. Melley la prit mais ne fit rien. Avait-elle si mauvaise mine ? Ce serait bien la première fois. Entre temps, Serah avait arraché un bout de sa cape et lui avait fait un bandage de fortune.

- Bois ça, ça va calmer ta douleur et éviter l'infection.

Melley sentit sa tête tourner. Elle se sentit aussi chanceler. Mais elle resta debout. Serah plaça alors son bras droit autour de son épaule, pour la soutenir. Melley but le contenu de la fiole. Le liquide était doux. Il glissa dans sa gorge délicatement. S'ensuivit un arrière-goût acide. Après, Melley sentit comme une vague de froid envahir son côté meurtri, comme une armure qui se mettait en place solidement, empêchant les attaques. Melley sourit faiblement, la douleur partait. Enfin. Même lorsqu'Elis l'avait blessée, chez Maedren, elle n'avait pas été ainsi. Non. Elle ne comprenait pas. Et elle ne pouvait pas flanchir. Elle n'en avait pas le droit. Si elle tombait, l'honneur de son père s'écroulerait avec elle. Serrant les dents, elle se redressa. Serah n'avait pas à la porter entièrement. Elle avait encore de la force en elle. C'est à ce moment que Melley se rendit compte que Serah l'emmenait vers une auberge. Elle se laissait complètement guider. Si elle pouvait, elle se frapperait.

Elle avait déjà couru bien plus longtemps, avait affronté plus d'ennemis d'un coup, et jamais elle n'avait été dans cet état. Et si la lame avait été empoisonnée ? Les Ombres en étaient capables. Ils étaient doués dans l'empoisonnement. Cela expliquerait certaines choses, mais pas toutes.

Elles pénétrèrent dans une auberge. Tout était calme. Melley ne vit que l'aubergiste. Aucun client. L'homme était costaud, presque chauve, un bouc soigneusement coupé au menton. Il les regarda d'un oeil mauvais, comme si elles étaient porteuses d'un danger quelconque. Bon, d'accord, il avait peut-être raison. Si d'autres Ombres survenaient, elle ne donnerait psa cher de l'auberge.

Melley fit signe à Serah de l'aider à s'asseoir à la table la plus proche. Une fois fait, elle respira profondément, et attendit que son amie soit installée. Serah et elle étaient amis depuis leurs débuts en Assassins. Chaque missions faites ensemble n'avaient fait que renforcer leur lien. Melley savait qu'elle pourrait toujours compter sur Serah. Même si elle lui disait de l'abandonner à une mort certaine. Parce que c'est ce qu'elle ferait. Si la situation dégénèrait. Elle ordonnerait plus qu'elle dirait à son amie de la laisser à son sort.


-Hum...je...je ne sais vraiment pas pourquoi je suis dans cet état. Je...excuse moi.

Avant de répondre, Serah leur commanda quelque chose à boire. Oui. Cela lui ferait du bien de boire. Elle avait l'impression que sa gorge était devenue un désert. Elle n'était pas digne de son rang et encore moins de son nom si elle continuait ainsi. Redressant le dos, elle prit de l'inspiration pour la suite des évènements.



[un peu plus long cette fois !! dis moi si tu veux modifier quelque chose !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Serah
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 10/12/2011
Localisation : Quelque part sur la surface du globe...

MessageSujet: Re: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   Ven 30 Déc - 20:16

"A touch of poison seals my fate."

Nous avons marcher quelques minutes, caresser par la brise froide de la nuit. Les maisons défilent, dont la brume allongeait la hauteur. Peu de temps après nous sommes arrivées à une auberge un peu en retrait de la grande place, on n’entendait aucun bruit. Elle était sans doute vide, ce qui n’était pas plus mal. Je jette un rapide coup d’œil dans les parages, nous n'avons pas été suivies. Epaulant toujours Melley, nous sommes rentrées, de suite dévisagée par l’aubergiste qui ne nous a adressé seulement un regard mauvais.

-Hum...je...je ne sais vraiment pas pourquoi je suis dans cet état. Je...excuse moi.

- Idiote, tu en fais trop..., lui dis-je dans un murmure.

Il n’y avait vraiment pas de quoi s’excuser. Elle supportait tellement de chose, je voulais au moins qu’avec moi, elle puisse retrouver un peu de répit. Qui suis-je pour la blâmer ? Alors que je sais très bien tous les efforts et sacrifices qu’elle a du faire au cours de sa jeune vie. Elle est jeune, et tout comme moi elle a déjà vu la noirceur de l’âme humaine. Cupidité, avarice, folie et autre perversité, nous savons ce que le cœur humain peut renfermer. De la jalousie masqué par les compliments, un sourire cachant le mépris… Je connais tout ça. On devait cacher nos émotions, même si c'était pénible. Je voulais qu'au moins avec moi elle se relâche un peu. Si quelque chose n'allait pas, elle peut me le dire. Nous sommes amies après tout...

Petites, nous avons subit un entraînement dur et éprouvant. Aconit, Cantarella, Cyanure, Thallium… Tous ces poisons nous ont été injectés, augmentant la dose peu à peu à chaque entraînement. On ne pouvait ce prétendre assassin comme ça. On devait savoir ce battre, ce déplacer silencieusement, supporter les poisons et résister à la torture. On vivait modestement, on ne manquait de rien. Ce n’est que lorsque j’eu atteins mes 18 ans et que l’on m’a donné mon titre de « Maître » que je fûts autorisé à voyager. Adulte ? Je ne suis qu’une enfant, déchirée par des contradictions. Mû par de bas instincts, bestiale et vampirique. Au final, c’est quoi être adulte ? Y-a-t-il un élément déclencheur pour le devenir ? Se réveille-t-on un matin avec la certitude de l’être ? Devenir adulte, c’est se rendre à l’évidence… abandonné ses rêves naïfs et enfantins pour se laisser menotter à la réalité. Melley et moi étions justes des enfants ayant dû grandir rapidement.

J'ôte ma cape déchirée et m'assoie à la même table que Melley, le mobilier semblait vieux mais robuste. La chaise et la table faîtes à partir d'un noisetier avaient absorbé la chaleur que dégageait la cheminée allumée. C'était plutôt agréable je dois dire. Je passe alors la commande, demandant qu'on apporte également un verre d'eau un quart rempli. Une fois la commande arrivé, le serveur ce hâte de quitter notre table, ne voulant avoir aucun ennui. Je sors alors de nouveau un petit sachet d'une des poches de ma jupe. Je l'ouvre et je déverse la poudre couleur craie dans le verre. Je le lui remue faisant devenir l'eau couleur lait que je dépose alors devant elle. On à beau être immunisé contre la pluparts des poisons, rien ne nous empêchait de prendre un médicament afin d'éviter les douleurs, fièvre ou autres symptômes. De plus, nous n'avons pas le luxe de tomber malade.

- Bois ça cul sec, ça a un goût très désagréable.

J'écoute les bûches de la cheminée crépitée. Mon corps gelé commença à lentement se réchauffer comme étreint par un vent chaud. Je prends alors mon verre que j'approche délicatement de mes lèvres, une gorgée du contenu et je sentis une chaleur se répandre dans ma gorge puis dans tout mon corps. Il n'y avait rien de mieux qu'un verre d'alcool pour se réchauffer. Je repose alors mon verre sur la table et m'adresse d'une petite voix à Melley.

- Bien, si tu me racontais en détail ce qui c'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melley
Maître Assassin, loyal
Maître Assassin, loyal
avatar

Messages : 4758
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 24
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   Ven 30 Déc - 22:02

Serah murmura quelque chose que Melley ne comprit pas. Son coeur s'était calmé et la douleur n'était plus aussi intense. Enfin. Le serveur leur apporta les commandes, plus un verre d'eau rempli qu'à moitié. Melley fronça les sourcils. Que lui réservait son amie ? Elle était la seule à avoir quelques remèdes sur elle. Melley n'avait jamais songé à en prendre. Il faudrait qu'elle le fasse un jour...si elle y pensait. Ces "craintes" se confirmèrent. Serah sortit un sachet de sa poche. Elle déversa son contenu dans le verre et remua, créant un liquide couleur lait. Mettant le verre devant elle, Serah dit :

- Bois ça cul sec, ça a un goût très désagréable.

Souriant, Melley le prit. Elle avait connu pire. Elle but d'un trait et se retint de tout régurgiter. Un goût désagréable...le mot était faible. C'était comme si elle avait bu de la boue. Quelle comparaison ! Franchement, elle devait se ressaisir pour penser des âneries pareilles ! Elle reposa le verre en soupirant. C'était peut-être infect, mais au moins, elle sentait une sorte de chaleur se rependre dans son corps, contrairement à la morsure de la douleur. Les infections étant écartées, elle était prête à éclairer Serah, qui attendait. Elle la devança même, en murmurant :

- Bien, si tu me racontais en détail ce qui c'est passé ?

-Tu vas sans doute trouver cela assez idiot. Je suis arrivée ici ce matin. Ma mission était de supprimer les bandits qui faisaient des siennes en ville. Tu me diras que c'est la routine. Mais bon. Je suis arrivée, donc, et un Garde est venu me trouver. Il m'a dit que les Ombres ravageaient tout et avaient pris le contrôle d'une auberge. Les Ombres étant plus importants que les bandits, j'y suis allée. En réalité, tout ceci n'était qu'un piège. Il n'y a jamais eu de bandits, j'en mettrait ma main à couper. Les Ombres ont organisé tout cela dans l'unique but de m'attirer ici. Je me disais bien que c'était étrange que celui qui a donné la mission, anonymement, ait insisté pour que ce soit moi qui y aille. Bref, je les ai attiré dehors. Les cinq que l'on a tué tout à l'heure. Je les ai fait sortir et je me suis dit que j'allais les emmener ailleurs, dans un lieu avantageux pour moi. Mais ils m'ont coursé, sans jamais faiblir. Moi par contre, après le voyage j'étais quelque peu fatiguée. Ils en ont profité. Voilà. Ensuite tu m'as sauvée.

Elle but une gorgée. Elle venait de tout raconter à son amie. Il lui fallait du temps pour tout digérer. Et comprendre aussi. Serah la regardait. Comprenait-elle le fin mot de l'histoire ?

-Serah. Il y a d'autres Ombres là-bas. Ils ne partiront pas sans m'avoir supprimée. Et je ne partirai pas sans les avoir supprimés. Il faut trouver une solution. Toute seule, je doute pouvoir y parvenir. C'est pourquoi j'ai besoin de ton aide.

Elle n'avait pas l'habitude de demander de l'aide. Mais la situation était complexe.

-Je ne sais pas pourquoi ils me veulent tellement. Si c'est pour toucher mon père a travers moi, ils perdent leur temps. Mais c'est une possibilité. Ou alors c'est Elis qui les envoie. Je comprendrait mieux à ce moment. Il a une dent contre moi depuis un certain temps déjà. Je comprendrait également ton refus, si jamais.

Elle respira calmement. Elle n'en revenait pas. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas parlé autant ! Mais avec Serah, elle savait qu'elle pouvait se relâcher un peu. Oublier les rigueurs du métier. Oublier les soucis liés aux ennemis. Oublier tout. N'être plus que deux amies qui se retrouvaient après des années de séparation. Deux jeunes femmes dévorant la vie à pleines dents. Même si leurs vies étaient déjà bien entamées et déjà entâchées de sang et de morts....Serah la regardait toujours. En son for intérieur, Melley pria pour qu'elle accepte. Mais une boule à l'estomac lui rappelait que, si elle acceptait, elle risquait de mourir par sa faute.



[un petit monologue pour la route héhé!]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedejakar.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chaque fois c'est la même chose....[rp Serah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philippinne - J'ai peur d'être heureuse parce qu'à chaque fois que je le suis quelque chose se passe mal.
» Dans chaque femme il y a quelque chose de bien, mais vous devez l'introduire vous même !
» Juste te revoir une dernière fois[Pv Desty] *et Jurassic si il veut*
» « T'ai obligé de faire ça à chaque fois ? » - Simba&Hye
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jakar :: Villes :: Lemioss-
Sauter vers: